Pompiers : 25 ans de travail pour 35 ans de retraite ?

En allumant un feu devant l’hôtel de ville avec leurs collègues policiers et cols bleus, il y a quelques semaines, les pompiers de Montréal ont donné le ton des négociations à venir avec leur employeur. Mais que vaut la retraite d’un pompier ? Quelques chiffres pour comprendre.

En allumant un feu devant l’hôtel de ville avec leurs collègues policiers et cols bleus, il y a quelques semaines, les pompiers de Montréal ont donné le ton des négociations à venir avec leur employeur. Pas question qu’ils aident à renflouer l’énorme déficit actuariel des régimes de retraite.

La rente de retraite, disent leurs représentants syndicaux, est un « salaire reporté », une somme à laquelle les pompiers ont temporairement renoncé pour qu’elle leur soit versée plus tard.

Que vaut la rente d’un pompier ? Quelques chiffres pour comprendre.

ACTU_Pompier

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie

69 commentaires
Les commentaires sont fermés.

Scandales.Scandales et scandales. En plus ils ne travaillent que quelques heures par semaine, le reste du temps ils jouent aux cartes à la caserne.
L’an passé, Labeaume a révélé qu’une dizaine (j’ai oublié le chiffre) gagnait plus de 100k par année!
Avec un gros secondaire V

Si nos maires étaient culotés, ils les mettraient tous à la porte et en embaucheraient à 40k par année

Première rectification: Un pompier travaille à la caserne 42 heures par semaine comme la plupart des travailleurs du Québec, le quart de travail est ponctué de divers tâches de d’entretien des véhicules et de la caserne. Ensuite vient les tâches de visites de prévention domiciliares, de revisites de plans d’attaques des bâtiments industriels et de grandes superficies, entrainement journalier pratique ou théorique pour se garder à jour sur les divers aspects du métier. Ajouter à cela, la réponse aux appels d’urgences (incendie, système d’alarme en opération, accident automobile, inondation, premier répondant médical, incidents spécialisés: matières dangereuses, sauvetage en espace clos, sauvetage en hauteur, sauvetage nautique. En plus des appels anondins comme aide aux citoyens, hydrocarbures sur la chaussée ou autre vérification de tout genre (non les chats dans les arbres ne font pas partie de notre définition de tâches).
Deuxième rectification: Un DEC en sécurité incendie est exigé pour devenir pompier. De plus la formation continue exige qu’un pompier doit suivre de la formation annuelle de maintien de compétence en plus pour certain de continuer à aller à l’école vers un AEC comme gestionnaire en intervention incendie ainsi qu’en sécurité incendie. On est bien loin d’un gros secondaire V….
Troisième rectification: Que fait on quand soit un pompier dans une caserne est en vacance ou est malade??? On ferme la caserne momentanément parce qu’il n’y a pas assez de pompiers dans la caserne…. Non, les villes sont soumis à des normes de réponses gouvernementales pour les temps de réponse, donc on garde des pompiers en temps supplémentaires pour garder la caserne ouverte…. Comment peut-on vouloir à un employé de faire un gros salaire parce qu’il fait beaucoup de temps supplémentaire???? La jalousie peut-être????
Finalement, dans cet article, il y a plusieures erreurs…. Je ne connais pas beaucoup de pompiers qui ont survécus 35 années suivant leur retraite car nous avons malheureusement la facheuse habitude de mourrir en deça de la moyenne d’espérance de vie du reste de la population. Un pompier survi environ 20 à 25 ans suivant la retraite et mourra dans la plupart des cas d’un cancer relié au métier.

Connaître les deux côtés de la médaille et pas seulement croire tout ce que les médias ou le maire Labeaume peuvent dire sur notre compte (celui là même qui a fait tripler la dette de la ville de Québec depuis qu’il est en poste car la dette n’est pas seulement dûe à la caisse de retraite des employés… Renseignez-vous!!!!) aide à comprendre la situation actuelle… Allez voir vos employés municipaux et demandez leurs de vous expliquer le fond du litige et pas seulement ce que l’on peut entendre dans les médias ou à radio X…

Patrick Trudel
Capitaine au service de sécurité incendie de Montréal

Tellement bien dit Pat, de plus il faut faire la différence entre une pleine retraite à 25 ans et pouvoir prendre notre retraite sans pénalité.

lol 42 heures par semaine, comme si c’était gros…. En plus que vous ne travaillez pas toujours disons le!

Un DEC… mmmm ok? C’est assez de base ça non?

Un pompier ça mérite un bon salaire, mais pas 100k par année, et pas un fond de pension dès l’âge de 45ans… Vous pouvez faire autre chose que être pompier dans votre vie…

Bonne journée!

42 heures par semaine ce n’est peut-être pas beaucoup pour toi, mais pendant ce temps là, ils sont entrain de risquer leur vie pour sauver des gens! Tu passes combien de temps toi à faire ça?
Je ne suis pas pompier, mais j’ai énormement de respect pour cette profession. Un DEC ce n’est pas beaucoup, mais entre toutes les autres connaissances qu’ils doivent avoir et garder une bonne condition physique, ils travaillent plus que la moyenne.
Pour toi 100k par année pour un pompier c’est trop, mais quelqu’un qui travaille dans une banque ou un acteur devrait gagner autant? Qui mérite vraiment un tel salair à ton avis?
Réfléchit un peu…

C’est le regime de retraire qui cause un probleme . Pourquoi c’est pas comme tout le monde comme si pompier était le métier le plus dangereux et comme si vous étier le seul métier a avoir des risque relier aux maladies professionel.

Un mineur par exemple . Il va pouvoir se payer souvent un retraire vers 55-60 ans a cause du gros salaire qu’il font. Le travail est aussi dure que pompier et ils y a autant sinon plus de risque(sinon plus) relier au maladie et accident professionel .Pourtant la compagnie leur paye pas une belle retraire a 45 @60% de leur salaire. Non ils font comme tout le monde ils cotisent dans des reer et un fond de pension.

Ils mérite leur salaire et tout mais la retraire payer comme sa, sa devrait être apres 35 ans de service pas 25. 25 ans c’est juste abusif.

Si je comprends bien votre raisonnement un pompier ne devrait pas gagner plus de 18$ l’heure, ne pas avoir de fonds de pension et ne pas être payés pour le surtemps. Votre capacité de réflexion est, de toute évidence limitée. Je ne comprends pas comment une revue qui se respecte peu permettre la diffusion de telle ânerie et des commentaires tel que le votre. C’est du journalisme populisme de bas étage.

Je pense que tu ne connais pas grand chose au métier de pompier… ils ne travaillent pas seulement 40h semaine… ils font ce que TOI ou MOI ne ferait pas… c’est-à-dire, sauver des gens, voir des bras pris dans des engrenages, des trucs assez dégueulasses. Beaucoup ont des problèmes et doivent consulter des psychologues puisqu’ils voient des choses complètement horrible. C’est facile de blâmer ces gens lorsque tu es assis derrière ta chaise dans un bureau à te demander si tu vas utiliser un stylo ou un crayon à mine pour travailler…..

Tout ce que vous énumérez fait parti de votre travail,sinon pourquoi avoir des pompiers. Un vrai scandale que le petit peuple paye pour les mieux nantis. Lorsque l’on crache en l’air ça fini toujours par nous retomber en pleine face.Si la population savait ce qui se négocie en privé c’est elle mettrait le feu à l’hôtel de ville.

Je pense que tu ne connais pas grand chose au métier de pompier… ils ne travaillent pas seulement 40h semaine… ils font ce que TOI ou MOI ne ferait pas… c’est-à-dire, sauver des gens, voir des bras pris dans des engrenages, des trucs assez dégueulasses. Beaucoup ont des problèmes et doivent consulter des psychologues puisqu’ils voient des choses complètement horrible. C’est facile de blâmer ces gens lorsque tu es assis derrière ta chaise dans un bureau à te demander si tu vas utiliser un stylo ou un crayon à mine pour travailler…..

Cool , moi je suis technicien en santé animale et des trucs dégeulasse j’en vois a journée longue, des plaies ouvertes, des os qui dépassent des animaux frappé par une voiture. j’aimerais gagner plus que 30 000 par année pour etre 10 fois plus compétent qu’un infirmière….

Je crois que les employés municipaux sont sur-rémunérés pour leurs qualifications. Je suis un étudiant au doctorat en biochimie, et je suis à l’université depuis 9 ans. Je n’ai toujours pas encore terminé. De plus, il me reste mes études post-doctorales. Lorsque je vais terminer toutes mes études (après 12-15 ans à l’université), mon salaire de base va être de 60-70k$ par année si je suis chanceux. À ce point, je ne vais avoir de fonds de retraite.

Certes, il est probable que je puisse atteindre le 100k$+ à un certain point, mais je vais devoir compenser pour toutes ces années à étudier avec un revenu de 20-22k$ par année + le début de ma carrière. De plus, d’un point de vue purement moral: comment est-ce qu’un scientifique, qui travaille à développer de nouvelles connaissances/technologies puisse être moins valorisé qu’un employé municipal ayant un secondaire 5 ou un dec? Combien gagne un soldat qui s’est battu en Afghanistan durant plusieurs années?

Finalement, je crois que le problème est la mentalité des baby-boomers nés dans une ère très prospère après la Deuxième Guerre mondiale. La ville n’a rien volé: elle s’est finalement rendue compte qu’elle ne peux plus soutenir ce mode de vie (i.e. dépenses > revenus) sans affecter les générations futures. Historiquement, les baby-boomers ont été très choyés, tandis que la plupart de nos grand-parents ont vécu dans la misère.

En tant qu’universitaire, j’invite toujours à la prudence Jonathan lorsqu’on utilise les années d’études pour justifier un salaire. Le fait qu’un emploi demande plus ou moins d’études n’est pas du tout garant des risques associés à ce travail, de l’effort physique associé et, finalement, de toutes ces petites connaissances qu’on acquiert « sur le tas » comme on dit pour bien l’effectuer. Tu es probablement fort talentueux et tu as probablement étudié très longtemps pour appliquer avec rigueur une méthodologie scientifique et effectuer de nouvelles découvertes en biochimie. Mais tu serais probablement impuissant à aller sauver un enfant de 3 ans au sommet d’un édifice en bois et menacé par l’explosion d’un contenant de propane. Oserais-tu même risquer ta vie pour monter en haut de l’édifice…?

Est-ce qu’il y a des excès dans les salaires des employés municipaux? Très certainement dans certains cas. Mais baser son argumentaire sur les années d’études est un cercle vicieux dangereux qui ne profite ni à l’opinion que les universitaires peuvent avoir des cols bleus/blancs, ni l’opinion que ces cols blancs/bleus ont de nous, universitaires (ou les pousseux de crayons). Tomber dans un tel débat ne fait malheureusement qu’accroître le fossé d’incompréhension envers ces deux spectres de la société.

Je suis outrée de lire de tels commentaires. J’ai toujours cru que d’être un bon journaliste voulait aussi dure de bien s’informer avant de désiré un article. À lire le votre, je constate bien que vos commentaires sont teintes de jalousie ainsi que tous ceux qui mentionnent que les pompiers ne travaillent que quelques heures par semaine. dans de nombreuses municipalités, les pompiers sont des premiers répondants et méritent amplement leur salaire.

@jack2

Ce n’est pas un scandale. Je ne suis pas pompier (ni policier), mais c’est un emploi risqué qui demande une très bonne forme physique. Ils s’entraînent et interviennent sur toutes sortes d’appels (feux, alarmes, fumée, mâchoires de vie pour accidents d’auto, arrêts cardiaques, déversements, etc). Tout comme les policiers et les militaires, le salaire inclue une prime de risque, et la durée de la carrière est écourtée (stress, blessures, etc).

Le seul »bogue » c’est le pourcentage de contribution !!! Le »standard » des fonctionnaires est de contribuer 50% du total du fond de retraite. En tenant compte de la carrière plus courte, on pourrait demander aux pompiers de contribuer 40%… ou 35% en étirant, mais 12.6% c’est inacceptable (calcul avec les chiffres ci-haut 4 400$/34 750$), c’est un résidu des syndicats des années ’70 !!!!!!!!!

Bon…admettons qu’ils sont « occupés » (incluant le sauvetage des chats dans les arbres) à 50% et je suis très généreux dans mon évaluation, ceci justifie-t-il leur incroyable salaire (complètement démesuré vu leur scolarité) et leurs pharaoniques conditions de travail?

Dans la liste des métiers à risque, ils trônent tout en bas derrière les élagueurs, les couvreurs, les pilotes d’avion, les agriculteurs, des conducteurs de poids lourds, etc…

Bref, Le « risque » dans le métier de pompier fait bien plus partie du mythe que de la réalité.

Formation de niveau collégial. Donc à mon avis beaucoup trop bien payés pour les années d’études investies.

c’est désespérant de voir des commentaires qui ne tiennent aucunement compte de l’être humain. Évidemment, lorsque que l’on pense que la situation est telle, et que l’on ne sait pas de quoi on parle, on ingurgite nimporte quel fausse information et on ne dit que ce qui fait notre affaire ! ET je ne suis pas pompier.

Dans une société capitaliste, le salaire est lié à la rareté. Moins il y a de monde pour faire la job, plus le salaire risque d’être élévé. Exemple: les médecins, les dentistes, les joueurs de hockey.
Mais un paquet de gens peuvent être pompiers. Ca ne demande aucune compétence particulière. Faites-moi rire avec les risques: c’est quand un pompier meurt sur la job par rapport aux gars de la construction ou aux chauffeurs de camion??
Rien ne justifie un salaire de plus de 40k par année pour une job aussi agréable.

Combien doit mourir par an pour justifier $ 40.000 par année? Plus de 100 pompiers de Montréal ont sacrifié leur vie en protégeant la communauté. Et personne est embauché à 20 ans. Montréal exige une année à l’école des pompiers un diplôme d’études collégiales de 2 ans. Le processus d’embauche lui-même peut prendre encore 2 ans. L’âge moyen d’un nouveau pompier est plus de 25 ans depuis plusieurs années. Donc, la plupart des pompiers ont au moins 50 sinon 55 ans d’age avant de prendre leur retraite. Dans les faits, moins de 5% des pompiers de Montréal prendre leur retraite avec moins de 26 années de service et même la, souvent pour des raisons médicales.

Un paquet de gens peuvent être pompier !!!! Ha oui, ils ont des tests physiques à passer!!! C’est pas n’importe qui qui peut passer ces tests!!!

Un instant la forme physique exigé pour devenir peut-etre élever mais par la suite est-ce que ce même test doit etre passé pour garder le droit de le rester? Si oui je vous félicite!!

Je vais au gym et je fais du sport avec des pompier et je peux vous que plusieurs non pompier ont la même forme que eux. Exemple plusieurs homme fort qui travaille dans le domaine de la construction ont le même niveau que eux si non beau beaucoup plus même énormément plus!!

Arrêter SVP de sortir cet arguement « la forme physique »

Pourquoi tant de pleurnichage? Quand j’ai débuté sur le marché du travail, j’étais mécanicien. Plusieurs de mes collègues se plaignaient jour après jour des mauvaises conditions de travail sans rien faire d’autre que pleurnicher. D’autres par contre étaient très heureux de leurs métiers. Je me suis posé la question, j’ai retourné aux études et je suis devenu pompier.

Ça fait un peu plus de 20 ans maintenant que je suis pompier à Montréal. Invalide partiel pour des blessures au dos mal guéri. Incapable de faire le travail que j’ai choisi et qui me passionne. Si j’avais pu, ça fait longtemps que j’aurais pris ma retraite pour me concentrer a gérer la douleur chronique. Pourtant, je pleurniche pas car c’est le métier que j’ai choisi en connaissant les avantages et les inconvénients…

Quand je lis les propos des lecteurs, je me pose la question.. Pourquoi n’ont-ils pas choisi d’aller pompier si pour eux c’est si facile et si avantageux? Ils ont probablement choisi, un métier qui les passionnaient avec ses avantages et ses inconvénients. Qu’est-ce que c’est ? De l’envie ? Une frustration contre ses propres choix non-assumés et retournées vers des travailleurs semblant détenir l’objet désiré ? C’est vrai, le gazon à toujours l’air plus vert chez le voisin. En réalité…. pour faire 100k, sachez que le pompier qui fait ce montant ne doit pas être avec sa petite famille les week-end d’été et durant la période des fêtes. C’est un choix qui lui appartient, mais je peux vous dire que lorsque tu veux avoir une vie familiale et que tu es obligé de demeuré en caserne c’est loin d’être un avantage!

Chaque métier à ses avantages et ses inconvénients.
Le scientifique qui fait de la recherche dans le but de développer de nouvelles technologies ou connaissances après un doctorat devrait prendre un petit cours d’entreprenariat, si finalement c’est le 200k qu’il vise, il apprendra a capitaliser ses études.

Chaque métier à ses avantages et ses inconvénients.
Si vous n’assumez pas vos choix du passée, je vous laisserais pas décidez pour moi. Surtout si ma vie était entre vos mains…. et vous, feriez vous l’inverse?

Je trouve le débat qu’amène le projet de loi no. 3 peut-être enrichissant pour certains…
Parlez-en aux libéraux qui ont pu rediriger les frustrations du peuple vers les employés municipaux. Financement du partie, corruption, défusions municipales créant un monstre avec la Ville de Montréal au niveau des élus,
Ministre Bolduc, médecin qui largue des patients pour ensuite aller en recueillir d’autres et avoir un boni pour de nouveaux patient.
Ministre Moreau. Ministre des affaires municipales, d’un côté de la bouche dit que les syndicats ne lui ont pas proposé de solutions pour accepter son régime totalitaire et de l’autre répond à un journaliste qui lui demande s’il accepterait de réduire sa pension de ministre donne la même réponse que les syndicats lui ont répondu… » le salaire et la pension font partie d’un rémunération globale, on ne pas regarder juste la pension »…. C’est pas parce qu’on est leader parlementaire qu’on a du leadership!

Ah oui, c’est vrai, en politique on a toujours un micro disponible alors on peut se reprendre comme on veut et en ajouter là ou on en veut. Parlez-en a M. LeBeaume, ce grand mobilisateur qui insulte ses employés depuis qu’il est au pouvoir. Ou encore de M. Coderre ce grand coach qui insulte le petit Desharnais et même se permet de faire de l’ingérence avec Marc Bergevin. On peut dire que dans la gestion de sa Ville, il sait ou il s’en va, parlez-en aux citoyens des Arrondissements qui n’on pas voté pour lui, comme par hasard baisse des budgets… Respect de la démocratie vous dites… C’est quand même sournois, non?

En autant que le débat soit redirigé vers les autres, nos intouchables pourront continuer à recevoir prime de départ sans avoir fait leurs mandats de 4 année, recevoir deux pensions d’élus cumulative et faire un consensus pour se voter un 30% d’augmentation. En voyant tout cela, je me dis qu’ils insultent notre intelligence mais non! Car je vois qu’ils réussissent à bien détourner le vrai débat. On parle de ceux qui gouvernent et dirigent. Ils se doivent de donner l’exemple a moins que l’on soit dans un régime totalitaire.

L’histoire m’a appris qu’on ne négocie pas avec des dictateurs alors je ne vois pas comment ce projet de loi à sens unique par les législateurs… notre gouvernement….. se fasse dans la paix sociale et industrielle.

Pardonné mes fautes d’orthographes….. je ne suis que pompier pas trop éduquer!

Martin Pilon

Mal informé ou malhonnête? Un ou l’autre, tu es un mauvais journaliste!

Pourquoi? La vérité se fait mal? Les syndicaleux et les politiciens sans couilles volent les contribuables. No ifs and/or buts.

Nos villes ont été prises en otage par les cols blancs, cols bleus, les entrepreneurs, les petits politiciens sans envergures, les arbitres du travail (arbitrage obligatoire) et le système judiciaire quebecois qui se fout eperduement du coût pour le payeur de taxes. Tous le monde vol tous le monde: c’est legal.

Peut-être serait-il temps de voir si l’on pourrait engager des firmes privées pour entrer en compétition avec eux?

Quelle bonne idée!!!!! (lire ici avec sarcasme) Des pompiers privés avec le système utilisateur-payeur je suppose???? Donc si il y a une intervention chez vous, tu recevras une facture que tu refileras à tes assurances qui eux en plus de te dédomager pour les dommages chez vous paieront la facture des pompiers…. Ça va être beau lors du renouvelement de ta prime!!!!!!

M. Trudel, vous avez donnez une explication claire à la désinformation des commentaires fait par les bons québécois amoureux du journal de Montréal et des chroniqueurs de radios provocateurs et mal informés .

Ce qui arrive présentement au Québec est que le gouvernement utilise la capacité de payer des contribuables pour justifier une baisse des conditions de travail au niveau municipal, ceci sachant qu’ avec cette argument ils auront l’ appui de la population, ces derniers ne se poseront pas de questions car ils sont bien trop occupés à écouter La Voix ou occupation double a TVA? Ça me fait penser au jeux dans le temps des romains, garde ta population occupé et tu régnera.

Cette semaine M. Couillard annonce qu’ il va aller jouer dans les régimes de retraite de l’ assemblée nationale, mais qu’ il va ajuster leur salaire de 46k a la hausse…deux poids et deux mesures !
De plus, il font cela durant les vacances de la construction , c’est honteux et mal honnête, comme le vols de conditions de travail des travailleurs municipaux.

Est-ce que le problème au Québec se sont ceux qui ont un régime de retraite ou ceux qui en ont pas? La réponse me semble évidente… Faut-il toujours niveler vers le bas? Sommes-nous si pauvre d’ esprit?

Dernier commentaire, je croyais qu’ au Québec nous étions dans un pays démocratique et nous avions le droit d’ Association, donc de négocier ! Si les employés municipaux ont les avantages qu’ ils ont aujourd’hui c’est parce qu’ ils se sont entendu avec les villes. Croyez-vous lors de ses négociations que les villes n’ ont pas évaluer la capacité de payer des contribuables ? C’est drôle, mais nous n’ entendons pas parler des surplus de coûts de construction de 30% a Montréal? La commission Charbonneau ? Mais les travailleurs qui se lèvent chaque matin et qui font 42 heures par semaine sont qui doivent couper sur leur pension? Commençons par faire le ménage dans notre système corrompu de politiciens et arrêtons de faire à croire aux citoyens que les taxes vont augmenter à cause des travailleurs. A Montréal la construction de condo a explosé ! La ville doit avoir des entrées d’ argent comme jamais! Mais la gestion est toujours aussi médiocre…..alors ils en veulent plus! si nous continuons a faire les moutons et laissons le chemin libre au gouvernement de faire des lois spéciales a chaque fois qu’ il vont mal gérer, aussi bien appeler ça de la dictature !!!!! Et rendre légal la corruption….. nous devrions aussi faire une charte dws salaires pour déterminer a quel moment un travailleur devient un bébé gâté. Où ramener le communisme peut-être ?

M Philippe a la lecture de votre commentaire juste et équilibrer et passer me fait rêver que le Québec a besoin de plus de gens comme vous et qu on devrait envoyer les ta connexion sans jugeote qu’elle que part ailleurs dans ce monde.

M. Jonathan Trudel
Je suis pompier à MTL depuis 18 ans et j`ai vu des dizaines de pompiers prendre leur retraite. Pourtant j`en connais aucun qui a pris sa retraite dans les conditions que vous décrivez dans votre article. Dommage qu`un magasine respectable publie ainsi quelque chose d`aussi invraisemblable.

Quel idiot veux prendre une retraite à 43 400$ quand l’année d’avant, il gagnait 72 400, une baisse de revenu brut de 29 000.
Le journaliste oubli seulement de dire le chiffre à 32 ans de sévices, ce qui est moin « sensationnel »

@jack2 Ça ne prend aucune compétence particulière , comment expliquez vous le taux de réussite des examens d admissions à moins de 10% de réussite (sur 1200 candidats environ une centaine réussissent les examens ) et vous mon cher Jack quel est votre emploi ??

Bon bon bon. On va rétablir quelques fais ici parce que c’est vraiment n’importe quoi les commentaires que l’on lit ici. Je suis pompier et je suis fier de l’être. Je me suis engagé dans cette profession pour aider mon prochain, ce que je lis de mon prochain me fais vomir. Premièrement on se fout toujours des pompiers jusqu’au jour où on a vraiment besoin d’aide, nous ou notre famille. Là on comprend la raison d’être du métier de pompier. Dans une vie, un citoyen normal va faire appel aux pompiers une fois peut-être deux mais celle-ci sera déterminante. Donc premièrement on travaille 168h par mois de jour comme de nuit. On travaille les fin de semaine, les jours fériés comme Noël. Ça fait 5 ans en ligne pour ma part que je passe le temps des fêtes avec ma famille pour protéger vos biens et vos vies pendant que vous êtes tous sur le part y. On travaille quand il fait -30 et quand il fait plus 30, qu’il neige, qu’il pleuve, qu’il grêle bref on est toujours là. C’est prouvé nous aurons tous des espérances de vie plus courte de 5 ans à cause de ceci. Puis quand j’entends que c’est pas dangereux. Je deviens fou. Il n’y aucun métier comparable. C’est pas comme dans les films un feu, on voit rien à 6 pouces en avant de nous il fait très chaud et c’est très physique. On se perde à tout moment et manquer et pourrir là. Il n’y a pas de deuxième chance dans un feu. Peut-être pensez vous que c’est moins dangereux parce que quoi il n’y pas un pompier qui meurt par semaine. On est entrainé physiquement à tous les jours pour être capable de rentrer le soir à la maison le soir. On parle jamais de tous les pompiers qui sont blessé. J’ai personnellement vu des gars sortir avec les mains, le cou, le visage brûlé aux 1er et 2 ième degré, des mains cassés, des coups de chaleur et des engelure. Alors avant d’écrire des commentaires de crétin sur internet bien assis devant votre ordi pendant que nous on est là dehors à vous aider, pensez y deux fois. Jugez une job sur le peu que vous pensez connaître de cette job là c’est vraiment bas. Avec cette belle logique alors les postiers devrait pas faire plus de 20000$ y font juste marcher pis trier des enveloppes ou mon gérant de caisse devrait juste faire 25000 il est assis à longueur de journée à pitonner sur son ordi à l’air climatisé. Vous voyez bien que ça a pas de sens. Le Québec petit peu avec peu d’aspiration, au lieu de s’entraider on se tappe tous sur la tête quand les vrais profiteurs ce sont ceux qui nous dirige. Aaahhh non c’est vrai il nous ont menti et volé pendant 10 ans et un an et demi plus tard on l’est a réélu. La devise du Québec : je me souviens….ça devrait être plus née pour un petit pain ou crosser moi j’aime ça. Vous faites tous pitié. Aujourd’hui c’est sur nous que le gouvernement veut couper et demain ça sera votre cause mais avec la belle logique véhiculé ici je vais rester confortablement assis dans mon divan à me dire que vous êtes trop bien vous autres aussi. Vous allez vous retrouver tout seul pour vous défendre avec vos petits malheurs parce que au Québec à vous entendre c’est chacun pour soi. Je voudrais surtout pas être fier pour mon voisin pompier, menuisier ou médecin s’il reçoit des bonnes conditions de travail. Au lieu de ça je vais niveler par le bas pour m’assurer qu’on soit tous égal dans marde malgré tous les efforts qu’ils ont pu faire parce que de toute façon je m’en fous. Je pense juste à moi…..

Lors de la manifestation en face de l’hôtel de ville le regroupement des syndicats voulait surtout démontrer son désaccord avec l’imposition d’une loi qui ne laisse aucune place à la négociation si ce n’est que de négocier les délais d’imposition de la loi.
Ce que la coalition demande c’est de pouvoir négocier de bonne foi dans un délai raisonnable. Depuis plus d’un an, il y a plusieurs preuves que ça fonctionne puisque de nombreuses villes dont celle de Québec on réussi à négocier des conventions dans les barèmes de la loi.

Mais que dites-vous? Mais d’où prenez vous vos informations erronées..? Des blessés , des décès, des accidents de travail, chocs post-traumatiques et j’en oubli… J’aime mon travail car je l’ai choisi! Nous faisons tous notre travail pour une certaine conviction personnelle qui nous pousse vers notre prochain . Nous gagnons notre salaire pour nos familles comme chaque citoyen avec des avantages et des inconvénients ! J’ai perdu des collègues aux combats et leurs familles maintenant….?

HOLALA! Jonathan Trudel fait des erreurs de débutant avec ce mini-reportage malsainement provocateur et truffé de fautes. Par exemple, 25 n’est pas synonyme de « pleine retraite », mais de retraite « avec pénalités ».

Les gens souhaitant un nivellement vers le bas avec le projet de Loi 3 ne connaissent rien aux détails de ce projet de loi. En gros, cette Loi 3 démontre clairement qu’une entente, un contrat ou une convention collective ne vaut plus rien et risque à tout moment d’être détruit par le gouvernement. L’administration Couillard aux allures totalitariste manque profondément d’éthique. Cette loi ouvre la porte à d’éventuelles compressions sans scrupule pouvant toucher tout les québécois! Et je ne rentre pas dans les détails de cette loi crasse qui met tout les employés syndiqués dans le même panier.

Qui sera le prochain?

Wow…sincèrement, ce type d’article vaut même pas la peine qu’on s’y attarde. C’est malhonnête comme procédé journalistique. Chercher à enrager les pompiers afin qu’un de ceux-ci fasse un faux mouvement sur le coup de l’émotion en montrant des chiffres et en leur faisant dire n’importe quoi. En prenant de tel chiffre pour plusieurs métiers professionnels, nous arriverions aux mêmes genre de conclusions. Fond de pension, salaire, prime, etc. peu importe. Oui je suis pompier et oui je suis fier de l’être. Lorsqu’on connait le travail, qu’on a réellement mit les pieds dedans, on a les raisons pour possédés ces conditions et on les apprécit. C’est facile de critiqué sans même savoir ce qu’est le métier en soi. Hmmm….Le royaume de l’information…on lit un peu sur internet et on connait TOUT ce qu’il y a à savoir d’un domaine quelconque. BELLE mentalité! La réalité…je pourrais vous sortir des exemples sordides afin de vous faire réagir mais mon éthique professionnel me l’interdit et je tomberais, comme vous, dans les déclarations sensationnalistes simplement pour vous faire réagir. Sachez simplement ceci; personne ne nous prépare au mort, au coup de chaleur, au scènes catastrophiques des accidents à haute vitesse, au dernier souffle de vie d’une personne à la mauvaise place au mauvais moment, au engelure innévitable causé par la température mais surtout, personne ne m’a préparé à faire face à des gens qui commence à douter de moi, à me critiquer sans raison sur mon travail et à vouloir me condamner pour une question d’enjeu économico-politique. Donc..comme vous n’avez vraisemblablement AUCUNE idée de se dont vous parlez….il serait peut-être sage de ne plus vous avancer plus loin…de toute manière, malheureusement, votre opinion changera. Pourquoi « malheureusement »? parce qu’elle changera le jour où VOUS serez en détresse, où VOUS aurez réellement besoin d’aide de façon URGENTE…et devinez quoi? malgré les valeurs « Lebaumique » que vous prôner, il me fera plaisir de vous aider, de faire TOUT ce qui est en mon pouvoir, quite à en risquer ma vie afin de préserver la votre. C’est ça être pompier et bien qu’on soit là peu importe la catastrophe, sachez que je ne souhaite ça à personne.

Vieilles nouvelles…. Si tu lis bien l’article, il parle d’échange de courriels… pas de flanage sur internet (Encore une rectification que j’ai à faire sur de tes posts….). Dans le cas des suspensions, le tribunal du travail va entendre les causes (si ce n’est déjà fait) pour voir si il y a eu vice de procédures dans la gradation des sanctions, donc suspensions abusives…

Pour Hawkesbury… Regarde sur google map… Tu verras que c’est en ONTARIO…. Combien ils paient leurs pompiers en Ontario??? Rien à foutre…. Si tu veux je peux aussi te sortir les chiffres de Toronto, New-York ou Chicago…. Sauf que le problème, c’est que nous avons un code du travail à ce référer au Québec et on ne peut se comparer à ailleurs….

En terminant, va lire cet article, peut-être que ton opinion changera un petit peu sur notre compte…

http://www.lapresse.ca/le-soleil/actualites/societe/201407/23/01-4786268-un-pompier-de-quebec-veut-revenir-au-combat-malgre-une-amputation.php

Tiens Jack, voila des informations qui sont sortie aujourd’hui et j’aimerais bien t’entendre sur cela, est-tu député? Coderre et son salaire

PENSION JUSTEMENT VOUS EN PARLEZ !

Analyse du fonds de pension du premier magistrat de la ville de Montréal.
Données de base : né le 25 juillet 1963, 51 ans d’âge… en 2014.
Formation Baccalauréat en sciences politiques, et maîtrise en administration des affaires pour cadres.
Entre dans l’arène politique en 1988.
Élu pour la première fois aux élections générales de 1997.
1997 à 1999 occupe un poste de député au Fédéral.
1999 à 2004 occupe différents postes à titre de ministre.
2004 à 2007 occupe un poste de député
2007 à 2009 occupe différents postes ministériels.
2009 à 2013 occupe un poste de député.
D’allégeance libérale notoire.
Au total et sous toute réserve, il semble avoir cumulé plus ou moins 16 ans à la députation fédérale. Neuf ans , comme député, et sept comme ministre.
Maintenant, voyons les normes qui entourent l’attribution d’un fonds de pension pour nos très chers élus fédéraux.
Le calcul de l’allocation de retraite d’un parlementaire s’effectue en multipliant le salaire annuel moyen par le nombre d’années de service et par 3 %, jusqu’à concurrence de 75 % du meilleur salaire annuel moyen qu’il a
touché. La rente ainsi obtenue est entièrement indexée à l’indice des prix à la consommation.
Le salaire moyen d’un député est de 157 731 $, et celui d’un ministre de 233 247. Il y a surement un bon montant également alloué à titre «allocation» non imposable, mais je n’en tiendrai pas compte! Nous pouvons amorcer l’exercice. Pardonnez-moi de ne pas avoir les chiffres réels en fonction des années, mais je n’ai pas eu loisir de faire ses déclarations fiscales. Nous disions donc :
9années à 157 731 donnent la somme de 1,419 579 $.
7 années à 233 247 donnent la somme de 1,632 729 $.
Salaires cumulés pour 16 années : 3,052 308 $ (trois millions cinquante-deux mille trois cent huit)
Salaire moyen : 190 769 $
190 769 $ multiplié par le nombre d’années (16) multipliées par 3%. Donne la jolie somme de
91 569 $ de rente annuelle. Encaissable à 55 ans.
Un député mettra 26 ans de travail pour accumuler 75 % (maximum permis) de la moyenne des salaires obtenus pleinement indexés. Le tout disponible à compter de 55 ans.
Nombre d’années de contribution 16 ans. L’information disponible nous dit que l’élu contribue à hauteur d’environ 10,000 $ annuellement donc dans le cas qui nous occupe, équivaudrait à 160,000 $ d’investissement. Cette forme de rente est possible après seulement six ans de participation. Partant du principe que nous lui souhaitons une longue vie, ou du moins la même espérance que la moyenne canadienne soit 81 ans. Il aura décaissé pendant 26 ans la somme de 91 569 $ pleinement indexé au coût de la vie. Sans tenir compte de l’indexation, cela représente la jolie somme de 2,380 789 $. De plus contrairement à nous qui devons composer avec le risque des valeurs boursières, les élues placent les montants perçus en s’accordant un taux d’intérêt de 10,4 % payé à même nos impôts. La contribution dite de «l’employeur» est de l’ordre de 23 pour 1. La version officielle du gouvernement, elle admet qu’elle est de l’ordre de 5,8. Cet écart est causé par l’omission volontaire de plusieurs autres avantages. Si les 308 députés
devaient décaisser demain, ils nous en couteraient collectivement la jolie somme de 277 millions. Le concept de capitalisation dans ces conditions de financement est un euphémisme. Appliquer le même partage de la dette passé que celle prévue au projet de loi 3 ferait en sorte de les obliger à travailler plus longtemps, il va sans dire. Sans compter le retrait de la pleine indexation et tout le reste…
Autre fait excessivement important que l’on se doit de souligner, il est déplorable que même personnellement nous disions que l’employeur contribue à plus de 3 dollars pour chaque dollar que nous investissons. Cela est faux et préjudiciable publiquement pour nous. À preuve, seule la rémunération globale nous maintient dans la liste des cinq mieux payés au Québec. De plus, il s’agit de salaire différé pour lequel nous avons cédé des acquis monnayables ou acceptons de nous voir verser un salaire hebdomadaire moindre! Cessons immédiatement de contribuer par nos affirmations à être doublement pénalisés et brisons cette légende urbaine faussement galvaudée et largement utilisée par l’employeur et nos politiciens.
Sources de revenus à M. Coderre à sa retraite :
RENTES CUMULLÉES À MÊME L’ARGENT DU PEUPLE !
Avant 1997 inconnus. Je suppose qu’il a eu la sagesse d’économiser.
1997 à 2013 Pension du Fédéral, autres sources de revenus possibles, prime de départ obtenues à la fin de certains mandats? Etc., mais inconnues
2013 à 2017 mandats de 4 ans mairie de Montréal, il aura pratiquement 55 ans à la fin de son mandat.
Salaire actuel 176 784 $ plus une allocation de 15 794 $ surement non imposable. Conditions entourant son fonds de pension inconnu.
Gérald Tremblay est parti avec une indemnité de départ de 216 000 $. Nous pouvons envisager qu’il aura minimalement la même somme indexée!!
Tous les élus qui se sont présentés à la ville de Montréal nous ont vendu le fait qu’ils voulaient travailler pour leur communauté. En fait qu’ils voulaient leur bien. Même ceux qui ont quitté ont atteint leurs objectifs.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Denis_Coderre
http://www.lapresse.ca/le-soleil/dossiers/elections-federales/201103/25/01-4383352-retraite-des-deputes-federaux-la-course-a-la-pension.php
http://www.lapresse.ca/actualites/politique/politique-canadienne/201201/18/01-4487187-une-organisation-denonce-les-onereux-fonds-de-pension-des-deputes-federaux.php

1. Les pompiers, ainsi que tous les employés municipaux, manifestent pour demander à NÉGOCIER la façon de » renflouer l’énorme déficit actuariel des régimes de retraite » au lieu de se faire imposer la recette par une loi du gouvernement. Grosse nuance.

2. La retraite à 25 ans est possible avec des pénalités importantes qui ne sont pas comptées dans le tableau. Le titre de l’article déforme la réalité.

3. @jack2. Les pompiers font 42h par semaine et c’est un DEC qui est exigé pour être pompier et pas un secondaire 5. Commentaire un peu rapide.

4. Dimanche matin (21 juillet), des citoyens applaudissaient mon équipe après avoir participé à éteindre le feu chez leurs voisins. Quelques heures plus, tard sur une rue pas trop loin, 2 personnes descendaient l’échelle en pleurant après être évacuées de leur bâtiment en feu. J’aimerais bien entendre l’opinions de tous ces gens pour voir.

N’Importe quoi!!!! Continuez de vous attaquer à ceux qui font tout leur possible au monde pour vous sauvez la vie en cas de désastre ou lorsqu’elle est en danger!!! Continuez de seulement vous fiez à des chiffres qui ne veulent rien dire, c’est facile de faire parler les chiffres!!!! J’aimerais vraiment ça vous pogner par le collet, ceux qui aime nous démolir… et vous amener bûcher sur un toit toute une nuit avec nous à côté des flammes à 30’C… J’aimerais vraiment ça vous amenez tous avec moi dans le sang lors des appels « premier répondant » et quand on fait régulièrement du RCR pour tenter de ranimer un membre de votre famille… J’aimerais vraiment ça que vous pouviez voir et garder en tête toutes ces images de morts: de décapités, de calcinés, de pendus, de drogués, de malades ou gravement accidentés ou encore pire de bébés… La semaine dernière j’ai fais du RcR pendant une heure complète pour tenter de ranimer un jeune de 27 ans qui travaillait dans de la poussière d’amiante que nous avons également respirer… Si vous pensez qu’on a tous le temps de jouer aux cartes… Aujourd’hui nous avons eu 11 appels, à peine le temps de manger une bouchée pour dîner… C’est facile de parler à travers votre chapeau!!! Les pompiers nous travaillons 42 heures semaine, moi je n’ai aucune honte à vous dire que je les travaille ces heures à la sueur de mon front!!! Des pompiers qui sont rentré à 20 ans j’en connais pas beaucoup… Et la majorité des pompiers que je vois prendre leur retraite ont 60 ans et s’en tirent avec des maux de dos, des problèmes au poumons… et ne vive pas nécessairement jusqu’à 70-75 ans… Si vous pensez qu’on est tous riches j’aimerais beaucoup vous rencontrer et vous montrer mon bel appartement!! Ma blonde est aux études et je n’ai vraiment pas les moyens de m’acheter une belle propriété… Je connais vraiment pas beaucoup de pompiers qui ont les moyens d’habiter la belle grande ville de Montréal… Cette ville si belle pour laquelle on se bat à tous les jours et pour laquelle beaucoup nous manque de respect… Bizarrement, on est plus apprécier quand vous avez besoin de nous… Ben oui, c’est vrai, vous payez une partie de notre fond de pension… Mais VOuS payez également notre salaire au complet… Alors allez-y donnez nous un salaire de 15-20$ de l’heure… C’est pas grave les risques de notre métier… Si je meurs quelqu’un d’autre va me remplacer à ce prix là aussi!!! Vous aimez vous attaquez à la classe moyenne vous, parce que je connais un tas de métier qui sont plus payant que le notre et qu’ils travaillent pas mal moins fort… Savez vous qu’on parle d’un montant net de plus de 300$ par mois qu’ils veulent nous retirer!!!!! Pensez vous qu’il y a beaucoup de clé de Bungalow en banlieux qui vont tomber entre les mains des banques… Pensez vous que cela ne va pas nuire à notre famille, qui nous voit déjà rarement à noël et au jour de l’an et qui endure toutes les nuits que nous ne passons pas avec eux lorsque nous avons des shifts de nuit… C’est bizarre l’effet des média parce que souvent quand je dis à quelqu’un tout ce que l’on fait à l’intérieur d’un journée, il me dit que nous ne sommes pas payé assez cher, mais quand nos 2 beaux parleurs de maires Coderre et Labaume dit à la télé qu’on est payé trop cher… le monde les croit… Avant de vous faire influencer facilement comme ça, et de crier des sottises sur tous les toits, faudrait peut-être avoir une idée de la réalité!!!!

Merci à tout ceux qui nous comprenne, c’est pour vous que j’ai le goût de rentrer travailler et c’est vous qui me faites aimer mon travail!!!

Simon
Caserne 4 (Côte-des-neiges)

Encore de la démagogie et de la grosse jalousie, vous aviez juste à devenir pompier à la place d’en être jaloux ce que je trouve intéressant dans votre article c’est l’espérance de vie des pompiers que vous estimez autour de 90 à 100 ans avoir su je serait devenu pompier c’est mieux qu’être un journaliste qui profite de son statue pour exprimer sa jalousie et son mépris envers ceux qui réussissent dans la vie

À Jack2 … Aucune compétence particulière pour être pompier??? Je ne sais pas sur quelle planéte tu vis ni qu’est-ce que tu fais comme travail. Je suis pompier à Montréal et très fier de l’être. Laisse moi t’éduquer un peu. Pour être pompier, il faut avoir des connaissances en chimie, en physique, en mathématique, en informatique, en mécanique, en électricité, en construction de bâtiment de tout genre, en mécanique du bâtiment, en hydraulique, en plomberie, en conduite de véhicule lourd, en géographie, en biologie, en médecine, en psychologie, en communication radio, comment fonctionnent les différents types d’ascenceurs, etc. Et je ne parle même pas des spécialités comme sauvetage nautique, sauvetage sur glace, en hauteur, en espaces clos et des spécilaistes en matières dangereuse qui sont parmis les plus compétents en amérique du nord. Le tout en très bonne condition physique car mon habit et mon équipement frôle souvent les 100 lbs.

Viens voir mon bunker à la caserne 76. Il est supposé être beige et orange. Mais il y a beaucoup de noir et il y a aussi des traces de sang qui n’est pas le mien.

Avant de dire n’importe quoi, informe toi à un pompier ou essaie d’en suivre un durant son quart de travail … Ça s’applique aussi à l’auteur de ce très mauvais article.

Jean-François
Caserne 76
Pompier de Montréal

Monsieur Trudel. Les cours obligatoires et les écoles de pompiers sont obligatoire depuis quand ? D’après mois, un gros secondaire V est bien réaliste pour plusieurs de vos confrères.

Ça fait longtemps que la formation des pompiers dépasse largement le sec V, pour votre information… et c’est vraiment requis, à moins que vous pensiez que le travail de pompier se résume à tenir une lance à incendie (qui pourrait très bien empirer les choses, avec plusieurs produits dangereux aujourd’hui).
Même pour les pompiers volontaires, une formation multidisciplinaire est IMPOSÉE par le gouvernement, et des mises à jour annuelles sont obligatoires pour éviter de perdre leur droit d’intervenir comme pompiers, ne serait-ce que pour éviter que leur travail ne cause plus de périls que de bien : produits dangereux, premiers soins, etc.
Je ne suis pas pompier, mais je connais plusieurs personnes qui le sont (volontaires ou permanents), ou qui désirent obtenir leur poste comme pompier… et je ne crois pas qu’obtenir un poste permanent comme pompier à 22 ans soit la norme… TRÈS loin de là! Certains attendent leur tour même à 30 ans.
Parlez-en à des pompiers, permanents ou volontaires… ce sera édifiant pour vous.

Pourquoi pensez-vous que nos taxes municipales sont si élevés?
Les salaires des policiers et des pompiers représentent la majeure partie du budget des municipalités

Les pompiers ont al a retraite l’équivalent d’un REER de 1 700 000 $ avec 4400 $/an de contribution…ça juste AUCUN SENS !

Je commence en en avoir ras-le-bol des inéquités:
Le pompier prend sa retraite après 25 ans de servivce et il peut commencer à 20 ans.
Un professionnel au gouv du Québec commence à 24-25 ans minimum et peut la prendre après 35 ans de service seulement. S’il décide de la prendre à 55 ans, sa retraite est amputée de 20% soit 4% par année.
S’il quitte à 50 ans, il n’a droit à sa prime de retraite qu’à 65 ans. S’il opte alors pour retirer son argent, il a droit à 0$ de la part de l’employeur (1.75:1 par exemple au mouvement Desjardins). Ce qui donne une cagnotte pour votre retraite de 100K TOTAL pour 20 ans : une farce: placé à 5% ça vous fait un gros 5000/$ pour vivre.! En plus cet argent ne peut être investi à votre guise pcq vous devez la déposer ds un CRI.

Les conditions de retraite des employés municipaux et de HYDRO, c’est le Klondike par rapport à ceux du gouvernement et on en trouve encore pour dire que les employés de l’état sont biens. JAMAIS mes enfants ne vont travailler au gouv du Québec, jamais.

Choix de société: le travail des pompiers maintenant:
ceux que je connait passent plus de temps à « shiner les truck » et à faire des olympiades et des calendriers. C’est un travail dépassé. Ils ont tous un 2ieme travail simplement pcq à leur 1er travail, ils ne foutent rien. En plus, pour ramasser leur pleine retraite, ils peuvent faire 2-3 semaines par an! et donner leurs heures à un jeune qui commence. Ça serait le fun de voir quelle autre corps de métier PEUT faire ça.

Avec l’avenue des téléphones intelligents, à quand des pompiers volontaires partout. Avant les bâtiments étaient faits de matériaux combustibles et des feux, il y en avait 3 par nuit et là il y en a 1 par mois.

Mais qu Québec, on met des gicleurs ds toutes les bâtisses pour ainés pcq 1 a passé au feu depuis 20 ans.
On refait la côte des éboulements pcq qu’un autobus avec 1 roue qui freine sur 6 manque la courbe.
Et on va refaire le réseau ferroviaire pcq un train fou sans pilote, sans frein a raté une courbe en U à 100km/hre.
Alors que je me penche ds ma voiture chaque fois que je passe sous un viaduc.

Je roue en Smart, en moto. Il n’y a pas de roue de secours pcq les crevaisons c’est rendu très rare.
Un jour les fabricants vont les enlever partout pcq les pneus sont meilleurs, et une roue de secours, ça coûte de l’argent, ça prends de la place et ça sert presque jamais. Des pompiers permanents c’est dépassé pour exactement les mêmes raisons: les bâtiments, matériaux et normes sont meilleurs, ça coûte de l’argent, ça prends de la place et ça sert presque jamais.

Mais comme me disait un économiste: les services, les options et les commodités, c’est la théorie de l’hameçon: « facile à entrer mais quasi impossible à sortir »

Le Québec…..BOF!…..j’espère que mes enfants feront leur vie ailleurs.

C’est complètement absurde ta réponse!!!! Viens me voir caserne 4 Montréal… On va se dire les vrai affaires!!! En attendant li ma réponse pis arrête de te faire aller le mâche patate, tu parleras quand tu seras de quoi tu parle !!!!!!!!!!!!!!!!

Vraiment pas fort comme article M. Jonathan Trudel, biaisé, mensongé et provocateur de basse classe. Je vous souhaite de faire mieux vos devoirs pour votre prochain article, car une carrière, c’est long dans le mensonge.

Pour ce qui est des autres comme les jack de ce monde, j’aimerais vous suggérez d’appliquer à l’école national des pompiers, faire votre DEC, trouver un emploi de pompier, faire les 35 ans de service règlementaire pour la pension et on s’en reparlera. Par contre, si j’y pense bien, vous êtes mieux où vous êtes présentement, les pompiers ne pourrait pas se fier sur un gars comme vous pour des choses urgentes, comme par exemple sortir des parents pris dans leur véhicule à l’envers dans le fossé le soir de noël en revenant d’un party…

Monsieur Trudel, de toute évidence, vous n’avez pas consulté un actuaire ou quelqu’un qui connaît le fonctionnement des régimes de retraite avant de publier votre article et les chiffres de votre tableau. Il faut savoir que les sources de revenus des régimes de retraite sont de trois ordres: les cotisations des employés, les cotisations de l’employeur et les revenus de placement. Ça ne fonctionne pas du tout comme des REÉR.
Les revenus de placement représentent souvent autour de 50% des revenus des régimes de retraite. Or, par le passé et dans plusieurs de ces régimes, les employeurs ont décidé de ne pas payer leurs cotisations, mais plutôt de verser les rentes aux retraités lorsqu’elles sont dues. Cette façon de faire prive les régimes d’une portion significative du capital qu’ils peuvent faire fructifier en les plaçant, privant ainsi lesdits régimes d’une part importante de la source de revenus la plus lucrative. Une part importante des déficits actuels de plusieurs régimes de retraite provient de cette décision des employeurs. Pendant ce temps, les employés, eux, continuaient de payer assidûment leurs cotisations.
Une autre part de ces déficits provient des répercussions de la crise financière de 2008, alors que les revenus de placement ont considérablement chuté. On n’a pas tardé alors à entendre les récriminations de représentants patronaux à l’égard des régimes de retraite, qui ont alors été très efficaces pour répandre l’idée « qu’on n’a pas les moyens de payer de tels régimes de retraite ». Or, depuis 2008, presque tous les investisseurs consciencieux ont récupéré les pertes encaissées en 2008, et souvent même plus s’ils ont profité des « occasions d’affaires » créées par la crise…
Historiquement, les régimes de retraite ont été créés lorsque les employés ont consenti à ce qu’une portion des augmentations salariales auxquelles ils aspiraient soient mises de côté pour leur procurer des revenus lorsqu’ils auraient atteint l’âge de la retraite. La contribution des employeurs à ces régimes a été négociée à même leur masse salariale; ce n’est donc pas une dépense supplémentaire ou un cadeau que les employeurs (ou les contribuables dans le cas des employés gouvernementaux ou municipaux) font aux employés. Que la répartition des cotisations employés/employeurs soit 50-50, 40-60, 30-70 ou autre, l’argent versé par les deux parties provient de la même source: l’enveloppe salariale globale de l’entreprise ou de l’organisation. Une saine gestion et des négociations respectueuses permettent de garder le contrôle sur ladite masse salariale; dans plusieurs cas, ce sont les carences à ce chapitre qui ont entrainé plusieurs des difficultés rencontrées.
Les régimes de retraite sont, rappelons-le, un facteur important de stabilisation de l’économie. Ils permettent en effet aux retraités de continuer à maintenir un niveau de vie convenable, et donc de continuer de dépenser et de faire rouler l’économie. Toute diminution des revenus des retraités représente autant d’argent qui n’est pas remis en circulation pour faire vivre nos entreprises partout sur le territoire.
On ne résoudra pas les problèmes en braquant les parties les unes contre les autres. C’est malheureusement ce que font certains élus et ce à quoi contribue votre texte, Monsieur Trudel, et les chiffres que vous y publiez. On souhaiterait qu’un journaliste comme vous et un magazine comme l’Actualité contribuiez à bien informer les gens et non pas à attiser la jalousie et la polarisation sur une question aussi importante que l’avenir des régimes de retraite.

Grosse erreur dans la partie REER de 34750$ par année. Je ne sais pas qui a fait ce calcul mais il devrait retourner à l’école. 34750×25=868750$
Mais encore, une seule cotisation de 34750$ pendant 25 ans à 4% d’intéret donne environ 93000$.
Pour équivaloir à la pension des pompiers, le commun des mortel doit cotiser 250$/semaine(13000$/anné), ce qui est beaucoup, mais si les pompiers/policiers ont décidé de mettre cet augmentation de salaire dans leur pension, c’est LEUR choix, nous ne pouvons pas leur enlever.
Autre chose maintenant, si vous n’êtes pas prêt à cotiser un minimum de 250$/mois dans vos REER, ne venez pas chialer que vous n’avez pas un bon fond de pension. Je crois que le choix des policiers et pompier de prélever cet argent à la source est une excellente idée car la majorité des québécois n’ont pas la rigueur nécessaire pour cotiser et gérer eux-même leur épargne.

Messieurs les pompiers, certains commentaires publiés ici vous donnent raison, certains vous donnent tort. Difficile de dire qui a raison. Personnelement, quand je vous vois mettre le feu devant l’hôtel de ville, je n’ai aucune envie de vous écouter, de vous appuyer, et d’entendre le message comme quoi l’opinion publique à tort quand elle juge que vous êtes trop payés pour le travail que vous faites

Connaissez vous des pompiers de montreal qui ont commence a 20ans? Ce serait possible en theorie mais vous devriez consulter la moyenne qui presente des chiffres tres differents. vous devriez aussi consulter l’esperence de vie d’un pompier a la ville de montreal, qui est tres basse comparee a celle de la population en general.

scandaleux vous dites ?? ultra scandaleux pour les contribuables et les »monsieur tout le monde » – je crois qu’il est temps que les villes les mettent au pas – et pas seulement eux – ce sont les gens les plus chigneux, gratteux et mal appris qui existent – du pur égoïsme en plus que la plupart se trouvent un 2e emploi souvent »au noir » – les villes devraient se mécaniser un peu plus pour remplacer les pompiers –

25 ans de service x 4 400$ = 110 000$ de salaire reporté =
20 ans de retraite x 43 400$ = 868 000$

Je sus pas fiscaliste mais y’a un problème assez flagrant dans ces math la!

Le point c’est surtout que la cotisation se fasse à part égale entre les employés et l’employeur. Les pompiers, policiers et autre, mérite leur salaire. Ce n,est pas la question. Il n,est pas normal pour la population d’assumer presqu’en totalité cet avantage que la grande majorité ne peuvent avoir. Oui vous pouvez donner comme argument : »appliquer à Ville si vous n’êtes pas content! ». et bien, ce n’est pas si facile que ça.

C’est juste une question d’égalité. la population n’a plus les moyens d’offrier ce genre d’avantage……comme tant d’autre d’ailleurs….

Je ne sais pas ou vous prenez vos chiffre mais c’est n’importe quoi?
J,ai travaillé 37 ans et j’ai une rente de 26000 par année!
Pas un seul pompier ne pourrait prendre une retraite à 45
Ce n’est pas juste des erreurs de votre part vous êtes un provocateur et un menteur!

La population en a assez des pompiers, des policiers, et des fonctionnaires qui vivent dans les annees 80…. Nous, on perd nos emplois, nous n’avons pas de vacances, on a SURTOUT pas de pension , …. il est temps que ces hors la loi se reveillent. Et il faut aussi les punir pour leurs crimes. on a pas le droit de mettre le feu… Merci. Ah oui… sur facebook…. y’a pas grand monde qui sympathisent avec eux non plus…. JE suis sur que les sondages appuieront mes opinions….

Le problème n’est en rien le salaire, la scolarité, le pourcentage d’occupation ou même l’âge d’admissibilité à la retraite d’un pompier. Le problème est le pourcentage de contribution pour son propre régime de retraite. Qu’un pompier gagne 100 000$ par année et qu’il puisse prendre sa retraite à 45 ans se justifie bien par les caractéristiques du métier. Mais qu’il contribue à 6% de son salaire annuel pour sa retraite, quelle en est la justification? Elle est là l’aberration!

Pauvre société dans l’a quel nous sommes. Avec tous les scandales que nous avons vécu dernièrement, Ces facile pour la politique de coupé ver le bas, de dire qu’il ni a plus d’argent ! Je comprend qu’il faut faire quelque chose, mais pourquoi ces toujours les même travailleurs qui sont touché. Souvent les même travailleurs dont leurs temps de travaille est compté a la minute près. Pourquoi ont ne parle jamais des coupures administratif? Je croit que la politique doit montré l’exemple et de faire les coupure approprié a tous ceux qui ont un chèque de paye payé par les citoyens.

La prochaine fois que le feu s’allumera chez vous , appeler donc un journaliste pour continuer a l’alimenter…

Et c’est quoi votre argument, la ville paie 85%, 75%, etc voir même 100% puis que le salaire que le pompier décide de consacrer à son régime de retraite lui vient de la ville donc, la retraite du pompier est payée à 100% par les contribuables, Et bien oui, c’est pour ça qu’on les apellent des fonctionnaires municipaux, parce que leur salaire est payé par les taxes prélevées par les villes. Sont-ils trop payés? Posez vous la question si un jour il y a le feu chez vous, surtout quand il fait -20/-30C, et alors vous me répondrez.

Les premiers feux à éteindre ne doivent pas l’être par les pompiers, mais plutôt par une société représentée par des élus toujours plus allumés. Ces derniers, à mon sens, doivent prendre leurs responsabilités de manière à modérer l’appétit de ces petits groupes de privilégiés auxquels sont entre autres associés les pompiers. Ceux-ci, selon les informations transmises dans l’article qui suit, bénéficient d’avantages complètement disproportionnés par rapport à ceux que peut se permettre la très vaste majorité de leurs concitoyens, qui eux en assument pourtant les frais, mais ne pourront jamais jouir de tels avantages. On ne doit pas « juste vivre dans une société », mais plutôt faire en sorte de pouvoir vivre « dans une société juste ».