Les jeux vidéos sont bénéfiques en période de confinement

Cessons de nous inquiéter : le jeu vidéo est d’abord et avant tout une formidable activité antistress, affirment des chercheurs.

Photo : Joshua Hoehne/Unsplash

La situation de confinement qui découle de l’épidémie de COVID-19 a des effets étonnants. Les jeux vidéos et l’internet, dont l’utilisation excessive ou prolongée suscite depuis les cinq dernières années des débats passionnés, sont aujourd’hui appelés à la rescousse pour aider à l’équilibre mental des gens confinés, indépendamment de leur âge.

La pratique des jeux vidéos est liée à des éléments positifs dans au moins quatre aspects : ils facilitent l’expression de soi, ils nourrissent le bien-être émotionnel, ils renforcent les relations sociales et ils améliorent certaines fonctions cognitives. Des études ont documenté l’effet bénéfique que certains types de jeux (comme le jeu de tir à la première personne) pouvaient avoir sur la mémoire spatiale, l’attention et la vigilance. Même si les recherches sur le jeu problématique ont établi des effets négatifs sur la santé mentale, il n’en reste pas moins que dans un contexte où l’exposition au jeu et aux écrans est contrôlée, il se révèle très utile.

En tant que jeune chercheur en médecine du sommeil et en épidémiologie sociale, je m’intéresse aux troubles du sommeil et à la santé mentale des populations atypiques telles que les personnes atteintes de la maladie de Parkinson, les gens qui travaillent dans le secteur du service à la clientèle ainsi que celles ayant un comportement problématique avec les jeux vidéos ou l’utilisation d’internet. Mon collègue Yann Leroux est docteur en psychologie. Il travaille sur la médiation numérique et plus particulièrement sur l’utilisation des jeux vidéos comme médiateur psychothérapeutique.

Nos travaux et expertises nous amènent à plusieurs constats.

Un outil antistress

Le jeu vidéo est d’abord et avant tout une formidable activité antistress. Que ce soit avec une console de jeu telle que la Nintendo Wii ou un téléphone intelligent, il est facile (en jouant !) d’oublier une situation de stress telle que celle vécue par ce confinement.

Les jeux sont donc utiles pour combattre l’anxiété chez l’adulte et éviter qu’elle se développe chez l’enfant. En offrant au joueur la possibilité de modifier son environnement ou son personnage de jeu, comme c’est le cas dans des jeux vidéos de style jeu de rôle en ligne massivement multijoueur, connus sous l’appellation MMORPG (par exemple World of Warcraft), ils encouragent l’expression de soi et la réinvention de soi.

Il a aussi été documenté que le jeu vidéo contribue au bien-être émotionnel de la famille en favorisant des activités resserrant les liens entre les membres d’une même communauté (incluant les parents, les amis et les enfants). Souvent issus de générations différentes, tous se réunissent et socialisent par le biais du jeu vidéo.

Un outil éducatif

Les jeux vidéos sont utilisés depuis presque une décennie pour l’enseignement des matières telles que l’histoire, l’art ou simplement l’alphabet ou les mathématiques aux enfants.

Leur utilité dans ce domaine est sans équivoque et leur popularité est en croissance chez les enseignants. Ainsi, alors que la planète est confinée à domicile, plusieurs parents s’appuient sur des jeux pour éduquer, distraire et détendre leurs enfants.

Quoi que certains en pensent, les jeux vidéos peuvent être un bon moyen de faire respecter le confinement et les gestes barrières. Il n’est donc pas étonnant que leurs ventes explosent depuis quelques semaines et que l’initiative #PlayApartTogether lancée par les grands fabricants de jeux vidéos pour encourager les gens à se divertir et à pratiquer la distanciation physique ait reçu le soutien de l’OMS.

Un outil d’activité physique

Dans la dernière décennie, l’industrie des jeux vidéos a élargi son bassin de clientèle en rajoutant au divertissement des plus jeunes des activités ludiques conçues pour un public plus mûr. Les exergames (néologisme composé des termes « exercise » et « game ») désignent les jeux vidéos combinant à la fois une stimulation cognitive et une dépense énergétique physique, contrairement aux jeux traditionnels qui sont moins actifs et conditionnent le joueur à une activité sédentaire.

Des consoles telles que la Wii permettent cette nouvelle pratique à travers des jeux vidéos familiaux qui sont devenus populaires tels que Wii dance ou Wii sport.

Ces jeux vidéos participent à la bonne santé physique et mentale de la population en général et des ainés en particulier. Ils augmentent significativement la dépense énergétique et l’activité cardio-respiratoire durant les séances de jeu. Ils contribuent ainsi à garder une bonne condition physique sans le caractère contraignant souvent associé à l’activité physique pratiquée dans les centres d’entraînement.

Étant donné que le confinement limite les mouvements et contribue à la dégradation progressive de l’état physique (et même l’autonomie) des groupes particuliers de la population, les ainés par exemple, le jeu vidéo est sans aucun doute un des moyens les plus sûrs de garder une activité physique minimale.

Ainsi, malgré les débats sur les effets négatifs potentiels de l’utilisation excessive et problématique des nouvelles technologies, il faut aussi en mentionner les avantages et les bénéfices. Tout le monde peut en profiter si les appréhensions sont contrôlées et si chacun se fait sa propre idée, par exemple en jouant quelques fois… à un jeu vidéo !La Conversation

La version originale de cet article a été publiée sur La Conversation.

Vous avez aimé cet article ? Pendant cette crise, L’actualité propose gratuitement tous ses contenus pour informer le plus grand nombre. Plus que jamais, il est important de nous soutenir en vous abonnant (cliquez ici). Merci !

Commentaires
Laisser un commentaire