Pourquoi les Québécois déménagent-ils le 1er juillet ?

Retour sur une tradition dont les origines remontent… à plus d’un siècle !

Cette année encore, plus de 200 000 Québécois déménageront le 1er juillet, pendant que le reste du pays célébrera la fête du Canada.

Pourquoi sont-ils si nombreux à entrer dans la valse des boîtes ? D’où vient cette étrange habitude, qui fait sourciller le reste du monde ? Quelles en sont les répercussions sur l’industrie du déménagement ?

Retour sur une tradition dont les origines remontent… à plus d’un siècle !

À voir aussi :

Quel avenir pour BIXI ?
Devrait-on privatiser la SAQ ?
La légalisation du cannabis expliquée
Les vidéos L’actualité 101 >>

Les commentaires sont fermés.

Une omission se doit d’être corrigée..

Josée Legault dans (Voir) avait admis que la date du 1er mai pour le déménagement avait été reportée en 1974 au 1er juillet pour « certes faire un pied de nez à la fête du Canada » mais surtout pour faciliter aux familles le déménagement après la fin des classes.

L’élection de Pierre-Elliot Trudeau majoritaire le 8 juillet 1974 n’est pas sans signification. Oui de choisir le 1er juillet comme journée de déménagement était politique et la frustration des fédéralistes québécois perdurent encore aujourd’hui..

Fallait vraiment choisir le 1er juillet? Cette journée aurait très bien pu être choisie entre les 25 et 29 juin..

Oui c’était un pied de nez à la fête du Canada!

J’ai été témoin de cette époque.. Alors mesdemoiselles votre recherche est incomplète

Votre commentaire est absurde. En 1974, le gouvernement provincial était Libéral, donc très fédéraliste. Il est beaucoup plus pratique de déménager le 1 juillet que le 1 mai pour les enfants qui vont à l’école. De plus, le 1 juillet alloue du temps aux parents pour préparer les changements d’école.

Pour terminer, il y a de plus en plus de baux qui n’ont pas le 1 juillet comme date de début…

Ce ne sont pas les »journalistes »qui sont dans les »patates »,mais la »commentatrice » Hélène Beaulieu. BOUBOU était au pouvoir à Québec en juillet 1974, pas les méchants séparatistes…Comme le souligne par ailleurs Mme Beaulieu, sa »FRUSTRATION PERDURENT »…

Moi ce qui me préoccupe le plus , ce sont les chiens,les chats,les oiseaux, les souris,les hamsters, les couleuvres ect…. Etant proprio de logements, c’ est très difficile de gérer tout cela! Il y a bien sûr des locataires qui sont très prêt de leurs animaux et qui s’ en occupent ; mais en général la majorité des propriétaires d’ animaux gèrent très mal la relation avec ses voisins!

Vous dites dans votre video que la législation devrait faire comme dans d’ autres pays comme la France et la Belgique et autre province comme l’ Ontario d’ abolir la clause ( pas d’ animaux) dans les baux! A mon avis ça ne règlerait pas le problème au contraire ça ne ferait que d’ envenimer la relation proprio vs locataires! On oublie souvent de dire, c’ est que dans la plupart des autres provinces canadiennes et autres pays , la loi est claire: le locataire doit versé son 1 er mois de loyer et en plus versé en fidéicomis un montant équivalent a 1 mois de loyer pour réserve de non paiement et ou bris des lieux! En plus s’ il y a un animal plusieurs chargent un montant supplémentaire par animal!

Ici au Québec c’ est vrai qu’ on est une société distincte car il odieux même de penser a faire la même chose q’ ailleurs car la grande majorité sont des locataires! Il me semble que c’ est ligique non; lorsque tu loues quelque chose que ce soit une voiture, un appartement, une machine ect… Tu dois toujours la remetttre dans les mêmes conditions que lorsque que tu en pris possession!