J’aime ton âme

Malgré tout, tu as parfois cet esprit de clocher qui donne raison à ta cousine montréalaise lorsqu’elle te trouve un peu villageoise, téteuse, et même à contre-courant. Tu peux être obstinée, conservatrice, et qu’est-ce que tu aimes jaser, consulter, pavoiser ! Tu n’a jamais fini, tu as toujours quelque chose à dire, à redire, à rajouter.

Malgré tout, tu as parfois cet esprit de clocher qui donne raison à ta cousine montréalaise lorsqu’elle te trouve un peu villageoise, téteuse, et même à contre-courant. Tu peux être obstinée, conservatrice, et qu’est-ce que tu aimes jaser, consulter, pavoiser ! Tu n’a jamais fini, tu as toujours quelque chose à dire, à redire, à rajouter.

Alors, dis-moi pourquoi je t’aime ? Pour ton charme, sans doute, mais plus encore pour ton âme. Il faut vivre avec toi pour mieux comprendre.

Tu sais, lorsque je suis au bout du monde et que je dis que je rentre à la maison, c’est chez toi que je reviens. Surtout, ne le dis pas à ma mère, qui habite de l’autre coté de l’Atlantique, elle ne comprendrait pas.

Les plus populaires