Des jeunes défendent l’école publique

La commission scolaire Marguerite-Bourgeoys (CSMB), dans l’ouest de l’île de Montréal, prend les grands moyens pour convaincre les enfants de faire leurs études secondaires dans le réseau public plutôt que dans le privé : elle envoie ses élèves du secondaire en ambassadeurs dans les écoles primaires de son territoire.

Des jeunes défendent le réseau
Photo : iStock

Depuis deux ans, des jeunes de l’école secondaire Cavelier- De LaSalle, par exemple, vont présenter des spectacles de musique ou de danse dans neuf écoles primaires du voisinage et répondre aux questions des jeunes.

« L’objectif est de s’afficher comme l’école de quartier, qui permet d’assurer la continuité avec le primaire, de conserver le même groupe d’amis. Surtout dans les secteurs où la concurrence avec le privé est forte, explique Jean-Michel Nahas, porte-parole de la CSMB. En montrant ce qui s’y fait de mieux, on veut aussi démystifier l’école publique. »

La chose a d’autant plus d’importance que la CSMB a une abondante population scolaire à saisir : c’est l’une des cinq commissions scolaires en croissance au Québec, en raison de la forte affluence d’immigrants et du boum immobilier sur son territoire.