On se bricole une appli ?

Créer des sites Internet, des applications, des animations ou des objets connectés, c’est véritablement un jeu d’enfant grâce à Kids Code Jeunesse.

Illustration : Sébastien Thibault

Présenté parLogo partenaire

L’histoire qui suit est celle d’un lauréat de la deuxième édition des Prix de l’impact social, qui récompensent des entreprises et des organismes québécois qui travaillent de façon méthodique à changer le monde. L’organisme Kids Code Jeunesse a reçu une mention d’honneur dans la catégorie Renforcement des communautés. Pour lire tous les récits inspirants, c’est ici.

Apprendre à coder, ce n’est pas sorcier. C’est le message de Kids Code Jeunesse, un organisme sans but lucratif établi à Montréal, qui forme des enfants de toutes les régions du Canada à la programmation numérique.

Victoria, 10 ans, a profité des ateliers en ligne organisés pendant le confinement. Avec son frère Mathéo, 9 ans, elle a appris les rudiments nécessaires à la création d’une station météorologique pour la ferme de leurs parents à Saint-Cyprien-de-Napierville, en Montérégie. Plus tard, ils veulent travailler dans la ferme familiale, et savoir coder leur sera utile dans leur vie d’agriculteurs connectés. « Les machines agricoles ont presque toutes des systèmes électroniques maintenant, ils savent que la programmation sera précieuse pour les comprendre et les réparer », dit leur mère, Patricia Dorantes Brassard. 

Les deux jeunes passionnés de science et d’agriculture ont créé la station météo pour suivre les variations de la force du vent et analyser la pluviométrie, deux éléments déterminants pour les cultures de maïs, de soya et de pois. Le système fait maison fonctionne parfaitement et trône au milieu du jardin. « J’ai appris à programmer à leurs côtés, ça a été un moteur de créativité pour toute la famille ! » se réjouit la maman. 

Près de 325 000 enfants ont participé aux ateliers de Kids Code Jeunesse depuis la naissance de l’organisme en 2013. Ils ont appris à créer des sites Internet, des applications, des animations ou des objets connectés. « On veut former des jeunes bien informés, capables de comprendre les algorithmes, l’intelligence artificielle et toutes ces innovations qui font tant partie de leur vie », explique Juliet Waters, responsable des connaissances à Kids Code Jeunesse. 

Un apprentissage accessible à tous est au cœur de la mission de l’organisme, qui encourage particulièrement les filles et les enfants des communautés défavorisées à participer, afin de transformer un monde numérique qui manque de diversité. C’est ce travail de renforcement et de transformation durable de la communauté numérique que le jury des Prix de l’impact social souhaitait saluer en décernant à l’organisme une mention d’honneur. « Certaines applications d’intelligence artificielle reconnaissaient mieux les visages blancs que les visages noirs. C’est ce genre d’inégalités qu’il faut combattre en ayant plus de diversité derrière les manettes ! » dit Juliet Waters, citant l’exemple de Google. En effet, en 2020, les femmes ne représentent que 32 % des employés du géant du Web dans le monde. 

« Coder est plus qu’une compétence professionnelle. Nous préparons les enfants à résoudre des problèmes réels », poursuit-elle.

Après avoir résolu un problème réel grâce à leur station météo, Victoria et Mathéo vont profiter de leurs nouvelles connaissances pour concevoir quelque chose de plus ludique : un robot qui sait éviter les obstacles.

Laisser un commentaire