L’année dont vous êtes les héros

Dans une année marquée par un gigantesque effort collectif, chacun des Québécois aurait mérité le titre de personnalité de l’année.

Photo : Daphné Caron

Quand sonnera minuit le 31 décembre, c’est un immense soupir de soulagement qui s’élèvera dans toutes les maisons. Enfin terminée cette année pourrie, et vivement 2021 et ses promesses de vaccin !

La tentation sera grande de jeter 2020 aux oubliettes pour ne plus jamais y penser. Mais ce serait une erreur, car ce fut aussi une année où l’humanité a montré ce qu’elle avait de mieux à offrir. 

Nous avons vu les Québécois se mobiliser de façon exemplaire pour faire la guerre au virus. Et face au sombre bilan de la première vague, nous ne nous sommes pas découragés. C’est ainsi que, avec une détermination que n’aurait pas reniée un Radisson ou une Jeanne Mance, nous avons replongé dans les longs mois de restrictions hivernales. 

L’équipe de L’actualité s’est réunie par vidéoconférence au moment des premières gelées pour choisir ses personnalités de 2020. Dans une année marquée par un gigantesque effort collectif, il était tentant de décerner le titre à l’ensemble des Québécois (à l’exception d’une minorité de saboteurs de la santé publique). Au fil des échanges, les contributions inspirantes de certaines personnalités se sont toutefois imposées, en raison de leur effet multiplicateur au sein de toute la population. 

Le premier ministre François Legault figure de nouveau dans la liste. Nous avions salué l’an dernier le doigté avec lequel il avait réussi à gagner la confiance d’une majorité de Québécois, et cette habileté a pris une dimension historique en cette année où le travail des dirigeants partout sur la planète s’est transformé en une improvisation en direct sur fond de crise mondiale. 

À ses côtés, Horacio Arruda mérite également notre reconnaissance, lui qui devait déterminer à chaque moment la « moins pire » des voies à prendre. 

Nous avons aussi voulu souligner la contribution des nombreux scientifiques mobilisés contre la COVID-19, qui ont su trouver les mots (et le temps !) pour nous expliquer clairement ce que nous devions savoir sur ce virus afin de nous y adapter et de le combattre le mieux possible.

Aux heures les plus sombres de la crise le printemps dernier, deux autres personnes nous ont particulièrement inspirés. Marie-Ève Lévesque, alias madame Marie-Ève, avec ses classes sur YouTube, est venue à la rescousse de parents laissés à eux-mêmes par le ministère de l’Éducation. Et Laurent Duvernay-Tardif a montré qu’il avait le cœur gros comme un ballon de football en suspendant sa carrière sportive pour aller prêter main-forte au personnel dans les CHSLD. 

La tragédie qui s’est jouée dans ces établissements a révélé à tous les mérites des préposées aux bénéficiaires, ces travailleuses jusqu’ici considérées comme les bêtes de somme du réseau de la santé. Nous avons voulu leur manifester toute notre reconnaissance en présentant un visage symbolique de ces héroïnes de l’ombre en couverture de L’actualité

Les derniers mois nous ont également montré que le racisme systémique tue aussi au Québec. Joyce Echaquan, que nous honorons à titre posthume, a dû mourir sous les injures, preuve vidéo à l’appui, pour qu’il ne soit plus possible de nier la discrimination à l’endroit des Autochtones. 

L’année 2020 a eu son lot d’épreuves, mais aussi ses grandeurs. Et les vœux de santé et de prospérité pour l’année à venir n’auront jamais semblé aussi à propos ! 

***

Chers lecteurs et abonnés, après 14 ans à L’actualité, je pars relever de nouveaux défis professionnels, mais je vous laisse entre de bonnes mains. Claudine St-Germain, ma grande complice à la barre de ce magazine depuis bientôt quatre ans, prendra le relais à compter de janvier. Je remercie du fond du cœur chacun d’entre vous, nos 1 300 000 lecteurs. Je remercie également l’équipe formidable qui m’a accompagné, cette équipe derrière le succès de ce magazine qui n’a pas fini de vous surprendre !