Manuel de bienséance en télétravail

Une petite enquête maison menée auprès d’amis et de collègues a révélé quelques faux pas nuisant à la sérénité des travailleurs à domicile. Voici quelques règles à suivre pour préserver la santé mentale de vos confrères.

Image source MamikaStock / Getty Images, Montage L’actualité

Une image professionnelle en réunion tu garderas

Dans la mesure du possible, évitez de faire des vidéoconférences dans la chambre à coucher, avec vue sur le lit conjugal et sur des monceaux de linge sale. Évitez aussi de vous installer dans le salon quand un membre de la maisonnée écoute la télévision, ou sur la terrasse quand votre voisin joue du souffleur à feuilles. Pensez aussi à changer de t-shirt pendant la semaine, ou du moins à en choisir un qui ne ferait pas honte à votre mère. Enfin, même à la maison, le rasoir et la brosse à cheveux conservent toute leur pertinence. Vous n’êtes pas en vacances dans un camp de chasse. 

Aux oreilles de tes collègues tu penseras

Équipez-vous d’un casque d’écoute avec microphone pour les réunions virtuelles ; votre voix sera bien mieux entendue que si vous vous fiez au micro de votre ordinateur portable, ce qui améliorera grandement vos communications (et épargnera la capacité d’attention déjà très sollicitée de vos collègues). Éteignez le micro quand vous ne parlez pas, afin de réduire la cacophonie. Et développez le réflexe de le rallumer quand vous prenez la parole ! Prière aussi de ne pas mastiquer votre sandwich dans les oreilles de vos interlocuteurs.

Une présence complète tu assureras

Les caméras fermées pendant une réunion, c’est impoli. C’est déjà assez difficile de travailler chacun dans son coin, sans contact en chair et en os, qu’un minimum de « présence » s’impose, ne fut-ce que par écran interposé. C’est aussi bien évidemment malséant de s’occuper à autre chose pendant qu’un collègue parle, comme si vous n’en aviez rien à battre. Faites au moins semblant que ça vous intéresse. 

Le temps de respirer à tes collègues tu donneras

Vous constatez, en zieutant son agenda, que votre consoeur a déjà quatre vidéoconférences dans le corps à 11 h le matin ? Laissez-la donc souffler une demi-heure avant de lui en coller une de plus. Aussi, de la même façon que vous n’oseriez interrompre ses réunions en personne, à moins d’une urgence, merci de ne pas la bombarder de messages sur l’outil de communication interne pendant qu’elle discute avec d’autres — vos questions peuvent bien attendre. Il n’y a pas mort d’homme.   

De vive voix les conversations importantes tu tiendras

Si vous avez un conflit à régler ou un message délicat à passer à un coéquipier, décrochez le téléphone, au lieu de vous réfugier derrière un courriel qui vous dispense d’encaisser sa réaction et d’entamer un véritable échange. La voix est porteuse d’informations que l’écrit ne peut traduire.  

Le droit de décrocher tu respecteras

Sachant à quel point il est difficile aujourd’hui de décrocher du travail, tant nous sommes rivés à nos téléphones intelligents, abstenez-vous d’envoyer des messages la fin de semaine ou tard le soir. Si vous ne pouvez faire autrement, commencez au moins votre message en indiquant que vous n’attendez pas une réponse immédiate. Votre interlocuteur vous en saura gré. 

Au poste tu seras

Avis aux moins zélés : ne disparaissez pas dans la brume en pleine date de tombée. Indiquez clairement vos disponibilités, et n’attendez pas la fin de la pandémie pour répondre à vos messages. Vous n’avez pas le temps de prendre connaissance d’un courriel ? Au moins, signifiez à l’expéditeur que vous lui donnerez des nouvelles dès que possible. Ça lui évitera de se demander pendant trois jours si vous l’avez bien reçu. Une tracasserie en moins, c’est toujours bienvenu.  

À ton tour seulement tu parleras

Pendant les réunions en ligne, désignez un leader pour orchestrer la prise de parole. Les interruptions sont particulièrement pénibles en vidéoconférence, bien plus qu’en personne. Levez la main quand vous voulez parler. 

Tes blagues au bon endroit tu publieras

Précisez la fonction des différents canaux de communication à la disposition de l’équipe. Vous pourrez déterminer, par exemple, que le courriel convient mieux aux messages officiels ou contenant beaucoup d’informations. Tandis que votre plateforme interne, comme Slack ou Teams, servira à régler des affaires en cours par la messagerie privée, ou à faire part de découvertes et à badiner entre collègues dans des chaînes ouvertes dont la vocation sera clairement établie.

À la vie sociale de l’équipe tu contribueras

Avant la crise, vous achetiez des beignes pour tout le monde le lundi, vous accompagniez votre confrère autour du pâté de maisons quand il avait l’air soucieux, vous preniez une bière en « gang » à la fin d’un mandat. L’éloignement ne doit pas tuer ces petites attentions qui soudent les équipes. Prenez la peine de demander « comment ça va ? » au début d’une conversation par messagerie, de souhaiter bonne fête aux collègues, de leur faire part de vos commentaires fréquemment. Parce qu’en télétravail, le risque de se sentir oublié ou pris pour une machine est bien réel.

Les commentaires sont fermés.

Bonjour,

la caméra ne devrait pas être systématiquement allumée. Son impact environnemental est énorme. On suggère plutôt la caméra quelques minutes au début et à la fin de la rencontre, et de la fermer entre les deux.
Merci!