Tragédie à Lac-Mégantic : une histoire des catastrophes au Québec

De la catastrophe du Mont Saint-Hilaire à l’effondrement du viaduc de la Concorde, voici une liste non exhaustive des grandes tragédies qui ont secoué le Québec.

1864: Catastrophe du Mont Saint-Hilaire
Dans la nuit du 29 juin 1864, un train transportant plusieurs centaines d’immigrants plongea dans la rivière Richelieu après avoir manqué un signal d’arrêt pour un pont tournant, faisant 99 morts et une centaine de blessés. L’accident est considéré comme le plus meurtrier au Canada depuis l’avènement du chemin de fer.

©  A. Bazinet / Library and Archives Canada /C-003286
Photo: A. Bazinet/Library and Archives Canada/C-003286

1907: Catastrophe du pont de Québec
Le 29 août 1907, 75 ouvriers trouvent la mort lorsque la partie sud du pont de Québec s’écroule. Le 11 septembre 1916, un autre accident survient, impliquant la partie centrale du pont cette fois-ci,  tuant 13 personnes.

© Bibliothèque et Archives Canada / C-002888
Photo: Bibliothèque et Archives Canada/C-002888

1927: Incendie du Laurier Palace
Le 9 janvier 1927, 78 enfants périssent dans l’incendie du cinéma Laurier Palace, morts écrasés et asphyxiés à cause d’un mouvement de panique parmi les quelque 800 adultes qui tentaient de fuir le feu.

le cinéma Laurier Palace

1963: Vol 831 de Trans-Canada Airlines
Le 29 novembre 1963, un DC-8 de la compagnie Trans-Canada Air Lines, ancêtre d’Air Canada, s’écrase quelques minutes après avoir décollé de l’aéroport de Dorval à Montréal, faisant 118 morts. L’écrasement est encore aujourd’hui un des pires accidents aériens  survenus au Canada, après le vol Arrow Air 1285 (1985) et le vol SwissAir 111 (1998) qui firent 256 et 229 victimes respectivement.

© Montreal Star / Library and Archives Canada / PA-116378
Photo: Montreal Star/Library and Archives Canada/PA-116378

1965: Explosion de LaSalle Heights
Le 1er mars 1965, une explosion de gaz naturel dans un immeuble à LaSalle fait 28 morts, 39 blessés.

lasalle

1972: Incendie du Blue Bird café
Le 1er septembre 1972, après s’être vu refuser l’accès au Wagon Wheel, un bar situé au-dessus du Blue Bird café, trois hommes mirent le feu aux escaliers, seule issue de secours praticable à ce moment-là. Trente-sept personnes périssent.

© Montreal gazette/La Presse Canadienne
Photo: Montreal Gazette/La Presse canadienne

 

1996: Déluge du Saguenay
Entre le 20 et 21 juillet 1996, plus de 250mm de pluie tombent sur la région du Saguenay Lac-Saint-Jean – presque un tiers des précipitations pour toute la province en une année – forçant l’évacuation de 16 000 habitants, et tuant 10 personnes. Les inondations ont en outre couté plus d’un milliard de dollars en dommages.

© Paul Falardeau
Photo: Paul Falardeau

1998: Crise du verglas
Surnommées «l’évènement climatique le plus marquant du XXe siècle», les pluies verglaçantes qui se sont abattues durant cinq jours en janvier 1998 ont fait 25 morts et des centaines de millions de dollars en dégâts. Les précipitations, atteignant 100mm par endroits, avaient privé d’électricité certains habitants pendant un mois: une centaine de lignes avaient été endommagées, ainsi que plus de 3 000 structures, qui s’étaient effondrées à cause du poids du verglas.

© JACQUES BOISSINOT, la Presse Canadienne
Photo: Jacques Boissinot/La Presse canadienne

2006: Effondrement du viaduc de la Concorde
Le 30 septembre 2006, cinq personnes meurent et six sont blessés dans l’effondrement d’une partie du viaduc de la Concorde sur l’autoroute 19 à Laval. Malgré une commission d’enquête qui conclu à la fois à des problèmes dans la structure et dans l’entretient du viaduc, aucune accusation n’a été portée, la commission reconnaissant que l’accumulation de nombreuses erreurs au fil des années avait contribué à la catastrophe.

À LIRE SUR LE MÊME SUJET

Lac-Mégantic: vivement un débat élargi
Montreal, Maine & Atlantic Railway: le degré zéro de la communication
Catastrophe à Lac-Mégantic: quel impact pour l’environnement?
Jérôme Lussier : Lac-Mégantic et la récupération idéologique
Dr Vadeboncœur : Mégantic violé
Lac-Mégantic : la revanche de l’oléoduc sur le train?
L’année du wagon-citerne

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie

6 commentaires
Les commentaires sont fermés.

Excellente rétrospective, merci !
J’ajouterais à ce triste palmares le glissement de terrain de Saint-Jean-Vianney en 1971, qui avait fait 31 morts, engouffré plus de 40 maisons et forcé l’évacuation permanente du territoire.

On dirait que personne ne se rappelle jamais qu’un autobus bondé d’adolescents a percuté un train de marchandises à un passage à niveau à Dorion (Vaudreuil-Dorion) le 6 octobre 1966, faisant 21 morts et 24 blessés. Parmi les survivants, certains sont décédés des suites et d’autres, on peut comprendre, n’ont jamais vraiment repris le cours d’une vie normale. Sans compter les deuils que toutes ces familles ont, elles aussi, dû faire. Ils doivent tous trouver pénible que leur drame soit ignoré de tous. Je pense à eux car ils ont tous revécu ce drame en fin de semaine.

Oui, Dorion, le 7 octobre 1966. J’habitais à cent mètres de là. La réalisatrice Francine Tougas a tourné un film sur les suites de cette catastrophe, dont le titre est «Survivre», et qui est sorti pour le cinquantième anniversaire de la tragédie, en 2006.

Et l’accident d’autobus des Eboulements, le 13 octobre 1997, lequel a fauché les vies de 44 habitants de St-Bernard (Beauce).