M comme Maghreb

Le Québec maghrébin a maintenant son magazine. Tiré à 10 000 exemplaires et distribué gratuitement dans la métropole, le mensuel M s’est donné comme mission de faire connaître aux Montréalais leurs concitoyens originaires du Maroc, de l’Algérie, de la Tunisie et de la Mauritanie.

M comme Maghreb

Abdou Zirat, graphiste montréalais né au Maroc, a mis sur pied sa propre société d’édition pour lancer ce magazine, en mai dernier, avec le soutien financier du Service d’aide aux jeunes entreprises. M traite de politique, d’affaires et de culture. On y trouve des nouvelles brèves, des entretiens et des portraits, comme ceux de l’humoriste Rachid Badouri, qui est d’ascen­dance marocaine, et de la chanteuse Lynda Thalie, d’origine algérienne.

L’Algérie et le Maroc arrivent aux premier et deuxième rangs des pays de naissance des immigrants arrivés au Québec l’an dernier, pour un total d’environ 10 000. Mais cette communauté est mal jugée, déplore l’éditeur de 46 ans. « Les Maghrébins paient le prix des actes de quelques individus. Je veux abolir l’idée qu’ils sont accros du voile et qu’ils oppriment les femmes, par exemple. Il y a beaucoup de femmes libres, qui ont une forte personnalité et l’esprit d’entreprise, mais on ne les voit pas assez. »

 

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie