Indice de l’ignorance : les Canadiens rattrapés par la réalité

Les Canadiens s’imaginent que la proportion de musulmans est 10 fois plus élevée qu’elle ne l’est réellement. Quant au chômage, il serait à 23 % !

Photo: Photonica/Getty Images
Photo: Photonica/Getty Images

Nous sommes tous remplis de certitudes qui ne passent pas le test de la réalité. Le problème, c’est que la perception de certains sujets chauds, comme l’immigration, peut engendrer de fausses idées. À cet égard, l’Indice de l’ignorance mis au point par The Guardian est révélateur.

À la suite d’un sondage mené dans 14 pays autour des thèmes de l’immigration, de la politique ou de l’emploi, Alberto Nardelli et George Arnett ont comparé la perception des citoyens avec les véritables statistiques de leur pays. Il en résulte un classement des nations les plus et les moins ignorantes. La Suède se trouve être le pays le plus en phase avec la réalité, alors que l’Italie est la plus déconnectée de sa société. Le Canada ne figure pas à un rang particulièrement glorieux, puisqu’il est le huitième « État le moins ignorant ».

Indice de l’ignorance : classement (du moins au plus ignorant)

  1. Suède
  2. Allemagne
  3. Japon
  4. Espagne
  5. Grande-Bretagne
  6. Australie
  7. Belgique
  8. Canada
  9. France
  10. Hongrie
  11. Pologne
  12. Corée du Sud
  13. États-Unis
  14. Italie

Le graphique ci-dessous présente les résultats des 14 pays à la question suivante : « Sur 100 personnes, combien y a-t-il de musulmans, selon vous ? » Le nombre gris est le résultat moyen donné par les populations concernées. Le nombre bleu clair représente la bonne réponse. Le nombre bleu foncé constitue l’écart entre la perception et la réalité.

Index-Ignorance-Musulmans

Selon l’étude, le pourcentage de musulmans dans la population canadienne serait de 2 % (en fait, l’enquête nationale auprès des ménages de 2011 l’a établi à 3,2 %), mais les sondés ont l’impression que la barre se situe plutôt à 20 %. Les Canadiens s’imaginent donc que la proportion de musulmans est 10 fois plus élevée qu’elle ne l’est réellement. À l’inverse, la part de chrétiens au pays est nettement sous-estimée, comme le montre le graphique ci-dessous. Comme un indice de la peur d’une certaine « islamisation » de la société ? C’est l’une des questions soulevées par le sondage.

 

Index-Ignorance-Chrétiens

De manière générale, tous les pays ont surestimé le nombre d’immigrants à l’intérieur de leurs frontières. Sans extrapoler sur la signification des résultats, on peut tout de même affirmer que l’immigration est bel et bien victime de perceptions erronées aux quatre coins du monde, y compris ici.

Derrière l’Australie, c’est au Canada que le pourcentage d’immigrants est le plus élevé (21 %, en-dessous des 35 % estimés).

Index-Ignorance-Immigrants

Les fausses représentations ne sont pas spécifiques au Canada, et l’Indice le montre bien. Mais, ici comme ailleurs, elles illustrent s’il en est besoin la vulnérabilité des populations face à d’éventuels politiciens cherchant à légiférer sur ces impressions plutôt que sur les véritables données. Car, comme l’explique The Guardian, « plus un électeur accorde d’importance à un enjeu, plus il sera susceptible de voter pour le parti auquel il fait le plus confiance sur ce front ».

De fait, le Parti pour l’indépendance du Royaume-Uni, qui a remporté le vote populaire britannique lors des élections européennes, cette année, n’a pas hésité à agiter l’épouvantail de l’immigration pour glaner quelques votes.

© Ukip
«26 millions de personnes sont à la recherche d’un emploi, en Europe. Et après quels emplois courent-ils ?» (© Ukip)

Le dossier de l’immigration n’est pas le seul à souffrir d’une vision erronée des Canadiens. Ainsi, révèle The Guardian, les personnes sondées au pays ont fixé le taux de chômage à 23 % – alors qu’il est d’environ 7 %.

Chaque pays a un angle mort semblable. Les Allemands pensent, par exemple, que le nombre de grossesses chez les adolescentes est 35 fois plus élevé qu’il ne l’est véritablement, et les Sud-Coréens surestiment leur espérance de vie moyenne (89 ans, selon eux, mais 80 ans, dans les faits).

Pour en savoir plus et pour voir d’autres graphiques, rendez-vous sur le site du Guardian : «Today’s key fact: you are probably wrong about almost everything»

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie

17 commentaires
Les commentaires sont fermés.

(desole pour l’absence d’accent) On devrait vraiment avoir un cours d’education civique qui enseignerait les fondements de notre societe et des connaissances generales pertinentes comme celles-ci. Moi-meme j’en suis un adepte, j’ai une bonne memoire pour ce genre de chose, et je me serais fait prendre avec le % de chretiens au Canada (j’aurais estime 85%).

Je crois que les gens confondent minorités visibles et immigrants. être une minorité ne signifie pas être né à l’étranger. Dans le regard de bien des gens les minorités restent des immigrants malgré le fait qu’ils soient nés ici.

Avec raison. Ça a beau faire 2 générations que ta famille est là, que tu sois né ici, si tu parles encore couramment arabe / chinois / espagnol / etc dans les rues de nos villes , tu es un immigrant

Vous avez bien raison. D’autant que cette notion, « minorités visibles », entraîne les gens à classifier la population par types physiques – autrement dit par « races » plutôt que par peuples – alors qu’on peut très bien, par exemple, être canadien-français et avoir la peau noire ou être haïtien et être blanc.

Alex vous avez raison ,même si tu est la troisième génération ,tu es toujours un immigrant …je suis à Montréal depuis 50 ans,débarquée à Halifax le 21-10-64…je me suis fait dire à plusieurs reprises que j’étais pas comme les autres ….je suis mariée à un pure laine canadien-français de cantons de l’est,j’ai gardé mon nome de famille vu que nous sommes mariés en nov 1989…au bureau ou j’ai travaillé dans les années 1990 ,personne savait que nous étions mariés( nous avons travaillé au même bureau pendant 4 ans) ,suite à une grève syndicale que la nouvelle s’était rependue …ah ah ,mais toi Lilla tu n’es pas comme les autres…..quand je dis je suis québeçoise ,il y a toujours une personne qui doit ajouter ==mais de quelle origine===,ah oui j’ai un accent ,la seule chose qui me reste de ma sicile natale…vu dites sicile…et là ça recommence .
moi je me sens québeçoise ,mais en moi reste un petit brin de tristesse d’avoir pris un bateau un 10 octobre 1964 avec ma famille à palerme…un escale à naples et là une chanson napolitaine –torna a surrientu ….souvenirs de mon passé.

ici je me sens libre malgré tout,la liberté coûte chère

lilla….santé

L’ignorance quant au pourcentage de musulmans tient peut-être au fait que les islamistes ( ces extrémistes) occupent beaucoup l’espace médiatique par les excès dont ils se réclament, les accommodements déraisonnables exigés.

Les données sur la France ne sont pas fiables parce qu’on ne recense pas sur la base religieuse
A noter que le Québec, avec presque 14% d’immigrants, a l’un des plus hauts taux au monde

Ce sondage démontre plusieurs réalités qui ne sont pas visibles au premier chef. D’abord, les immigrants musulmans nés au Canada, mais pas du tout intégrés à notre culture donnent à penser aux Canadiens de souche que ces gens sont encore et toujours des immigrants. Deuxièmement, toute la place que prend dans les médias, les attentats terroristes reliés à l’islam, ajouté à cela leurs demandent incessante d’accommodements, dans les écoles, les sports et autres prouvent hors de tout doute que même une petite minorité, qui penne à s’adapter fait réagir négativement les natifs de n’importe quel pays. « Agiter l’épouvantail de l’immigration pour glaner quelques votes ». Vous savez très bien que cet épouvantail ne concerne pas toutes les communautés. Les Vietnamiens et les Italiens, comme exemple, ne font peur à personne. Vous pouvez bien traiter les Canadiens (ou Québécois) d’ignorants, la réalité de tous les jours démontre que ce sondage est biaisé pour ne pas dire….. « BIDON « .

Les médias parlent souvent des musulmans au Canada, donc nous croyons qu’il y a plus d’immigrant au Canada que le total réel. Mais si un sondage nous dit que notre perception est fausse, c’est que le sondage est bidon? Vous pouvez croire que les conclusions de l’articles sont bidons ( « Agiter l’épouvantail de l’immigration pour glaner quelques votes »), mais le sondage démontre que nos idées des composantes de notre sociétés sont fausses. Les raisons pour lesquelles elle sont si différente de la réalité est discutable, mais ceci ne rends pas le sondage bidon pour autant.

Excellent billet et article du Guardian. De fait, il s’agit de la xénophobie permanente qui nous est servie par les Américains depuis plus d’un siècle mais dont le Québec raffole et pris un degré exacerbant depuis la venue du PQ qui n’a fait que jouer sur les émotions des québécois pour les garder sous leur contrôle tout comme durant l’ère Duplessis et le clergé.

Il y eut “les m…. zitaliens viennent toutt prendre nos jobs” des années 60 et 70, suivi du “les m…. grèques qui prennent le contrôle des restaurants des années 80, suivi du “les m… zimmigrants qui travaillent pour rien” alors que les petits québécois ne voulaient pas effectuer les travaux que les “zimmigrants” faisaient et préféraient “collecter le bien être”, le tout bien orchestré par les syndicats durant les années 90 et d’un discours fort éloquent et révélateur de mon Sieur Parizeau ainsi que depuis le début des années 2000 les “m…. arabes et musulmans qui sont touttt des terroriches”, le tout bien entendu sous la permanence “des m…. angla” et “des m…. n….” dont il faut absolument se débarrasser au plus sa….t.

Bien entendu tous ces “m…. celui-ci et celle-là” votent pour le “m…. parti libéral” qui ont tenté de diminuer les dépenses gouvernementales avec un succès mitigé sous monsieur Charest et dont l’actuel Premier ministre doit donner un coup de barre (et devrait ajouter à son coffre à outils) un deux par quatre lorsqu’il se dirige vers la Côte nord.

Le problème n’est pas les adeptes de la religion musulmane mais bien des “intégristes” qui font en sorte de lier conjointement et solidairement, la religion et la politique alors que l’on vient tout juste de s’en sortir durant les années 60.

De plus, avec un voisin aussi mécréant et truand que le gouvernement américain qui ont tabassé la population de presque l’ensemble de la planète durant le dernier siècle en donnant des armes tout à fait gratuitement à des rebelles de tous les pays où les citoyens vivaient sous une dictature pour faire la guerre et le plus de dégâts possibles afin de mettre au pouvoir leurs propres marionnettes qui n’ont certes continué que de tuer tous citoyens qui parleraient contre le régime, se remplir les poches et laisser les Américains voler les ressources naturelles.

Ils sont aujourd’hui tout surpris et se demandent pourquoi ils sont attaqués de toute part. Ah bon ?

Inch Allah

On a du chemin à faire. Le pire c’est que les gens qui sont proches de la réalité, des sciences, sont souvent prêts à remettre en question leurs idées. Tandis que ceux qui en sont loin sont plus difficiles à convaincre même avec des preuves et des faits. C’est logique (les plus proches de la réalité l’acceptent mieux) mais c’est ce qui fait peur avec les Conservateurs anti-science, anti stats, anti tout ce qui ne pense pas comme eux finalement.

Bien sur, Harper a coupé dans le questionnaire du recensement…. Vaut mieux, pour un dictateur en devenir, que les citoyens ne puissent avoir accès à de l’information vérifiable.

Quand on semble considérer la population comme un » troupeau de boeuf de l’ouest » aux services de notre idéologie, c’est compréhensible…

Mais nous allons recevoir des chéques de ce « bon » gouvernement. Alors… Est ce qu’une démocratie EFFICIENTE est vraiment nécessaire ????

Faire croire qu’il n’y a que 2 % de musulmans au Canada, voir 3,2% au maximum est vraiment une insulte à vos lecteurs. Soit vous vous êtes emmêlés dans vos chiffres, soit vous nous prenez pour les derniers demeurés de la planète.

Vous me faites penser à la France qui ne prêtant pas révéler l’exactitude de l’immigration à plus de 8% pour canaliser la colère et surtout la frustration du chômage record de la population.

En tous cas, c’est un bel essais de désinformation journalistique et de malhonnêteté notoire pour vos lecteurs.

Félicitations à toute votre équipe.

Malheureusement souvent les chiffres des sondages sont fort éloignés de la vérité quand on va sur le terrain. La preuve, regardez juste les sondages durant les élections : on donne tel parti gagnant et oups! Pourtant il perd et c’est l’autre qui gagne.

Pourquoi? Parce qu’à l’urne, il se passe quelque chose : les gens ont peur. Peur soudainement du changement, de perdre leur petit confort, de ce qui pourrait advenir pour leur avenir, etc. Alors même s’ils ont dit clairement dans un sondage qu’ils voteraient pour tel partit, une fois derrière le paravent, ils votent autrement et viennent donc de faire mentir les sondages..

Les chiffres ont peut leur faire dire ce qu’on veut, comme l’on veut. Un chercheur peut les arranger pour refléter la recherche d’un résultat particulier. Ici les chercheurs cherchaient à savoir si les gens étaient ignorants. Ils ce sont arrangés pour que les résultats reflètent le but de leur quête.

Et puis il y a aussi un autre problème : beaucoup de gens aussi n’iront pas s’identifier, se faire chiffrer, ils veulent rester dans l’ombre et passer inaperçus. La preuve le recensement. Beaucoup de gens ne le font même pas, ne voulant pas que le gouvernement sache seulement même combien de personne vivent chez-eux. Alors les résultats seront donc nécessairement toujours biaisé, puisque le recensement n’est pas obligatoire et qu’il n’y a pas de pénalités si ce formulaire n’est pas rempli.

Beaucoup de gens ne sont pas : enregistrés au registre de l’état civil, font naître leurs enfants dans le cocon familial et ne le déclare pas, utilisent tout système de travail au noir ou de passe-passe sous la table pour échapper au gouvernement et aux lois. Alors nécessairement ces gens échappent aux chercheurs, passent au travers des mailles du filet.

Une preuve? Dernièrement, un sondage indiquait qu’au Québec il y avait seulement 5 femmes pourtant le niqab, vous avez ce très long voile, qui couvre tout le visage, ne laissant voir que les yeux? Et bien juste dans mon quartier, j’ai vu 4 femmes portant un niqab. C’est tout de même surprenant que sur un aussi petit territoire, j’en ait vu, à moi seule, 4 de ces femmes sur les 5! En croiser une, à la limite, peut-être et encore avec de la chance, puisque 5 sur le total de notre population, il faut dire que c’est une quasi rareté!

Alors je me suis posée la question : mais comment est-ce possible? Et bien parce que les chiffres du sondage sont tout simplement faux. Il y a probablement beaucoup plus de femmes portant le niqab au Québec, seulement, étant des femmes immigrantes, n’allant pas à l’école, restant recluses dans leur communauté, ne parlant probablement pas ou peu le français, ne sortant pratiquement jamais et surtout ne travaillant pas, elles échappent aux sondages et aux instances gouvernementales. Elles n’apparaitront donc nulle part dans les sondages ou les recensements.

Pour moi ces résultats ne veulent rien dire et sont sans intérêt. Seule une méta-analyse sur ce sujet pourrait peut-être vouloir dire quelque chose.

Une méta-analyse ne serait pas mieux, puisqu’elle analyserait l’ensemble des sondages.

Pour ce qui est de l’inexactitude des sondages, vous avez bien raision, et c’est dommage. Pour ceux qui veulent approfondir le sujet, je suggère les livres de Joel Best, Damn lies and statistics et More damn lies and statistics.

Selon un récent sondage Radio Canada/CROP (mars 2014), le pourcentage de québécois catholiques est maintenant de 60% (1). Ce qui est quand même proche du 69% de chrétiens au Canada relaté dans le sondage ci-haut.

Par contre, seulement le tiers de ces catholiques du Québec disent qu’ils ont la foi, ce qui ramène leur proportion à seulement 20%. Les autres se disent catholiques parce qu’ils sont baptisés ou que leurs parents sont catholiques.

Ceci montre qu’une question dans un sondage peut mener à une mauvaise évaluation de la situation. Se dire catholique parce qu’on a été baptisé ou parce que ses parents sont catholiques c’est, à mon avis, se mentir à soi-même et fausser les sondages. Si on n’a pas la foi, pourquoi continuer de se définir comme catholique, alors qu’on est soit athée, soit agnostique?

Certains sondages sont très mal fait et ne font qu’entretenir la confusion et l’ignorance.

1. http://quebec.huffingtonpost.ca/2014/03/28/la-religion-de-moins-en-moins-importante-pour-les-quebecois_n_5050426.html#slide=2545523

C’est exactement ce que je pensais. tres peux de personnes se disent croyant mais beaucoup plus se dissent catholique. La plupart des jeunes de ma generations ont ete baptise lors du programme scolaire. Tres d’entre eux croient. J’avais lu ce meme sondage mais n’osais pas poster car je ne pouvais plus le trouver. merci Mr Belley.

Je crois personnelement que les indices pour calculer l’ignorance dans cette etude sont a la fois insiginifiants et manipulables. Entre autres, combien croient que le taux de chomage est representatif du taux de non emploi? Surtout dans un context ou des modifications sont effectues afin de rendre des gens non eligibles.

le taux d’imigrants… A partir de quand cesse t’on d’etre immigrant?