La revanche de Donnacona

Lentement, mais sûrement, les Premières Nations prennent leur place dans la société canadienne.

Ghislain Picard, chef de l’Assemblée des Premières Nations du Québec et du Labrador. (Photo : Paul Chiasson / La Presse Canadienne)
Ghislain Picard, chef de l’Assemblée des Premières Nations du Québec et du Labrador. (Photo: Paul Chiasson / La Presse Canadienne)

Les aborigènes du Canada auront-ils un jour leur propre gouvernement? Les jeunes qui vivent dans les réserves en sont convaincus. Il y a 50 ans, il n’y avait aucun avocat autochtone. Ils sont maintenant 2 000 au Canada, plus quelques centaines d’ingénieurs, des médecins. Le Canada compte même 10 députés autochtones (un nombre record), dont 2 sont devenus ministres dans le gouvernement Trudeau.

«Les Cris forment désormais une administration régionale reconnue, et personne ne pense qu’ils l’ont fait aux dépens du reste de la population, dit Ghislain Picard, chef de l’Assemblée des Premières Nations du Québec et du Labrador. Je crois que dans 20 ans, nous représenterons un des quatre ordres de gouvernement, pas un contre les trois autres. Nous serons passés à autre chose.»

Les commentaires sont fermés.

Correcte ça. Pourquoi ils n’auraient pas leur propre gouvernement???? Moi je suis bien d’accord avec ça. Ils font bien. Je ne suis pas autochtone; je suis une simple québécoise mais je suis compatissante pour eux. Après tout ils étaient chez eux au départ.

D’accord avec leur propre gouvernement SI ils lèvent leurs propres impôts et cessent de nous quémander, à nous les Blancs mécréants, plus de $150,000.00 par année par individu.

Leur pays? Oui mais à LEURS dépens.