Le défi House Madness P3P lancé aux ados : à vos rouleaux !

Inspiré du défi Stay at Home que se sont lancés des sportifs professionnels, l’organisme montréalais Pour 3 Points organise un tournoi virtuel pour ados… de jonglage de rouleaux de papier de toilette !

Le confinement forcé donne de l’espace pour penser à l’entrepreneur social Fabrice Vil, fondateur de l’OSBL montréalais Pour 3 Points. « Comme entrepreneurs, nous sommes habitués à agir dans l’immédiat, cet espace de réflexion peut être précieux. » Mais pas question de rompre le lien avec la clientèle de l’organisme, des adolescents de milieux défavorisés, qui ont l’habitude de bouger, beaucoup et souvent. Ces ados sont tous membres d’équipes sportives de leur école. Et là, ils tournent en rond entre leurs quatre murs !

Pour eux, mais aussi pour tous les jeunes, Pour 3 Points lancera donc le mercredi 8 avril le concours de vidéos « House Madness P3P ».

Les jeunes sont invités à former des équipes. Chacun se filme en train de jouer avec un rouleau de papier de toilette. Ils montent ensuite leurs prestations pour en tirer une production d’une durée maximum de 90 secondes. On leur demande de mettre celle-ci sur Instagram, en interpellant Pour 3 Points. « L’invitation est lancée aux coachs et aux adolescents simultanément, souligne Fabrice Vil. Le but étant de stimuler le lien entre les jeunes, entre les jeunes et les coachs et entre Pour 3 Points et ces deux groupes. »

Pour reproduire l’esprit d’une compétition sportive, ces vidéos seront soumises à un jury. À l’image d’un tournoi, il y aura plusieurs rondes. Les vidéos les plus originales et créatives passeront au niveau suivant. Les finalistes auront quatre jours, entre chaque ronde, pour préparer leur vidéo suivante. Un prix, encore à déterminer, est prévu pour l’équipe gagnante.

 

Pour mousser la participation au défi, P3P a réalisé une vidéo où des têtes d’affiche du sport (comme le footballeur Laurent Duvernay-Tardif et la hockeyeuse Marie-Philip Poulin, les joueurs de tennis Françoise Abanda et Félix Auger-Aliassime), des humoristes (tels Julien Lacroix et Phil Roy), et des comédiens (Debbie Lynch-White) interpellent les jeunes.

L’idée choisie pour briser l’isolement en ce temps de confinement devait forcément passer par le sport. Après tout, celui-ci est au centre de la mission de P3P. Les jeunes qui s’engagent dans un sport sont animés par une motivation intrinsèque de réussir, croit-on chez P3P. Lorsque cette motivation est stimulée et canalisée, elle peut être transposée hors du contexte sportif et avoir des répercussions positives à l’école, dans la vie personnelle des jeunes et dans leur communauté. Et puisque les coachs sportifs sont souvent, après les parents, les adultes les plus influents dans la vie de nombreux ados, P3P les forme de manière à ce qu’ils jouent aussi un rôle de coachs de vie. Ainsi, ils peuvent aider les jeunes à développer les habiletés requises pour réussir à l’école et dans la vie.

L’idée et le nom du House Madness P3P rappellent le March Madness, un énorme tournoi de basketball américain tenu en mars chaque année. Celui-ci réunit en moyenne 68 équipes et comporte sept rondes. L’événement s’inspire aussi de la formule du Stay at Home Challenge, lancé par des joueurs de soccer professionnels européens, qui jonglaient du pied avec un rouleau de papier de toilette. Au Québec, il a été repris par des joueurs de l’Impact, du Canadien et des Alouettes.

« Innover ne signifie pas nécessairement créer quelque chose qui n’existe pas, estime Fabrice Vil. L’innovation peut aussi passer par l’adaptation ou le déploiement de quelque chose que nous n’avons jamais fait dans notre organisation. »

Fabrice Vil entrevoit des mois plus difficiles pour l’organisme. « Maintenir l’engagement des donateurs posera un défi, dit-il. P3P explore donc l’idée de leur partager son savoir. « Les contenus enseignés aux coachs et qu’ils transmettent aux étudiants — l’autocompassion et la compassion, par exemple — pourraient être utiles à nos donateurs. Pour eux-mêmes ou leur organisation. » Voilà entre autres à quoi il utilise son espace de réflexion en ces temps de confinement.

Vous avez aimé cet article ? Pendant cette crise, L’actualité propose gratuitement tous ses contenus pour informer le plus grand nombre. Plus que jamais, il est important de nous soutenir en vous abonnant (cliquez ici). Merci !

Vous avez des questions sur la COVID-19 ? Consultez ce site Web du gouvernement du Québec consacré au coronavirus.

Vous avez des symptômes associés à la maladie ? Appelez au 1 877 644-4545 ou consultez un professionnel de la santé.

Commentaires
Laisser un commentaire