Couvrir les Jeux olympiques, c’est du sport !

Comment une nouvelle olympique parvient-elle jusqu’à votre écran? Pour les membres des médias présents à Londres, couvrir une compétition est presque une discipline olympique en soi, un marathon journalistique entrecoupé de quelques sprints ! Incursion dans les coulisses médiatiques des Jeux.



tribunes-presse

Couvrir les Jeux olympiques, c’est du sport !
Centre des médias – Photo: V. Fortier

Comment une nouvelle olympique parvient-elle jusqu’à votre écran? Pour les membres des médias présents à Londres, couvrir une compétition est presque une discipline olympique en soi, un marathon journalistique entrecoupé de quelques sprints ! Incursion dans les coulisses médiatiques des Jeux.



tribunes-presse

1. La tribune de presse

Après avoir passé un contrôle de sécurité comme à l’aéroport, les journalistes se dirigent vers les tribunes de presse, une zone pour médias installée dans les gradins. Ici, les journalistes de tous les pays se mêlent, et on entend parler dans toutes les langues.

Quelques minutes plus tard, ces membres des médias s’installent aux tables de la tribune et branchent leur ordinateur pour commencer à bâtir la structure de leurs textes, faire des recherches ou envoyer des gazouillis sur Twitter. Les photographes, eux, se trouvent plus près de l’action, dans une zone qui leur est réservée.

Durant les compétitions, les journalistes peuvent voir les reprises sur des téléviseurs installés devant eux. C’est devant ces mêmes écrans qu’ils avaleront une bouchée en vitesse.

 

zone-mixte

2. La zone mixte

Une fois la compétition terminée, les journalistes se ruent dans la zone mixte, un couloir où athlètes et représentants des médias peuvent se rencontrer. Tous les participants aux épreuves doivent passer par là. Les journalistes doivent jouer du coude pour se rendre jusqu’aux athlètes (comme Roger Federer ci-dessus) qu’ils souhaitent interviewer. C’est l’étape la plus courte du processus, mais la plus animée !

 

conf-presse

3. La conférence de presse

Après être passés par la zone mixte et s’être prêtés à un test antidopage, les athlètes qui ont remporté une médaille doivent prendre part à une conférence de presse, où les journalistes auront une deuxième chance de leur poser des questions. Des interprètes sont sur place pour traduire les paroles des athlètes étrangers. 

 

pigeonniers-londres

4. La salle de travail

Une fois la conférence de presse terminée, c’est la course ! Les journalistes veulent que leur texte ou leur reportage se retrouve le plus rapidement possible en ligne. Sur chaque site de compétition, des salles de travail sont mises à la disposition des reporters et des photographes. Dans des casiers, les résultats officiels et des citations-éclairs des athlètes arrivent très rapidement.

Toutes les photos: Vincent Fortier

* * *

À LIRE
D’autres textes dans notre dossier «Londres: Dans les coulisses des Jeux olympiques»