Pas de fleurs pour les influenceurs

Le compte Instagram Public Lands Hate You fait la guerre aux influenceurs qui, dans leur insatiable quête de « J’aime », ne respectent pas la nature.

Photo : Public Lands Hate You

Instagram est de plus en plus montré du doigt pour ses répercussions néfastes sur l’environnement, avec ses égoportraits pris au milieu d’écosystèmes fragiles ou ses effets de mode amenant des hordes de visiteurs dans des endroits non équipés pour les recevoir. Mais la riposte s’organise, et elle utilise même les armes du réseau pour contre-attaquer. Ainsi, aux États-Unis, un compte Instagram appelé Public Lands Hate You fait la guerre aux influenceurs qui, dans leur insatiable quête de « J’aime », ne respectent pas la nature.

« Si vous pensez que ce monde et nos terres publiques sont ici pour promouvoir vos annonceurs, vos promoteurs, votre photographe ou quoi que ce soit avec “Vous” dedans, vous avez tort. » C’est ainsi que le créateur du compte, un ingénieur en environnement et randonneur de 31 ans vivant dans l’Idaho, présente la mission qu’il s’est donnée.

Quand il voit des photos d’influenceurs qui, par exemple, sortent des sentiers balisés, cueillent des fleurs sauvages ou nourrissent la faune, il ajoute des commentaires caustiques à leurs publications, suivies par des milliers, voire des millions de personnes. L’auteur garde pour l’instant l’anonymat, par peur des représailles et des poursuites de la part des influenceurs visés, dont certains ont déjà perdu des commanditaires, qui ne souhaitent plus leur être associés.

 

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie

Commentaires
Laisser un commentaire