Grumpy Cat, le chat qui valait 1 million de dollars

« C’était le bon chat au bon moment. »

Photo © Amy E. Price / Getty Images pour SXSW
Photo © Amy E. Price / Getty Images pour SXSW

Petit sondage à la volée : qui n’est jamais tombé, au cours de ses pérégrinations sur le Web, sur cette bouille boudeuse ? Je prédis que vous ne serez pas nombreux.

Et pour cause, Grumpy Cat, ou Tardar Sauce, de son vrai nom, est un animal dont la célébrité est telle qu’il a fait la une du New York Magazine et du Wall Street Journal, alors que Le Monde est carrément parti à sa rencontre. Ce chat grincheux, qui est en fait une chatte, s’affiche désormais sur des t-shirts, des tasses et toutes sortes de produits dérivés qui font d’elle une marque de commerce à sept chiffres.

Grumpy Cat Limited, l’entreprise qui gère ses affaires, est présidé par Bryan Bundesen, le frère de l’heureuse propriétaire, Tabatha. Il est celui par qui tout a commencé. Le 22 septembre 2012, c’est lui qui avait publié, innocemment, une photo de l’animal sur Reddit. Deux jours et un million de visites plus tard, Grumpy Cat était né.

Photo © David Livingston / Getty Images
Photo © David Livingston / Getty Images

Depuis, chacune de ses apparitions déclenche une agitation frénétique, comme lors du festival South by Southwest 2014, et la simple évocation de son nom fait vendre. Friskies, la marque de nourriture pour chat, ne s’y est pas trompé et a fait de Grumpy Cat son ambassadeur.

La particularité de l’histoire de Grumpy Cat ? C’est sa différence qui est la source de sa gloire : sa grimace emblématique n’est qu’une déformation liée à son nanisme.

Pour Ben Lashes, le gérant du chat à la face en or, ce succès phénoménal est comparable à celui des… Beatles. Et il s’y connaît ! Du moins, en chats-vedettes, puisqu’il a auparavant géré la destinée de Keyboard Cat et de Nyan Cat. Ça ne s’invente pas.

« C’était le bon chat au bon moment. Personne ne peut expliquer pourquoi, mais il est impossible de ne pas rigoler ou de détacher ses yeux lorsqu’on voit cette tête apparaître. C’est une icône. Le phénomène n’est pas très différent de celui qui a conduit au succès des Beatles. Sauf que, cette fois, c’est bien plus démocratique : ce sont avant tout les fans de Grumpy Cat sur Internet qui ont décidé de faire de ce chat une rock star », a-t-il expliqué au Monde.

Lashes se veut moins éloquent lorsque vient le temps de parler billets verts, mais le New York Magazine estimait en septembre 2013 la valeur de Grumpy Cat à un million de dollars. Tout ça grâce à un même !

1_495709Et ce n’est pas fini. Un deuxième Grumpy Book est en préparation, le premier ayant figuré pendant plusieurs semaines dans le classement des meilleures ventes aux États-Unis. Mieux : un contrat a été signé pour que Grumpy Cat soit la vedette de son propre film. Et Lashes a des idées de grandeurs.

« Je n’ose pas trop en parler pour ne pas être déçu, mais je rêve d’un parc d’attractions »

L’avenir s’offre à Grumpy Cat, qui fêtera ses deux ans en avril. En attendant, elle a déjà eu le mérite de changer la vie de sa propriétaire, Tabatha, qui se réjouit « de ne plus être une serveuse à Phoenix ».

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie