La réalité virtuelle au service des femmes

Une campagne pour comprendre le consentement sexuel unique en son genre s’invite dans les cégeps.

Deux participantes lors d'une démonstration publique de la campagne de sensibilisation. (Photo: Le Y des femmes de Montréal)
Deux participantes lors du lancement de la campagne de sensibilisation, à Montréal le 23 août 2016. (Photo: Le Y des femmes de Montréal)

Pour aider les adolescents et les jeunes adultes à comprendre l’importance du consentement sexuel, le Y des femmes de Montréal, organisme d’aide aux femmes, fait appel à la réalité virtuelle. À l’aide d’un casque de visualisation, les jeunes hommes pourront, pendant cinq minutes, se mettre à la place d’une fille contrainte de repousser les avances d’un garçon trop insistant.

«On vit l’expérience comme si c’était la nôtre, puisque le personnage interagit directement avec nous. Ça a bien plus d’effet qu’une campagne traditionnelle», explique la coordonnatrice des services jeunesse du Y des femmes, Delphine Berger. «On voulait aussi éviter de faire quelque chose de moralisateur. Ici, la vidéo parle d’elle-même.»

L’installation Connais-tu LA limite? — Le consentement en 360° fera le tour des écoles, événements culturels et festivals du Québec. La campagne, qui durera jusqu’en mars 2017, vise en premier lieu les jeunes hommes de 16 ans et plus, puisque l’âge du consentement sexuel se situe à 16 ans au Québec.

Tous les détails de cette tournée seront présentés sur la page Facebook de l’organisme.

Les plus populaires