New Carlisle se souvient…

Le village gaspésien de New Carlisle, où a grandi René Lévesque, s’apprête à rendre hommage au plus illustre de ses fils.

Maison-Kempffer-©FélixeWaalwijk
Photo © Félixe Waalwijk

À compter de la fin juin, l’exposition L’enfant libre : René Lévesque et la Gaspésie, 1922-1937 sera présentée au Centre culturel et d’interprétation Kempffer (une maison ancienne qui sert de lieu culturel). Elle racontera le New Carlisle des années 1930 à l’aide des souvenirs d’enfance de l’ancien premier ministre du Québec, tirés de son autobiographie, Attendez que je me rappelle.

Le lieu de cette expo constitue le premier des trois emplacements qui composeront l’Espace René-Lévesque, dont l’aménagement s’échelonnera jusqu’à l’été 2015. La Fondation de la Maison René-Lévesque possède un vaste terrain à New Carlisle, avec une vue imprenable sur la baie des Chaleurs. Elle y construira un mémorial en plein air évoquant les grandes réalisations de cet homme politique. Elle souhaite aussi pouvoir boucler ce circuit en proposant la visite de la maison d’enfance de l’ancien premier ministre du Québec. Plutôt délabrée, cette maison appartient présentement à un particulier, avec qui la Fondation a entrepris des négociations.

En ce moment, seules une rue transversale nommée en son honneur et une petite statue de bronze rappellent la mémoire de René Lévesque à New Carlisle. « C’est presque une invitation à oublier ! » souligne Louis É. Bernard, président de la Fondation.

Les commentaires sont fermés.

Je pense que New-Carlisle est plus intéressé à oublier René Lévesque qu’à propager sa mémoire.
La première fois que j’ai passé à cet endroit il y avait tellement de drapeaux feuilles d’érable que c’était une insulte aux partisans de ce grnad homme.
La deuxième fois que j’ai visité, j’ai pu trouvé la statue de René Lévèsque dans un parc pour enfants. La statue était tout prête d’une structure de tôle.
J’avais fait une plainte à mon député péquiste mais je ne sais pas s’il y a eu amélioration.
Une vraie calamité de la part des autorités de ce village anglophone (?) et quelle démonstration de fierté de la part des québécois vis-à-vis cet homme.
En espérant que cette fondation apportera les changements qui s’imposent.
La même situation prévaut pour le Manoir Louis-Joseph Papineau à Montébello. La dernière fois que j’ai visité il y avait des guides anglophones qui « chantaient » les grands faits de ce grand homme!!!
J’ai réalisé à ce moment même la proximité (?) de la nation québécoise de la souveraineté nationale….

Bah…pourquoi pas flamber un autre $750,000.00 pour rénover sa maison comme les péquistes l’ont fait avec celle de Gilles Vigneault (homme très riche soit dit en passant!!!) à Natashquan que personne n’ira visiter?

Après tout, on a les moyens non?

Si ça serait pour Jean Charest ça serait correct j’imagine ?? C’est toujours mieux que de gaspiller l’argent pour la corruption surtout à Montréal !!!!

New Carlisle a volé la sympathique sculpture de Ti-Poil qu’on trouvait devant le Parlement. On l’a remplacé par l’horreur actuelle. Ceux qui aiment René devraient la faire remplacer le plus rapidement possible parce que la sculpture actuelle est une insulte au plus grand Québécois du 20e siècle