Des tonnes d’infos à sauver

Le Guerrilla Archiving s’active à sauvegarder des données que le gouvernement américain voudrait faire disparaître.

(Photo: iStockphoto)

Depuis l’élection de Donald Trump, une opération de sauvetage inédite se déroule aux États-Unis. Scientifiques, étudiants et simples citoyens se mobilisent pour mettre à l’abri les données que la nouvelle administration menace d’effacer des sites Internet fédéraux. La purge est d’ailleurs bien entamée: des données sur les changements climatiques et sur les droits des gais et lesbiennes ont déjà été effacées. L’administration Trump veut éviter que des données probantes de ses propres ministères ne viennent contredire ses politiques.

L’effort de sauvegarde se concentre pour l’instant sur les données relatives aux changements climatiques, répertoriées sur des sites comme celui de la NASA, de l’Agence de protection de l’environnement (EPA) ou du département de l’Énergie. D’autres sujets délicats, comme la violence liée aux armes à feu, font aussi l’objet de telles initiatives.

L’objectif des partisans du Guerrilla Archiving: s’assurer que ces données publiques restent accessibles à tous.

Investisseurs et experts en informatique ont apporté leur soutien à l’initiative en mettant argent, temps et serveurs Web à la disposition des activistes.

Les commentaires sont fermés.

Vous auriez mentionner que Trump ne peut pas d’un seul trait engager un département américain dans la destruction de quoi que se soit qui est protégé par la loi. Il a voulu remplacer le président de la boîte sans y avoir parvenu puisque la constitution ne le permet pas et il s’engage présentement dans un guerre par le biais des tribunaux pour rendre cette loi, inconstitutionnelle. Il a une très grande pente à remonter et ne pourra gagner sur une question constitutionnelle surtout lorsqu’il s’agit de la protection d’information rendue publique. En ce qui a trait au

Encore de grands coups d’épé dans l’eau.