Fusion Jeunesse : Jumelages gagnants

Son programme jeunesse est exporté jusqu’en France.

Fusion Jeunesse
Illustration : Mathieu Potvin

Cet article fait partie d’une série sur les lauréats des Prix de l’impact social.

Catégorie : Entrepreneuriat social

Quand on lance quelque chose de nouveau, bon nombre recommandent d’y aller lentement. Pas Gabriel Bran Lopez, 35 ans. En 2009, à peine sorti de l’université, il a fondé Fusion Jeunesse et a créé non pas un, mais sept programmes de lutte contre le décrochage scolaire dans deux écoles !

Tous ces programmes — il y en a maintenant 20 — reposent sur le même principe. Fusion Jeunesse embauche un étudiant universitaire, qui est jumelé pendant un an à une classe du primaire ou du secondaire. Un étudiant en génie l’aidera à construire un robot, un étudiant en chant montera un opéra, et ainsi de suite.

L’étudiant acquiert une expérience de travail et les jeunes mettent à profit leur créativité, la résolution de problèmes, le travail d’équipe, énumère Gabriel Bran Lopez. « Mais notre plus grand effet, c’est la diminution de l’absentéisme. Les jeunes veulent être là. »

Cette année, Fusion Jeunesse a embauché 250 étudiants, qui ont atteint 15 000 jeunes au Québec, en Ontario et même en France, où Gabriel Bran Lopez s’est installé pour y lancer ses programmes. « On termine le projet-pilote, et la demande est énorme ! » Un projet-pilote ? Pour lui, ça se déroule avec sept collèges et deux lycées.

Les Prix de l'impact social sont présentés par :
Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie

Commentaires
Laisser un commentaire