Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie

3 commentaires
Les commentaires sont fermés.

Bonjour,

Bien que réaliste à bien des égards, je trouve la conclusion de votre analyse un peu trop négative. Elle semble dire que peut importe les gestes personnels que nous faisons, la responsabilité en reviens surtout au gouvernement. Vous sembler oublier que ce sont les citoyens qui élisent les gouvernements et des citoyens non motivés par la cause des changements climatique risque de faire peu de pression sur nos gouvernements. Je crois que tous les citoyens doivent être bien informés et surtout motivés à changer les choses, car c’est par eux que les gouvernements adopterons des lois pour contrer les changements climatiques.

Tout à fait d’accord avec M. Savignac. S’il est vrai que nos efforts individuels ressemblent à d’insignifiantes poussières dans l’océan des actions à entreprendre, les gouvernements ne bougeront pas s’ils ne sentent pas que les citoyens sont prêts à consentir des efforts et à revoir leur mode de vie. Si le premier pas est toujours le plus difficile à faire, saluons-le, sans cynisme, si petit soit-il!

@ M. Savignac; je vous cite : ¨…car c’est par eux que les gouvernements adopterons des lois pour contrer les changements climatiques. ¨ En plus de faire sa part du mieux qu’il peut en diminuant son gaspillage, en recyclant, réutilisant et en récupérant, le citoyen qui demande à son gouvernement d’intervenir encore se verra à chaque fois taxer d’avantage pour des résultats qu’on ne voit jamais, ou si peu. Exemple: le Fonds des Générations (qui devrait servir à diminuer la dette pour les générations futures), qu’en est-il exactement ? Le Fonds vert (taxe sur l’essence ), on subventionne des compagnies aériennes qui ont les moyens de s’auto-subventionner elles mêmes. La taxe carbone (encore sur l’essence) qui sert à quoi déjà ? On finit par en perdre notre latin (pour ceux qui en ont un peu) ! Et vous en voulez d’autres ? Bin cooudon !