Le bonheur est dans l’abonnement !

Vous êtes plus d’un million de lecteurs à nous suivre chaque mois, et c’est grâce à vous que le magazine pourra survivre dans un environnement difficile pour la presse écrite, qui voit de plus en plus les revenus publicitaires lui échapper.

Photo : Daphné Caron

On ne se le cachera pas, L’actualité n’échappe pas à la tempête qui met en péril la presse écrite. Les géants du Web aspirent une part sans cesse croissante des revenus publicitaires, jusque-là source importante du financement des médias.

L’intérêt des lecteurs de L’actualité, lui, ne se dément pas. Vous êtes près d’un million au rendez-vous chaque mois, dans le magazine imprimé ou sa version numérique. L’actualité demeure une référence sûre dans un monde où la désinformation circule de plus en plus largement.

Devant la baisse dramatique du financement publicitaire, l’avenir de L’actualité repose plus que jamais sur ses abonnés. Et c’est pour eux que nous avons entrepris il y a deux ans une transformation en profondeur. Nous avons donné un nouvel élan visuel au magazine, accueilli de nouvelles voix. Et nous avons réaffirmé notre position éditoriale résolument au centre, là où l’on chasse les idées reçues, qu’elles viennent de droite ou de gauche. Cette refonte a été saluée tant par nos abonnés que par nos pairs, qui nous ont décerné l’an dernier le titre de meilleur magazine d’intérêt général au Canada.

Vous avez peut-être remarqué que notre site Web a fait peau neuve lui aussi récemment. Il est bien sûr plus attrayant, et la navigation plus facile sur ordinateur, téléphone ou tablette. Mais ces améliorations ne sont que la partie apparente d’une grande transformation numérique.

Il n’est pas question de tourner le dos au papier ! Notre équipe de journalistes, chroniqueurs, graphistes et réviseures s’investissent avec passion pour produire le magazine le plus frappant et original qui soit, et ça ne changera pas. Cette même équipe s’active à créer chaque jour des contenus inédits dans le site de L’actualité.

C’est ainsi l’équivalent d’un magazine supplémentaire complet qui se déploie sur le Web chaque mois ! Des billets signés par l’urgentologue Alain Vadeboncœur, les balados «Esprit politique», animés par Marie-France Bazzo, des analyses de notre chef du bureau politique, Alec Castonguay, du spécialiste en sondages Philippe J. Fournier, la vigie anti-fake news de Camille Lopez, et bien plus.

Le nouveau site de L’actualité met davantage en valeur la richesse et la profondeur de nos contenus, auxquels nos abonnés ont un accès illimité. Nos visiteurs occasionnels peuvent consulter gratuitement deux articles par mois. C’est notre menu dégustation, auquel s’ajoutent, pour poursuivre la découverte, différentes formules d’abonnement, flexible et résiliable en tout temps. Grâce à l’espace « Mon compte », il est possible de créer son propre magazine personnalisé à partir des listes d’articles favoris.

Les fondations technologiques de L’actualité ont été entièrement refaites. Ce ne fut pas un mince chantier, car l’infrastructure capable à la fois de soutenir de façon efficace la production d’un magazine imprimé et la publication en continu sur le Web n’existait pas ! Nos collègues de la production ont dû innover en grand.

Grâce à un programme d’aide financière du gouvernement du Québec, L’actualité a fait équipe avec Pelcro, une jeune entreprise montréalaise issue d’un incubateur de l’Université McGill, pour concevoir cette infrastructure adaptée aux besoins d’aujourd’hui. Cette innovation pourrait faire école dans l’industrie, car plusieurs éditeurs s’intéressent de près aux solutions conçues par Pelcro pour L’actualité.

C’est donc avec la confiance de pouvoir mieux servir nos abonnés que nous allons de l’avant. Et si cela vous a échappé, sachez que vous pourrez bénéficier d’une réduction de 15 % sur le prix de l’abonnement numérique, gracieuseté du gouvernement fédéral, qui a prévu dans le budget de mars dernier un crédit d’impôt pour soutenir les médias canadiens. Une raison de plus pour encourager votre magazine favori !

Le journalisme de qualité a besoin plus que jamais de ses lecteurs.

Dans la même catégorie
1 commentaire
Laisser un commentaire

Pour ceux qui ont un abonnement de 3 ans comment va ce refléter la réduction de 15% consenti par le gouvernement fédéral sur les abonnements numériques

Répondre