Effet nul pour les blogues

Contrairement à ce que pensent certains enseignants du primaire, faire écrire un blogue aux élèves n’améliore en rien la structure de leurs textes ni la qualité de leur écriture, constatent Pascale Thériault et Stéphane Allaire, professeurs de sciences de l’éducation à l’Université du Québec à Chicoutimi.

Photo : iStock

Ces chercheurs ont suivi pendant un an les blogues de 60 élèves de 5e et 6e année, en Montérégie. Ils ont remarqué que les impressions des jeunes de 11 ans sur la dernière partie de hockey ou sur d’autres sujets du quotidien suscitent très peu de commentaires sur la Toile. Et même si les blogues augmentent un peu la motivation des élèves à écrire, l’expérience profite surtout à ceux qui maîtrisent déjà le français écrit.

Les chercheurs ne recommandent toutefois pas l’abandon de cette activité, mais suggèrent aux enseignants de l’encadrer davantage afin que leurs élèves apportent plus de soin à l’écriture.