Courir le marathon… à reculons !

Une nouvelle technique de course gagne en popularité parmi les amateurs de jogging : la course à reculons. 

Achim Aretz — Photo : Michael Holtkötter
Achim Aretz — Photo : Michael Holtkötter

Des spécialistes de la médecine sportive affirment que cette activité permet de mieux récupérer de certaines blessures aux genoux, aux chevilles et à l’aine. Courir à reculons permettrait aussi de brûler plus de calories, avec 20 % moins d’effort que la course ordinaire.

Cette discipline est encore en émergence, mais compte assez d’adeptes pour qu’un marathon soit organisé chaque année depuis 2006. Le record du monde est détenu depuis 2010 par l’Allemand Achim Aretz, qui a parcouru les 42,2 km en 3 heures 42 minutes 41 secondes.