Les Inuits se prononcent sur leur avenir

Si la tendance se maintient, les Inuits se doteront de leur propre gouvernement à l’occasion d’un référendum qui sera tenu le 27 avril prochain.

Nunavik : Les Inuits se prononcent sur leur avenir
Photo : iStock

À la clé : le pouvoir de négocier avec Québec un accès accru aux bénéfices de l’exploitation des mines du Nunavik et, un jour peut-être, l’obtention d’un siège à l’Assemblée nationale.

Si le Oui l’emporte, le nouveau gouvernement – qui comptera 21 élus – sera composé de la commission scolaire, de la régie régionale de la santé et de l’Administration régionale Kativik. « Réunir les 14 villages du Nunavik sous un même gouvernement favorisera une meilleure cohésion entre les Inuits et leur donnera une voix plus forte », dit le sociologue Jean-Jacques Simard, spécialiste des affaires inuites à l’Université Laval.

Ces élus jouiront toutefois d’un pouvoir limité : leurs décisions devront être approuvées par l’Assemblée nationale. Et ils ne pourront percevoir des impôts.