Des plats congelés qui réchauffent les cœurs

Le Réseau alimentaire de l’Est de Montréal a distribué à des personnes isolées ou vulnérables des centaines de milliers de repas dont les compagnies aériennes n’avaient plus besoin pendant la pandémie.

Illustration : Mélanie Lambrick

L’histoire qui suit est celle d’un lauréat de la troisième édition des Prix de l’impact social, qui récompensent des entreprises et des organismes québécois qui travaillent de façon méthodique à changer le monde. L’organisme Réseau alimentaire de l’Est de Montréal a reçu le prix dans la catégorie Faim et agriculture durable. Pour lire tous les récits inspirants, c’est ici.

Quand les avions ont été cloués au sol en mars 2020, l’usine de Fleury Michon Amérique, à Rigaud, s’est retrouvée avec trois millions de plateaux-repas dans ses congélateurs. Plus aucun de ses clients, Air Transat, Air Canada ou Air France, n’en avait vraiment besoin, si bien que ses dirigeants ont décidé d’en vendre une grande partie, à un prix symbolique, à l’organisme de bienfaisance Centraide du Grand Montréal.

De son côté, la compagnie aérienne Air Transat a fait le choix, en décembre 2020, de donner à Centraide la plupart des plateaux-repas congelés et des collations (barres tendres, morceaux de fromage, etc.) qu’elle avait en stock. Il y en avait pour 600 000 dollars.

Centraide a demandé au Réseau alimentaire de l’Est de Montréal (RAEM) de distribuer gratuitement toutes ces denrées, sur une base régulière, à des personnes isolées ou financièrement vulnérables. Une mission parfaitement dans les cordes de l’organisme, puisque le RAEM vise à favoriser une saine alimentation et à lutter contre les déserts alimentaires dans les 10 quartiers de l’est de l’île, qui vont de Pointe-aux-Trembles à Rosemont.

L’opération La Grande Boucle solidaire a été lancée par le RAEM en avril 2020. Chaque semaine, le Réseau envoyait des camions vers les congélateurs de Fleury Michon Amérique et d’Air Transat pour récupérer des palettes remplies de plateaux-repas et de collations. L’organisme les livrait ensuite à une quarantaine de partenaires communautaires (Groupe d’entraide de Mercier-Ouest, Bouffe-Action de Rosemont, Cuisine collective Hochelaga-Maisonneuve, Service d’aide communautaire Anjou, Centre communautaire Roussin, etc.) chargés de les donner aux personnes qui en avaient besoin.

La Grande Boucle solidaire a pris fin en avril 2021, une fois que les vols ont retrouvé une certaine régularité. En tout, près de 500 000 plateaux-repas et collations ont été distribués. « Ça a fait du bien au ventre et au cœur des gens », dit Élise Corneau-Gauvin, codirectrice du Réseau né en 2018.

L’organisme sans but lucratif de cinq employés est habitué à mener de front plusieurs dossiers : gestion des Jardins collectifs de Montréal-Est, diversification des produits du Marché du Village de Pointe-aux-Trembles, etc. L’une de ses nouvelles initiatives, la gamme d’aliments L’Est-ô-Maqué, l’amènera à produire une croquette congelée faite de légumes invendus (surplus sur le point de perdre leur fraîcheur, entre autres) donnés par des épiceries et des supermarchés de l’est de Montréal. Les cuisines d’un des partenaires du Réseau serviront à la production des croquettes. Une partie de ces dernières sera donnée à des banques alimentaires et l’autre, vendue à bas prix à des personnes nécessiteuses. Et ce, « dès le début de 2022 ». 

« L’intérêt de ces croquettes de légumes, c’est qu’elles nous assurent que les bénéficiaires vont manger des aliments sains », dit Élise Corneau-Gauvin. De plus, la facilité à les cuisiner pourrait « inciter les enfants à les apprêter eux-mêmes » et « leur donner tôt de bonnes habitudes alimentaires ».

Les commentaires sont fermés.

Bravo pour cette exercice, même s’il reste des mots, dont « elle » et « comme », qui ont échappé à la rationalisation. J’ai un petit outil de conversion à ces règles si vous êtes intéressé.
Par ailleurs, vos lecteurs pourront trouver à ce lien une courte fiction de réformes successives appliquées au fur et à mesure, à l’image de cet article :
https://www.librinova.com/librairie/robi-zeno/reverie-diachronique
Bien cordialement,
Robin