Élevage de poules 101

Comment élever des poules quand on demeure en ville… et garder de bonnes relations avec les voisins ? Voici quelques conseils de pros, tirés de blogues, forums et sites Internet d’éleveurs urbains.

La cage

Pas question de laisser Cocotte et ses amies caqueter partout. Elles doivent avoir un abri qui les protège du vent, de la pluie, du froid et des prédateurs (ratons laveurs, renards, faucons et même certains chiens). L’idéal : une cage — les chiens en ont bien une ! — idéalement de 3 m 2 pour six volatiles, selon Just Food, organisme new-yorkais qui offre des ateliers aux éleveurs urbains. Les poules vont y manger et s’y abreuver, comme Fido. On conseille en effet de les nourrir dans leur cage et de la verrouiller le soir : ça éloigne les prédateurs.

Si vous n’avez pas de cour, pensez-y à deux fois. Vos oiseaux doivent pouvoir se délier les pattes. Il faut donc prévoir un pâturage clôturé de la même dimension que la cage — ou plus grand encore. Et si vous ne disposez pas d’un abri chauffé (grâce à des ampoules, par exemple), sortez vos mouchoirs : l’automne venu, vous devrez donner vos oiseaux à un fermier. Ou les mettre en pension.

Pour fabriquer une cage, consultez le site Backyardchicken.com, où l’on présente plusieurs modèles.

La nourriture

Les poules mangent n’importe quoi, si on en croit Mad City Chickens, groupe de militants pro-poules, basé à Madison, capitale du Wisconsin, qui permet l’élevage de ces volatiles en zone urbaine depuis 2004. Leur repas de base : de l’eau fraîche et de la moulée de maïs, d’avoine, de blé, de seigle, etc. Et pourquoi pas, à l’occasion, des restants de table, comme du spaghetti ! dit Mad City Chickens, qui a fait l’objet d’un documentaire du même nom.

Les oeufs

Pas besoin d’un coq pour avoir des œufs — tant mieux, vos voisins le trouveraient bien matinal ! Mais ne rêvez pas d’avoir des poussins : sans coq, les deux œufs qu’une poule vous fournira aux trois jours (à partir de l’âge de quatre ou six mois) ne seront pas fertilisés. Cocotte va pondre moins en vieillissant — une poule, traitée comme un animal de compagnie, vit environ 10 ans. Pour l’encourager, maintenez la température de la cage entre 7 et 27 °C , suggère Citychickens.com, un site créé par quatre propriétaires de poules de Seattle.

Le nettoyage

C’est la clé pour que vos voisins deviennent amis de vos poules ! Les poules ne puent pas lorsqu’on nettoie leur cage régulièrement (au moins une fois par semaine), disent leurs défendeurs.