Le palmarès des 100 personnes les plus influentes du Québec

L’équipe de L’actualité vous présente sa liste des 100 personnalités les plus influentes du Québec, consciente de la grande part de subjectivité qu’une telle opération implique. Ce classement est à voir comme un polaroïd en hommage à ceux et celles qui secouent la baraque de notre confort, bousculent nos a priori, et tentent d’apporter leur contribution, parfois maladroitement, à notre édifice collectif. Bonne lecture !

Comment définit-on l’influence ? Pour un mot aussi important, il affiche un contour étonnamment flou.

Il y a l’influence qui découle de l’autorité. Avec le pouvoir des grandes institutions vient une emprise sur le cours des choses, notamment en politique ou en affaires. Une puissance qui ne laisse cependant pas d’empreinte sans la volonté de faire évoluer la société: c’est la combinaison des deux qui est gagnante.

Il y a celle des cœurs et des esprits, que les artistes, les journalistes, les auteurs et les chercheurs exercent par la pensée, la plume et la parole. Évidemment, avoir un espace d’expression publique amplifie la portée de nos propos et actions. Mais au contraire de l’autorité, cette influence émane d’abord d’une soif d’agir et de se démarquer.

Dans les deux cas, l’influence est aussi forte qu’elle est fragile. Ceux qui trônent au sommet sont à une erreur près de dégringoler. Et si de rares exceptions la conservent toute leur vie, la plupart auront plutôt une trajectoire semblable à celle d’une météorite. C’est normal : en changeant, la société cherche ses repères vers de nouveaux modèles et maîtres à penser.

C’est avec ces réflexions en tête que nous avons élaboré notre liste des 100 personnalités les plus influentes du Québec. Tâche ardue. Notre premier classement contenait près de 200 noms !

Nous sommes bien conscients qu’un tel exercice implique une grande part de subjectivité. Ne voyez donc pas ce classement comme une compétition stérile, mais comme une photo du moment qui changera au fil du temps. C’est un polaroid en hommage à ceux qui brassent la cage de notre confort, bousculent nos a priori, et tentent d’apporter leur contribution, parfois maladroitement, à notre édifice collectif.

 

 Notre méthodologie

Nous avons bâti notre liste selon deux principes de base : les personnalités y figurant devaient jouir d’une influence transcendant leur milieu et s’étendant à toute la société, et cette influence devait s’exercer au Québec. Ainsi, une sommité scientifique ne se faisant pas entendre hors de son domaine d’expertise n’était pas retenu ; idem pour les Québécois actifs à l’étranger mais peu présents dans la province. Ce qui ne veut pas dire que leur travail n’a pas de mérite (bien au contraire), seulement qu’il s’illustre d’une autre façon que celle que notre palmarès cherche à évaluer.

Nous avons ensuite évalué chaque cas selon les trois critères suivants :

Le pouvoir de l’institution auquel est lié la personne. Par exemple, le premier ministre recueille le pointage maximal sur ce critère, puisqu’il dirige le gouvernement, qui a une influence dans toutes les sphères de la société. C’est aussi vrai pour des institutions fortes comme la Caisse de dépôt, Hydro-Québec et certains médias. À l’inverse, un artiste ne représente souvent que lui-même.

Le charisme et la personnalité. Ce sont des atouts intangibles et puissants qui permettent d’influencer son prochain. Par exemple, un leader naturel comme Pierre Lavoie ou un artiste qui sait émouvoir comme Fred Pellerin trouveront naturellement une audience.

La volonté de changer les choses, de remettre en question le statu quo ou de s’impliquer au-delà de sa sphère d’activité naturelle. Autrement dit : est-ce que cette personne utilise sa position, sa popularité ou ses aptitudes pour agir sur la société ? C’est sur la base de ce critère que certaines personnalités très aimées du public (Céline Dion, Michel Tremblay) ont été écartées du classement, alors que d’autres moins connues (Martin Koskinen, Sophie Brochu) s’y retrouvent en bonne place.

Dans la même catégorie
14 commentaires
Les commentaires sont fermés.

Est-ce qu’on peut savoir où se situent Claude Julien, Pierre Bruneau, Catherine Dorion et Steven Guilbeault?

@mc
Ben moi je l’aurais mis dans le top 10 parce que ce gradué en sciences religieuses est omniprésent dans les médias, à titre d’expert en changements climatiques. Sans parler de Champagne, clown du Cirque du Soleil, grand expert aussi des changements climatiques, qui nous annonce rien de moins que Berlin 39 dans 2 ans.
Pendant ce temps, le prof Duberger, géologue-sismologue et professeur retraité de l’UQAC, est systématiquement boycotté par Radio-Canada.
Pour le fun où est Jeff Fillion? C’est quand même lui qui a inventé la radio de Québec (nouvelle version). Son influence sur la montée et l’élection de la CAQ est considérable.

Ye ou Jeff Fillion?

C’est la seule personnalité publique qui m’a influencé et il n’est pas dans la liste.

Jeff Fillion?
C’est qui ça?
Ah le gars de la tite radio de campagnards de Québec pas encore sortie de l’ère de gros jambons!
Ah oui, c’est cela…
Il a certainement une influence mais limité aux jambons.
Vous n’aimez pas mon interprétation et surtout ma façon de m’exprimer?
C’est pourtant à 1000 lieux moins acides que votre influenceur crache depuis trop longtemps sur toutes sortes de sujets mais surtout sur des gens qui ne pensent pas comme lui!

@sir
On peut penser beaucoup de mal de Fillion, et j’en suis, on ne peut nier son influence CONSIDÉRABLE dans la montée de la CAQ. L’ADQ de Dumont, au tournant du siècle allait nulle part. La constitution c’était terminé et le pauvre Mario se cherchait un os.
C’est Fillion, arrivé des USA, qui l’a entrainé vers la droite, un terrain vierge. Dans un Québec péquiste et syndicaliste c’était très provocateur. Et c’est Fillion qui lui a fourni toute la grande région de Québec sur un plateau. Ca aura pris une quinzaine d’années.
J’imagine que tu vis à Montréal fait que tu ne peux mesure l’ampleur du phénomène.

@ jack2
Effectivement je vis à Montréal.
Dans quelle mesure cette ampleur a autant d’importance que vous lui donnez?
C’est la première fois que j’en entend parler sous cet angle!
J’admet que je ne suis pas au parfum de tout ce qui existe.
Mais devons-nous, surtout en 2018, vivre à l’autre bout du monde pour savoir qu’il y a eu 2 morts et 2 blessés dans un, un accident entre un camion et un autobus…mettons qu’ils ont été chanceux…?
Quoi qu’il en soit, disons que j’en suis ignorant tel que vous le soulevez et que si c’est le cas, c’est très très triste…mais pas surprenant.
Pour ma part le pape ou mon père, vous ou mon voisin, surtout un Jeff Fillion et un André Arthur, les politiciens même ceux qui pourraient avoir mon vote et en ce moment il y en a aucun, Santé Canada, mon médecin, la garantie prolongée d’Apple encore pire: Apple et ses semblables, et je pourrais continuer très longtemps, même en comptant ceux pour quoi j’ai un minimum de confiance et d’appréciation, peu, très peu pour ne pas dire aucun, ont une influence significative sur moi.
Je suis un sceptique.
Pour résumé en un exemple facile à comprendre, même si j’ai le gâteau au chocolat et qu’on extrapole en admettant hypothétiquement que vous aussi, malgré que vous m’en conseilleriez un, avant d’y avoir goûté je ne prendrais pas pour acquis qu’il sera bon et que je vais l’aimé. Des gâteaux au chocolat il doit bien y avoir des centaines de différents les uns des autres.
Une chose est certaine cependant, j’ai entendu plusieurs fois Jeff Fillion et d’autres comme lui, je n’ai pas besoin d’en faire une indigestion pour savoir que j’ai d’autres choses à faire dans la vie que d’écouter ses montés de crèmes sûr… Pour moi je me tape rarement même un Dumont plus de 10-15 minutes, c’est déjà suffisant. Vous pouvez imaginez les autres… Sauf que je me force tout de même pour essayer de connaître des points de vues diversifiés, mais TVA, Journal de Montréal, et combien d’autres, ça ne fera jamais mon opinion.
Martineau, le docteur Mailloux, Gendron, Proulx, et combien d’autres, peu importe leur intelligence et leur instruction, n’ont pas dans leur vocabulaire le mot : nuance.
Sans la nuance il y a peu qui vaut la peine d’être consulté, d’autant plus en 2018 ou chacun revendique un traitement tout azimut « personnalisé » qui au fond lorsqu’on s’y attarde même qu’un peu, compte tenu des moyens disponibles n’est pas rendu au niveau escompté.
Tout n’a jamais été aussi faux.
Vous connaissez ce très vieux proverbe: « on est jamais mieux servi que par soi-même » ?
Je fuis tout ceux qui prétendent savoir ce qui est bon pour moi!
Bonne soirée…

Trois scientifiques sur cent, bravo ! Comment avez-vous pu ignorer par exemple le Scientifique en chef du Quebec, responsable des trois Fonds de recherche scientifique et de leurs dizaines de millions distribués aux chercheurs? Ou le grand spécialiste de l’energie, le physicien Normand Mousseau ? Etc.
Bref, vous me décevez énormément en donnant aussi une place beaucoup trop importante à des « vedettes ».

Je serais curieux de voir les gens choisir ceux et celles qui ont une influence sur leurs choix personnels dans une sorte de sondage à vaste échelle. D’après moi le résultat serait grandement différent !

Pour être influente, une personne doit être avantageusement connue du grand public et non seulement de quelques initiés comme les »membres de l’équipe de l’Actualité », si compétents soient-ils !

SirDes Selles… à vous lire je comprends ce qui est un ignare et sûrement un bougon. Bravo ?

Je crois que vous avez fait une erreur en écrivant mon nom Croixpu.
Ça devrait être: SirDecelles.
p.s.: Je ne possède pas de chevaux. Mes ancêtres en avaient. C’est pourquoi le surnom. Mais ça fait plus d’un siècle en ce qui concerne les chevaux et plusieurs siècles pour le surnom qui n’avaient pas de rapport avec les chevaux (selles) mais avec le village (celles).
Je suis très heureux si je vous ai « désignaré » un peu.
Je constate dans ce cas-ci, que vous faites vos conclusions en ce qui concerne votre compréhension de bien peu de chose sans vous préoccupez de nuances éclairantes qui auraient pu vous être utiles.
Pour faire court, je ne seconde pas votre compréhension.
Surtout parce que je crois qu’il y a de tout pour faire notre monde.
Il y a des ignares pures et des bougons pures.
Il y a aussi des ignares et des bougons.
Mais aussi il y a des très éduqués qui ne font jamais dans la nuance et qui à cause de cela sont et de loin bien pire que des ignares.
Il y a aussi de ses éduqués qui sont des bougons et aussi à cause de cela sont à des lieux plus condamnables que des ignares et bougons.
Il y a aussi des riches et des très riches, souvent plus éduqués que la majorité mais pas toujours et tant qu’à moi qui sont certainement les plus condamnables des bougons. Le pdg de Bombardier en est certainement un bon exemple. Un certain président très connu aussi…qui est l’ignare le plus célèbre de notre temps en plus d’être très riche.
Sauf que le système est ainsi fait et il n’est pas près de changer. D’autant plus que pour ce faire, il ne faudrait pas changer qu’au Québec, car à moins que nous soyons des pionniers que l’on suivrait nous serions rapidement plus des missionnaires en faillite…
Lorsque l’on voit les bs corporatifs à la Bombardier de ce monde, je me demande pourquoi l’on vient se plaindre et condamner ceux qui reçoivent des peanuts sur l’aide-social ou qui ne travaillent pas!
D’ailleurs en terminant ou presque, ce qui me titille le plus, est que malgré le niveau d’éducation des populations occidentales en 2018, les mêmes vieilles stratégies de base de mise-en-marché des produits et des politiciens fonctionnent encore comme jamais, comme il y a 100 ans, comme toujours, alors que le niveau d’ignares en comparaison était bien plus élevé, sauf qu’encore et encore, les promesses et les mirages, les mensonges à la pelletée font vendre et élire plus que jamais à cause des moyens disponibles, sans nuance évidemment si non dès lors ils se dénonceraient eux-mêmes.
Si non Plante, Legault et sa CAQ , Trudeau et cie, nommez-les n’auraient jamais accédé au pouvoir!
Mais qui à part moi, n’en seraient pas?

Pour ceux et celles capables de faire plus que jaser, lire et parler, il semble nécessaire de créer une super classe de politiciens ou de personnes influentes pouvant s’exprimer dans différents médias.