Recherchons cerveaux indiens !

Une quinzaine de recteurs d’universités canadiennes se sont récemment rendus en Inde pour convaincre les étudiants indiens de venir étudier chez eux.

Recherchons cerveaux indiens !
Photo : M. Quraishi/AP/PC

Ils leur ont promis des bourses d’études d’une valeur totale de quatre millions de dollars et ont signé des partenariats de recherche interuniversitaire, entre autres sur la transformation et l’entreposage des céréales, la santé publique et la toxicologie.

Pas moins de 15 millions de jeunes Indiens entreprendront des études universitaires d’ici 10 ans. Le gouvernement souhaite que bon nombre d’entre eux aillent étudier à l’extérieur du pays. En 2008, ils étaient 160 000 à s’inscrire dans une université étrangère. À peine 3 366 ont choisi le Canada et 360 le Québec. Pour en séduire davantage, les recteurs leur ont vanté les droits de scolarité deux fois moins élevés au Canada qu’aux États-Unis – 14 000 dollars contre 28 000 -, la qualité des formations offertes, les liens étroits entre universités et industries ainsi que le multiculturalisme canadien.

Les recteurs québécois étaient absents. Ils avaient visité l’Inde avec Jean Charest en février dernier. Ils y ont alors conclu des partenariats de recherche avec des universités indiennes, notamment dans les domaines de la photonique, des nanoparticules, de l’aviation et du traitement du VIH.