La durabilité, un incontournable pour la Sun Life

Aider les gens à atteindre une sécurité financière durable et un mode de vie sain est la raison d’être de Sun Life. S’associer aux Prix de l’impact social allait donc de soi, explique Robert Dumas, président et chef de la direction de Sun Life au Québec.

De notre partenaireLogo partenaire

Pourquoi commanditer les Prix de l’impact social?

Forts de nos 154 ans en assurance et en gestion d’actifs et de patrimoine, c’est dans notre ADN de penser à très long terme. Donc, les initiatives qui visent à bâtir des collectivités durables nous interpellent particulièrement. Depuis 10 ans, la Sun Life figure au classement publié par Corporate Knights des 100 sociétés les plus engagées en matière de développement durable à l’échelle mondiale.

Qu’est-ce que l’impact social pour la Sun Life?

On s’engage fermement à intégrer la durabilité à notre culture d’entreprise. Concrètement, cela signifie que nos modes de gestion visent le mieux-être des collectivités et la pérennité de notre organisation.

Quels défis pose la durabilité à une grande entreprise publique comme la vôtre?

En tant qu’entreprise citoyenne, on a la responsabilité de tenir compte des changements climatiques et autres enjeux sociaux. Il faut donc constamment faire l’effort de prendre du recul pour définir des objectifs qui vont bien au-delà des résultats financiers. En ce sens, le développement durable est pour nous un incontournable !

4 moteurs d’action en durabilité et quelques progrès réalisés en 2018

Responsabilité environnementale
  • 17 % de réduction de nos émissions de GES depuis 2013. On vise une baisse de 30 % d’ici 2030.
  • 5 milliards de dollars investis dans des initiatives d’énergie renouvelable, dont un projet éolien et un projet d’hydroélectricité au Québec.
Résilience de notre organisation
  • Les femmes représentent 62 % de nos employés et occupent des postes clés : elles sont 34 % dans des postes de haute direction.
  • Avec la volonté de toujours communiquer de façon plus claire, l’expertise de nos services linguistiques situés au Québec est déterminante dans notre projet de réécriture de milliers de documents.
Mieux-être de la collectivité
  • 14,8 milliards de dollars sont investis dans l’énergie renouvelable, l’efficacité énergétique, les immeubles et les transports durables, la gestion durable de l’eau et l’accès aux services essentiels.
  • Un don de 450 000 dollars a été versé à la Fondation de l’Institut de cardiologie de Montréal pour la mise sur pied d’un service de prévention du diabète.
Gouvernance et gestion des risques
  • Le portefeuille de notre fonds général a été soumis à un test de résistance lié aux changements climatiques.
  • Au Québec, on a obtenu pour une deuxième année consécutive la Certification Parité Platine de La gouvernance au féminin pour nos efforts liés à l’avancement des femmes.

Ce contenu a été produit par Mishmash Studio de marques en collaboration avec l’annonceur. Les journalistes de L’actualité n’ont joué aucun rôle dans la production de ce contenu.

Dans la même catégorie
1 commentaire
Les commentaires sont fermés.

La « durabilité », dites-vous? Quand je vois s’aligner les mots Sun Life, je revois les Unes des journaux de 1980. Un référendum invitait les Québécois à se prononcer DÉMOCRATIQUEMENT sur leur avenir. Et le chantage du vieux Canada anglais s’activait. Derrière les camions de la Brinks suivaient d’autres compagnies, comme la Sun Life qui en profitait pour annoncer « en grande pompe » le déménagement de son siège social de Montréal à Toronto. On avait puni les Québécois d’avoir élu en 1976 un parti souverainiste. On allait continuer à tout faire pour l’écraser. Et Sun Life vient nous parler maintenant de « durabilité »?

Raynald Collard, St-Antoine-sur-Richelieu