Paul Stastny, fils de Québec

Les fantômes des Nordiques rôdent encore au Colorado, 13 ans après le départ de l’équipe de Québec vers Denver. Rien pour aider les nombreux nostalgiques des « Fleurdelisés », qui rêvent encore de la LNH…

L’Avalanche vient de gagner son match et le vestiaire de l’équipe est rempli de joie. Pendant que les deux enfants de l’attaquant québécois Ian « Lappy » Laperrière s’amusent à déjouer le gardien Peter Budaj avec une balle et des mini-bâtons de hockey, la vedette de la rencontre range timidement son équipement dans sa case. Paul Stastny a beau être l’une des stars montantes de la LNH, il ne pèche pas par excès d’arrogance. « J’ai encore beaucoup à prouver », dit-il.

Né à Québec en 1985, le fils de Peter Stastny se rappelle avoir appris à patiner sur les étangs glacés de la Vieille Capitale. « Mais je n’ai pas beaucoup d’autres souvenirs de cette époque », confesse-t-il.

C’est en participant, plusieurs années plus tard, à un tournoi de hockey pee-wee à Québec qu’il a compris à quel point son père avait marqué les partisans des Nordiques. Éprouve-t-il une fierté particulière à l’idée de se retrouver dans le club même où son père a évolué ? « J’essaie de ne pas y penser. Pour le moment, je veux surtout faire ma place dans la LNH et faire connaître mon nom et mon prénom partout. »

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie