Les experts

Ode aux experts, ces gens qui ont une passion, un sujet qui les obsède.

Photo : L'actualité

J’aime les experts. Quand je me cherchais dans la vingtaine et que je ne comprenais pas encore très bien ce que je voulais faire dans la vie, je me souviens un jour être tombée sur un montage vidéo du grand Zinédine Zidane. Le joueur de foot. On le voyait manier le ballon. Ça devait être un montage de ses plus beaux buts. Et je me souviens que c’était entrecoupé de gens qui le racontaient, lui. Qui nous dépeignaient son rapport au ballon. Comment, déjà petit, c’était une obsession. On le voyait manier la balle comme on observerait le vol d’un oiseau. Comme si elle était portée par la grâce.

« C’est ça. C’est ça que je veux. Non pas devenir joueuse de foot, mais devenir bonne en quelque chose. C’est ça qui m’obsède, je veux trouver mon ballon. » J’ai pensé, réfléchi, j’ai continué à chercher, puis un jour, j’ai trouvé l’humour. L’humour, puis plus largement, la communication. L’expression, avec des mots, sous toutes ses formes. C’est ça que je veux. Je veux comprendre comment et de quelles différentes manières je peux me servir des mots pour travailler. Comme un chef se demanderait quelles recettes il peut exécuter avec ses ingrédients. Dieu sait que les possibilités sont immenses.

J’aime les experts, les vrais, les gens qui ont une passion, un sujet qui les obsède. Un truc, un machin, un phénomène qui les habite. Comme ma sœur Alexandra Stréliski qui est habitée par la musique depuis aussi longtemps que je la connais. Elle avait 6 ans, elle s’endormait avec un gros walkman en écoutant du Chopin (nerd!). Et puis elle est née avec des mains… Si vous les regardez, ça se voit qu’elles sont pianistes. Moi, pendant ce temps-là, avec la même génétique, j’ai cinq bébés carottes sur chaque main. Mais tout ce qu’il me faut pour taper sur un clavier.

J’ai comme obsession les mots. Elle, elle a la musique. C’est pareil. Trouvez votre obsession. C’est si bon quand on en a une, et ce monde, malgré ce qu’il crache sur les médias sociaux, est aussi fait de millions de curieux qui sont assoiffés d’experts. Des vrais.

Laisser un commentaire

Une autre perle, Mme Stréliski. La beauté de tout ça, en plus, c’est qu’on peut chacun/chacune devenir un expert dans au moins une petite chose, ne fusse que dans la cuisson d’une tarte aux fraises, avec toute la satisfaction que cela puisse amener.

Répondre

D’abord trouver sa passion est une chose, puis en devenir un expert en est une autre ! Des fois c’est inné et l’expertise vient vite, comme pour votre sœur que j’admire beaucoup. D’autre fois, la passion est plus impalpable, voire difficile d’accès, et l’expertise peut prendre des décennies. C’est ce qui m’est arrivé et ce fut un long chemin de Damas avec beaucoup d’échecs et quelques succès. Aujourd’hui, j’ai plus de sérénité et j’espère connaître mes limites mais l’expérience de plusieurs décennies m’a donné beaucoup à réfléchir !

Répondre

Dieu sait-il vraiment que les possibilités sont immenses ?

Sans vouloir un fois de plus passer pour un « casseu de party », je me demande si madame Stréliski ne confondrait pas le talent avec l’expertise.

Zinédine n’est pas selon moi un expert du ballon, c’est un dieu du stade. Comme l’a été Pelé en son temps. Mais Zidane – tout comme Achille – a ses faiblesses : il est susceptible. Ses adversaires le savent, c’est ce qui a marqué cette finale du « mundial » de 2006 contre l’Italie. Une finale que les « bleus » ne pouvaient et ne devaient pas perdre.

Ce qui définit les experts, c’est précisément qu’ils se trompent régulièrement quoiqu’ils savent être très bien rémunérés malgré leurs erreurs. Y aurait-il par conséquent une corrélation entre l’expertise et le revenu ? Une chose que je suppose Dieu – dans son infinie bonté – devrait savoir également….

Répondre

Peu importe le métier, pour réussir au-delà de nos espérances; il faut y mettre les efforts et être passionné. Bravo pour votre texte.

Répondre

j’aime bien votre article J’ai une préoccupation: quelle différence fait on entre expert et spécialiste ?
Trop souvent dans notre société les experts sont à la solde de quelqu’un ou de doctrine etc

Répondre
Les plus populaires