Enseigner à distance, ça ne s’improvise pas !

Eh non, il ne s’agit pas de se contenter de mettre en ligne le contenu du cours préparé pour une classe ou l’enregistrement du cours présenté en classe. Deux experts de l’enseignement à distance font le point.

Photo : iStockPhoto

Confinement oblige, des enseignants un peu partout sur la planète tentent de pallier les fermetures physiques d’établissements en partageant des travaux et des vidéos, ou en faisant la classe en direct. Beaucoup d’efforts sont ainsi déployés sans pour autant fournir un équivalent des cours en classe.

Car l’enseignement à distance ne s’improvise pas.

De fait, les ressources et les contenus nécessaires à la formation à distance ne sont pas toujours présents. Créer de tels cours peut prendre du temps.

En tant que professeurs en formation à distance à l’Université TÉLUQ et chercheurs dans le domaine, nous vous proposons de mieux comprendre ce qui fait la particularité de cet enseignement, élaboré à partir de dispositifs pédagogiques, technologiques, organisationnels et communicationnels favorisant l’accessibilité de la formation.

La formation à distance propose, en gros, à un étudiant d’apprendre à l’aide de différents matériels didactiques : site web du cours ou d’autres sites en ligne, livres ou autres textes, documents visuels ou sonores, vidéos, etc. Elle permet par ailleurs de communiquer via différents moyens de communication : courriel, forum, message texte, visioconférence, etc.

Est-ce une simple mise en ligne des cours en classe ?

Non. Il ne s’agit pas de se contenter de mettre en ligne le contenu du cours préparé pour une classe ou l’enregistrement du cours présenté en classe. Pour un enseignant qui se lance dans la formation à distance rapidement, il peut être tentant de transposer un cours existant qu’il a offert en chair et en os (nous utilisons le terme « présentiel ») et de tout simplement mettre en ligne le matériel didactique. Or, on y décèlera tout de suite les limites pédagogiques de son cours, souvent compensées par sa présence, voire à les amplifier en raison de la distance et de l’influence des technologies employées.

Construire un cours de formation à distance implique un processus de design pédagogique rigoureux dans lequel les contenus de cours et les activités d’apprentissage proposés à un étudiant sont variés et permettent l’atteinte des objectifs d’apprentissage. Pour ce, la conception du matériel didactique et les choix médiatiques sont élaborés de concert par des experts disciplinaires, pédagogiques, technologiques et médiatiques.

Peut-on étudier n’importe où et n’importe quand ?

La formation à distance peut être asynchrone, auquel cas les activités d’enseignement et d’apprentissage sont différées selon le rythme de l’étudiant, ou encore synchrone : l’étudiant se connecte en ligne à un moment prédéterminé, dans un espace pédagogique (plateforme). Enfin, il peut s’agir d’une formation mixte dans laquelle les activités d’enseignement et d’apprentissage combinent, en proportion variable, synchrone et asynchrone.

Est-on toujours seul ?

La formation à distance permet à un étudiant d’apprendre seul grâce à des cours proposant un cheminement et des activités bien détaillés. Elle peut également impliquer d’apprendre avec d’autres en situation de coopération ou de collaboration.

La communication peut ainsi avoir lieu avec des pairs ou des enseignants, tuteurs ou autres personnes-ressources. Dans tous les cas, la formation à distance permet à un étudiant d’apprendre avec un certain soutien. Afin de ne pas couper l’élan des étudiants, il est conseillé d’apporter ce soutien rapidement et de ne pas se limiter à des réponses concernant la compréhension de point de cours. Il faut également aider les étudiants à réfléchir sur leur manière d’apprendre, les aiguiller dans les méandres administratifs, les écouter et les encourager pour qu’ils restent motivés.

Les personnes-ressources sont ainsi invitées à communiquer avec les apprenants de manière proactive et réactive.

Est-ce pour tous ?

La formation à distance facilite une meilleure conciliation études, travail et vie personnelle dans la mesure où elle accorde une plus grande flexibilité concernant les moments consacrés à l’apprentissage ou à la remise des travaux.

Cependant, elle exige une certaine autonomie et des capacités d’organisation et d’autogestion de la part des apprenants. Aussi est-elle plus souvent offerte aux adultes censés avoir déjà développé de telles capacités. Cependant, elle peut être adaptée à des personnes moins autonomes, comme des enfants, à condition de fournir un accompagnement plus important.

Est-ce une façon d’étudier efficace ?

La formation à distance est aussi efficace que l’enseignement en face à face. D’après un certain nombre d’études, l’apprentissage en formation synchrone semble similaire à celui en présence et celui réalisé en formation asynchrone serait encore meilleur. Certaines connaissances seraient mieux acquises en formation à distance. Finalement, les résultats des étudiants ayant suivi des cours partiellement ou entièrement à distance seraient similaires, voire légèrement meilleurs à ceux des étudiants en présentiel.

Comment note-t-on ?

S’il existe des tests de types questionnaires à choix multiples ou quiz donnant une correction automatique et immédiate, nombre de travaux notés ayant lieu en formation à distance impliquent un travail de démonstration de maîtrise des connaissances ou des compétences visées et de réflexion personnelle. Ainsi, la plupart des travaux sont corrigés par des professeurs, enseignants, chargés de cours, d’encadrement ou tuteurs qui, à la suite de l’évaluation d’un travail, fournissent non seulement une note, mais également des rétroactions fines.

Est-ce une façon d’obtenir des diplômes facilement ?

Non, le temps de travail prévu pour les cours en formation à distance est le même que celui des cours en présence. Les défis reliés au plagiat électronique sont les mêmes qu’en formation en présence ou hybride ; diverses stratégies d’évaluation permettent de diminuer ces risques de telle sorte qu’il n’est pas plus facile de tricher ou d’obtenir son diplôme à distance que dans d’autres modes de formation.

La formation à distance constitue-t-elle un champ de réflexion ?

Oui, la formation à distance est non seulement un champ de pratiques, mais aussi de recherches. Les réflexions portant sur la formation à distance et les dispositifs testés visent à offrir des cours, des activités de formation et un accompagnement propices à l’apprentissage. Nombre de chercheurs étudient les pratiques des étudiants et enseignants à distance et travaillent à développer des dispositifs technopédagogiques et des méthodes d’accompagnement favorables à la persévérance et la réussite des étudiants à distance.

Alors que beaucoup d’enseignants et d’apprenants découvrent ce mode de formation en cette période de confinement, nous souhaiterions finir en rappelant l’importance de ne pas se perdre dans la diversité des technologies et encourager à se concentrer sur la manière dont cette mise à distance permet à chacun d’enrichir ses pratiques pédagogiques ou ses stratégies d’apprentissage.La Conversation

La version originale de cet article a été publiée sur La Conversation.

Vous avez aimé cet article ? Pendant cette crise, L’actualité propose gratuitement tous ses contenus pour informer le plus grand nombre. Plus que jamais, il est important de nous soutenir en vous abonnant (cliquez ici). Merci !

Les commentaires sont fermés.

Je ne suis pas convaincu pour ma part que l’enseignement à distance puisse faciliter l’assimilation et l’apprentissage pour les élèves de primaire et de secondaire. Une salle de classe tangible et un enseignant sont irremplaçables. Il faut se méfier ensuite des personnes qui prêchent pour leurs chapelles. Il est évident qu’ un enseignant de l’enseignement à distance ne s’intéressera pas aux failles de ce grâce à quoi il gagne sa vie.