J’me marie, j’me marie pas…

L’institution du mariage reprend du lustre au Québec : 23 161 unions ont été célébrées l’an dernier, une hausse de 9,5 % par rapport au creux historique de 2003.

J’me marie, j'me marie pas...
Photo : Paraf.ca

Les conjoints de même sexe, autorisés à convoler depuis 2004, sont en partie à l’origine de cette augmentation. Autre explication possible : depuis 2002, les futurs époux ont le droit de choisir un ami, un membre de la famille ou un notaire comme célébrant de mariage. « Il y a là une coïncidence dans le temps intéressante, dit Martine St-Amour, démographe à l’Institut de la statistique du Québec. On ne peut cependant établir avec certitude un lien de cause à effet. »

Le nombre total d’unions demeure tout de même bien en deçà du record enregistré en 1973, année où 53 967 couples québécois se sont juré fidélité. Et en dépit de la récente hausse, le Québec est toujours la province où l’on se marie le moins au Canada.

(Source : Institut de la statistique du Québec)