Les mensonges des gilets jaunes canadiens

Des sympathisants québécois et canadiens s’affichent sur les réseaux sociaux. Mais contrairement aux revendications françaises, ils s’abreuvent surtout aux fausses nouvelles et théories du complot de l’extrême droite. Tour d’horizon.

Photo: Nicolas Roses/ABACAPRESS.COM

Plutôt incontournable de passer par Facebook, Twitter et autres réseaux en 2019 pour faire grandir un mouvement social. Quand des Canadiens ont voulu imiter les manifestants français et revêtir des gilets jaunes, leur présence sur ces plateformes a permis de gonfler leurs rangs.

Aux grands dépens de la vérité. L’expression «Free for all», ça vous dit quelque chose?

Au Québec et ailleurs au Canada, quelques protestataires arborant des gilets jaunes sont apparus lors de quelques manifestations. Mais c’est surtout sur les réseaux sociaux qu’ils ont sévi, transformant groupes et pages en véritables nids de fausses nouvelles et de publications haineuses

Des revendications appuyées sur de fausses informations

Ceux qui se réclament des gilets jaunes au Canada avancent de nombreuses revendications: annulation de la taxe carbone, construction de pipelines pour acheminer le pétrole albertain, baisse des impôts, etc.

Les gilets jaunes canadiens exigent aussi à forts cris le retrait du Canada du Pacte sur les migrations de l’ONU. Ce volet trouve particulièrement écho dans les groupes « jaunes » québécois.

Sauf que quelque chose cloche dans l’argumentaire utilisé pour appuyer cette revendication: leur discours est identique à celui tenu dans des articles, memes et publications erronées devenues virales l’an dernier. Comme cette image, abondamment partagée avant la fin de 2018, dont le message est complètement faux :

Ces (centaines de) publications, qui ont circulé à la fin de 2018, arguaient qu’après la signature du Pacte sur les migrations de l’ONU, le Canada devrait accueillir 245 millions « d’immigrés », et que le pays allait, du même coup, céder sa souveraineté aux Nations unies et limiter la liberté d’expression de ses citoyens.

Il est bien sûr absurde que de croire que le Canada pourrait accueillir huit fois sa population actuelle dans la prochaine décennie. Pour l’explication rapide : ce pacte est un accord non contraignant qui ne peut légalement rien imposer aux signataires. L’ONU n’accapare pas la souveraineté du Canada.

Pour les explications détaillées, je vous invite à lire les articles de l’Agence France-Presse ici et du quotidien Le Soleil ici.

Les gilets jaunes s’approprient maintenant le (faux) discours qui émane de certains milieux populistes européens. « Les gens désignés par l’ONU pour venir s’installer au Canada auront plus de droits que nous», déclare Jurgen Vollrath dans une vidéo publiée par le groupe Facebook « Yellow Vest Medecine Hat ». 

Dans les espaces de discussions « jaunes », on accuse Justin Trudeau d’avoir cédé (sans consentement) le Canada à une entité étrangère « non élue ». On prétend qu’en dénonçant l’immigration, un citoyen pourrait être « accusé de délits comme il est prévu dans une certaine loi ».

En résumé : l’ONU gouvernerait le pays et le Canada serait forcé d’accueillir un nombre ridiculement élevé de réfugiés.

Avant les gilets jaunes, ces fausses informations ont largement été partagées dans les groupes identitaires de droite. Permettez-moi d’en déduire que ce n’est pas une coïncidence si le sujet revient aussi souvent dans les revendications des gilets jaunes d’ici.

Un mouvement contre l’immigration musulmane

Remarquons aussi que dans certains groupes, les revendications sont passablement différentes de celles énumérées plus haut. Plusieurs membres des pages « gilets jaunes » semblent croire que leur lutte est plutôt contre l’arrivée de la loi islamique au Canada – voire carrément contre les musulmans. Contre l’immigration point barre.

Elles ressemblent étrangement à celles de groupes identitaires qui ont fait les manchettes au cours des derniers mois. Encore une fois, ces revendications sont basées sur de fausses informations.

Comme celle-ci, qui vise à empêcher l’arrivée de migrants musulmans puisque, sinon, dans « cinq à dix ans, le Canada sera contrôlé par la charia ».

Cette « revendication » s’appuie aussi sur le fait que Justin Trudeau aurait « approuvé » la création d’un parti politique islamique. Ce n’est pas vrai.

En fait, la formation politique en question, le Islamic Party of Ontario, n’est pas encore enregistrée sur le site Élections Ontario. Mais le nom a été réservé.

Le premier ministre du Canada n’a rien à voir là-dedans: n’importe qui peut réserver un nom de parti. Pour que le parti existe réellement, et qu’il ait des chances de faire élire des candidats, c’est un peu moins facile. Parlez-en au Parti de l’Héritage chrétien du Canada…

Théories du complot

Permettez-moi une autre déduction facile : plusieurs individus de l’extrême droite se sont greffés aux groupes dédiés aux gilets jaunes pour y partager des publications haineuses et des fausses informations. La cause importe peu, tant que le message passe.

Et ça passe par toutes les théories du complot, énormités et logiques douteuses auxquelles vous pouvez penser. Comme ce membre, qui croit que la charia permettrait aux enfants… de se questionner sur leur identité sexuelle :

Ou  cet autre membre, qui est convaincu qu’on donne plus d’argent aux réfugiés qu’aux aînés. Seul petit hic? Son information, il l’a prise dans un article de TVA… qui dément l’information. #Oups!

Ou celui-ci, qui protège le groupe en affirmant que tout ce que les médias disent de négatif sur eux est faux, puisqu’ils sont corrompus. C’est pratique.

À noter, le groupe le plus populaire de gilets jaunes québécois et le groupe public de La Meute ont plus de 500 membres en commun. (Oui, j’ai compté.)

***

Le mouvement canadien des gilets jaunes ne ressemble pas beaucoup à son inspiration française. Ici, il résonne chez les groupes de droite qu’on connaît déjà très bien. Il trouve écho dans les mêmes sujets polarisants. Et il tombe dans le piège des mêmes fausses informations.

J’ai bien vu quelques membres essayer de modérer les publications haineuses et les informations trompeuses, mais en vain. Elles reviennent le lendemain.

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie

29 commentaires
Les commentaires sont fermés.

Lorsqu’il s’agit d’écrire un article ayant pour but d’ostraciser un mouvement rarement lu pire torchon. Ne vous demandez pas pourquoi nous sommes devenu aussi cynique face au métier de journaliste. Le Québec est rempli de ces « journalistes » activistes pour qui démoniser une opinion est plus important que de rapporter les faits.

« Vous n’avez pas le droit à votre opinion.
Vous avez le droit à votre opinion informée.
Personne a le droit d’être ignorant. »
(Harlan Ellison)

Vous aimez mieux vous abreuver de fake-news sur Facebook et autres « médias » sociaux? Vous devez croire que Trudeau a cédé la souveraineté du Canada à l’ONU et que 245 millions d’immigrants vont nous envahir d’ici 10- 20 ans!

Ostraciser les suprémacistes blancs, c’est tout à fait souhaitable. J’aime bien mieux 100 immigrants qu’un suprémaciste nazi.

C’est en plein ce que cet article fait, il rapporte des faits et corrige des fausses nouvelles. J’imagine que tu es du genre a croire que les Illuminati contrôlent le monde…

Le démographe Guillaume Marois a démontré, hors de tout doute, que l’immigration ne rajeunissait pas du tout le Québec contrairement à ce qu’on nous disait depuis des décennies
Dernièrement, il publiait un autre texte-choc où, cette fois, il annonçait que le Québec va compter entre 14 et 19% de musulmans en 2060.
Marois n’est pas un gilet jaune. Spécialiste de l’impact démographique de l’immigration, il est détenteur du Prix Jacques-Henripin 2008 décerné au meilleur mémoire de maitrise en démographie de l’année.

https://www.journaldemontreal.com/2018/09/04/les-craintes-dune-islamisation-du-quebec-sont-elles-fondees

Entre 14 et 19% d’ici 2060, c’est vraiment pas beaucoup! Signe que les religions se font abandonné de plus en plus, même pas les musulmans.

Et vous parlez du scénario que l’auteur qualifie «d’invraisemblable». De plus, il ajoute que l’islamisation du Quebec est peu probable et que l’immigration musulmane risque de diminuer au profit de l’Afrique où la diversité culturelle est abondante.

Vous en parlez trop et leur faites de la publicité gratuite.
Il faut reconnaître qu’ils sont habiles à créer ces Fake News en dénonçant celles (supposées) des autres.
Même confrontés aux faits, certains préfèrent croire à ces balivernes.
Un phénomène de notre temps, il faut croire.

Personnellement, je trouve très pertinent qu’on nous présente certains des dérapages incontrôlés qui ont cours sur les réseaux sociaux (où se trouve la quasi-totalité des Fake News, de toute évidence). Je me permettrais toutefois une légère correction au mot de présentation (le chapeau, en termes journalistiques) de Camille Lopez: chez les Gilets jaunes français, que j’entends tous les soirs depuis deux mois au Journal de France 2, on peut reconnaître régulièrement les clichés classiques de l’extrême-droite (Marine Le Pen). Parfois aussi, mais moins souvent il me semble, ceux de l’extrême-gauche (Jean-Luc Mélanchon et le PCF).

Alors la vérité devient de plus en plus difficile à trouver?
Les réseaux sociaux c’est le reflet de la connaissance du peuple?
C’est devenue plus facile de faire circuler de la propagande?
Faudrait une édition officielle de l’information sur les réseaux comme on fait pour les sites web?( site officiel).
Comment informé le peuple du vrai pour qu’il soit à l’abri de la propagande?

Et qui déterminerait ce qui est vrai de ce qui ne l’est pas ??? Un site officiel ? Contrôlé par qui ? Financé par qui ? Ça ressemble passablement à une orientation vers la pensée unique, sans droit de réplique ni discussion.

Le pacte sur l’ immigration de l’ ONU ne fait pas le consensus ! Oui plusieurs pays l’ ont signés, mais plusieurs ne l’ ont pas signés dont des puissances mondiales telles les U.S.A , la Chine, l’Inde, la Russie ect… L’ennui aussi est que l’ONU s’ immisce de plus en plus dans les affaires d’ états et que plusieurs pays ont des représentants non-élus qui les représentent à cette organisme mondial !

Pour ce qui est de la meute , je pense que l’ auteur de cet article en beurre épais sur le dos de cet organisme! C’ est drôle aussi que l’ extrême gauche n’ est pas du tout mentionné dans cet article ! Autrement dit cet article est superficiel et sans doute elle pourrait faire partis comme « fake news » dans les médias sociaux !

Disons-le, les pays que vous avez nommés qui n’ont pas signé le pacte, des puissances mondiales, peut-être mais côté « droits et libertés de la personne » on repassera… Bref, pas des exemples à suivre et pas des pays dans lesquels je souhaiterais vivre.

Vous avez complètement raison. Cette article est fake. Il y avait une erreur avec mille et million c’est tout.

Lors d’une discussion que j’avais récemment avec un de mes cousins de France. Nous abordâmes le sujet des « gilets jaunes ». Sa position était très claire. Bien qu’il souscrive à un certain nombre de revendications (certainement légitimes) du mouvement, il déplorait que ce mouvement était de plus en plus récupéré par des partis de l’extrême droite en sorte qu’il ne pouvait être solidaire.

Il souscrit tout comme moi à des valeurs plus humanistes et plus tolérantes.

Il y a si je ne m’abuse des « gilets jaunes » en Colombie-Britannique qui déplorent avec raison le coût élevé de la vie, qui défendent des principes d’équité, qui souhaitent qu’on adopte de bonnes pratiques environnementales, qui réclament des logements abordables dans une Province où les maisons sont désormais parmi les plus chères du monde.

Autant de revendications qui me semblent raisonnables….

Mais… il y a un mais…. Ce dont nous parle Camille Lopez, ce n’est pas des personnes qui se battent pour de justes causes. Elle préfère plutôt sous prétexte d’information, contribuer à diffuser le message haineux. Ainsi, je savais qu’il y avait sur le Web, beaucoup de « cochonneries », mais grâce à elle désormais, je dispose de suffisamment d’information pour m’abreuver moi aussi à toutes ces saloperies.

Ne serait-il pas de meilleur aloi d’étancher la soif des gens en parlant plus souvent de ce qui est bien fait et tout ce qui est beau ? L’éloge du bien devrait plutôt nous inciter à répandre tout autour de nous, tous ces bénéfices incommensurables que nous apporte la vertu.

« La démocratie est la croyance pathétique
dans la sagesse collective de l’ignorance individuelle. »
(H. L. Mencken)
“Ce qui empêche les gens de vivre ensemble,
C’est pas leurs différences, c’est leur connerie.”
(Anna Gavalda)

« Pour l’explication rapide : ce pacte est un accord non contraignant qui ne peut légalement rien imposer aux signataires. L’ONU n’accapare pas la souveraineté du Canada. » (Camille Lopez)

Lorsque madame Lopez affirme ceci, elle ne fait plus de l’information pour contrer la désinformation, elle entre dans le jeu de l’opinion juridique. Ce qui se vérifie par les liens qu’elle donne, notamment celui du Soleil, où ce sont les opinions de juristes qui prévalent sans grande conviction puisqu’ils contredisent à un certain point l’énoncé de la journaliste et on peut trouver facilement des opinions juridiques, tout aussi valable, qui affirment le contraire (ce qui n’est pas surprenant chez les juristes).

Le peuple a bien raison de ce sentir menacer par le pacte de l’ONU , si ce pacte serais sans importance , tout le monde aurais embarquer sans trop s’en faire et Trudo ne ce serais pas dépêché d’envoyer quelqu’un le représenté pour le signé connaissant ses allégeances , ce pacte est la pour que les pays développés sois envahit de pars et d’autres…Ont ne peut pas réglé toute la misère du monde sinon ont vas y passer nous aussi , la plupart des pays d’où viennent cet immigration de masse sont prisent avec des religions controlantes et extrémistes qui prône la fécondité a plein régime et ce sont de véritables pouponnières …Et pour ce qui a trait a la religion Musulmane , oui elle est un réel danger pour notre société Nord Américaine, car nous ne sommes tout simplement pas compatibles avec cette religion moyenâgeuses qui fait régresser les femmes et qui compte parmi eux beaucoup d’extrémistes , et pour ce qui est du groupe Musulman qui s’est enregistré en Ontario, ce n’est que le début , j’ai arrêter dans un »Rest area » cette été sur une autoroute en Ontario , et il y avait une dizaine de femmes entièrement voilées en noir des pieds a la têtes avec des barbus qui les entouraient , je ne me sentais pas du tout au Canada et c’était intimidant …Alors OUI la menace est la , alors ce journaliste a écrit un torchon gauchiste au boute , ont a bien raison de ne plus croire les médias traditionnels
!!

On est mal pris en maudit…et c’est en vous lisant que je m’en rend compte.

Pour être certain d’être bien compris, ce n’est pas un compliment que je vous fais.

Pour moi et moi seul… Je veux une justice fiscale. Une justice économique. Tout le reste suivra de lui même

Merci pour ce texte. J’ai aussi constaté que c’est les racistes organisés qui, au Québec, semble vouloir récupérer le mouvement des gilets jaunes en s’abreuvant (encore) de fausses nouvelles . C’était important de rendre public cette information.

Lorsqu’il y a trop de modération des forces obscures finissent par sortir.
De plus, dans cet ère des apparences, toutes personnes qui sortent des rangs finissent par se faire pointer du doigt.

De base, les Gilets Jaunes (France) ont de nombreuses revendications et elles sont d’abord pour une justice sociale, dont l’augmentation du SMIC (salaire minimum).
Ce sont des gens ordinaires qui n’arrivent plus à la fin du mois et non des gens qui veulent leur gros pick-up, écran géant, etc. Parce que les habitants des secteurs ruraux ont besoin d’un véhicule, l’augmentation du prix de l’essence appauvrissait vraiment les gens. Il est question de pauvreté chez les travailleurs/travailleuses et familles ordinaires, et non pas de privilèges de gars blancs xénophobes.

Les Gilets Jaunes en France, de plus, ne sont pas un mouvement xénophobe. C’est devenu un mouvement populaire à travers la France, de plusieurs classes socio-économiques et non racistes.

Nb : l’extrême-droite et l’extrême-gauche, et les partis politiques, tentent parfois de parler au nom de… et de s’accaparer le mouvement, mais ce ne sont que des opportunistes qui ne représentent pas ce mouvement.

As cas où ce ne serait pas clair :
je dis que les soi-disant « gilets jaunes » en Ontario n’ont pas du tout les mêmes valeurs ni revendications.

J’apprécie cet article de madame Lopez.

Quand le Canada et le Québec va l’avoir échapper avec l’immigration massive comme en Europe les médias vont nous dirent quoi ? ils vont fairent comme là bas essayer de nous cacher et censurer l’ information? après ça ils se demandent pourquoi plus personnes les écoute !

C’est malheureux, mais les flammes de la méfiance et la haine sont plus facilement alimentées que celle de la simple décence humaine. De même, les sceptiques s’informent plus et mieux alors que c’est le contraire pour les crédules. Les réseaux sociaux contribuent aussi à faire circuler ce genre de nouvelle que l’on qualifie de « fake news ». Dans bien des cas, ces fausses informations ne sont rien d’autre que de la propagande haineuse suffisamment maquillée pour évité les tests de légalité.