Grèves étudiantes: une histoire en sept temps

Devant la hausse annoncée des droits de scolarité, les étudiants québécois font la grève, une tactique qui, au cours des dernières décennies, a connu ses succès… mais aussi ses ratés. Survol de 1985 à aujourd’hui.

Grèves étudiantes : une histoire en sept temps
Photo : D. Beaumont/PC

1985

Le gouvernement du Parti québécois veut hausser les droits de scolarité, figés depuis les années 1960.
Durée
: menace de grève seulement
Résultat: le PQ renonce à la hausse
Droits de scolarité: 547 $

 

1986

Le gouvernement libéral se propose de hausser les droits de scolarité.
Durée de la grève
: deux semaines
Résultat: le premier ministre, Robert Bourassa, maintient le gel
Droits de scolarité: 547 $

 

1990

Les libéraux reviennent à la charge. Les étudiants ripostent, surtout à Montréal et à Rimouski.
Durée de la grève
: un mois
Résultat: les droits de scolarité augmentent de 280 $ pendant quatre ans
Droits de scolarité: 1 668 $ (en 1994)

 

1996

Le Parti québécois veut augmenter les droits de scolarité universitaires et imposer une amende aux cégépiens cumulant cinq échecs.
Durée de la grève
: un mois
Résultat: la ministre de l’Éducation, Pauline Marois, maintient le gel, mais instaure la taxe à l’échec (abolie cinq ans plus tard)
Droits de scolarité: 1 668 $

 

2005

Les libéraux transforment en prêts 103 millions de dollars du programme de bourses.
Durée de la grève
: huit semaines
Résultat: le ministre de l’Éducation, Jean-Marc Fournier, s’engage à retransformer les 103 millions en bourses pour 2006-2007
Droits de scolarité: 1 668 $

 

2007

Le gouvernement libéral annonce une hausse de 500 $ des droits de scolarité universitaires en cinq ans.
Durée de la grève
: faible mouvement de quelques semaines
Résultat: la hausse est confirmée
Droits de scolarité: 2 168 $ (en 2012)

 

2012

Les libéraux veulent hausser les droits de scolarité de 325 $ par année pendant cinq ans, à compter de septembre.
Durée de la grève
: depuis le 14 février
Résultat: encore indéterminé (en date du 16 mars)
Droits de scolarité projetés pour 2017: 3 793 $