Réinventez vos vacances au Québec!

Pédaler dans les arbres, jouer au hockey kayak, découvrir une forêt enchantée, nager avec les phoques, marcher sur les sentiers de l’histoire… Prêts ?

Au Québec, on a vu naître ces dernières années une foule d’activités et d’installations singulières, d’itinéraires thématiques et de modes d’hébergement inusités.

Si on en est arrivé là, c’est notamment parce que les Québécois sont « plus sorteux » qu’avant, et qu’ils sont devenus plus avisés et exigeants quand ils prennent leurs vacances au Québec. En 2004, à peine 27 % d’entre eux (contre 46 % des autres Canadiens) avaient fait un voyage d’agrément à l’étranger au cours des trois dernières années, selon un sondage du Print Measurement Bureau (PMB). Cette proportion était passée à 41 % en 2014.

« Lors­qu’ils séjournent quelque part, ils veulent donc s’offrir la totale, et l’industrie touristique québécoise doit répondre à leurs attentes », explique Claudine Barry, analyste au Réseau de veille en tourisme de la Chaire de tourisme Transat, de l’UQAM.

Pour ce faire, certains rehaussent la qualité des infrastructures : 150 millions de dollars ont ainsi été investis dans les rénovations hôtelières au cours des six dernières années dans les Cantons-de-l’Est. D’autres jouent sur la fibre identitaire de la population, toujours désireuse d’en apprendre davantage sur son passé et son folklore, surtout lorsque cela est fait avec fantaisie, comme en Mauricie. « De plus en plus de gens viennent à Saint-Élie-de-Caxton pour prendre part aux visites audio­guidées écrites et racontées par Fred Pellerin », dit André Nollet, directeur de l’Association touristique régionale (ATR) locale.

Autre particularité, le quart des Québécois ont voyagé en famille en 2014, toutes destinations confondues, selon un sondage récent de la Chaire de tourisme de l’UQAM. Pas surprenant, donc, que tout ce qui peut éveiller les sens et émerveiller les enfants soit recherché, et que tout ce qui peut étancher la soif d’adrénaline des adolescents le soit aussi. Après tout, on peut voyager plusieurs fois dans une vie, mais on ne vit qu’une fois…

*     *     *

9 ACTIVITÉS POUR S’ÉCLATER AVEC (OU COMME)
DES ADOS

vacances1
Ziptrek Tremblant – Photo : Daniel Keith Cooper/Ziptrek Tremblant

Glisser sous un câble entre ciel et terre

Qu’on les dévale la tête à l’envers ou à l’endroit, les mains agrippées aux poignées ou les bras grands ouverts, peu de tyroliennes québécoises rivalisent avec celles de Ziptrek Tremblant, dont les cinq câbles totalisent 4 km (le plus long mesure 1 067 m). Comme le ferait James Bond, on s’y laisse glisser, suspendu à une poulie, depuis le sommet de la montagne jusqu’au village piétonnier. Au mont Citadelle, dans le Témiscouata, une mégatyrolienne s’étire sur plus de 1,2 km et permet d’atteindre 120 km/h en position allongée. Enfin, la plus longue tyrolienne urbaine en Amérique du Nord (356 m) sera installée cet été dans le Vieux-Port de Montréal.

Ziptrek Tremblant : jusqu’au 12 oct. ; 7 à 14 ans et 65 ans et plus, 99 $ ; adultes, 129 $.
Mont Citadelle : sur réservation ; à partir de 12 ans, 35 $.
Tyrolienne MTL Zipline : jusqu’au 31 oct. ; 7 ans et plus, 19,50 $.

 

vacances4
Parc Aventures Cap Jaseux – Photo : Parc Aventures Cap Jaseux

D’arbre en arbre, version extrême

Précurseur de l’hébertisme aérien au Québec, le Parc Aventures Cap Jaseux, au Saguenay, propose un parcours extrême, qu’on dit unique en Amérique du Nord. Offert aux 12 ans et plus, il compte une succession de poutres, de plateformes, de parcours ferrés (via ferrata) et de tyroliennes. Il comprend aussi huit passages où les participants ne sont pas arrimés ; seuls des filets de trapézistes les protègent en cas de chute, comme au cirque ! Des itinéraires plus simples sont aussi proposés, et on peut dormir sur place dans des cabanes dans les arbres, des dômes vitrés ou des sphères suspendues.

Jusqu’au 12 oct. ; parcours extrême : ados, 39,25 $ ; adultes, 46 $.

 

vacances2
VéloVolant, Au Diable Vert – Photo : Romy Zeitlinger

Pédaler dans les arbres

Sorte de croisement entre un pédalo, une tyrolienne et un parcours d’arbre en arbre, le VéloVolant d’Au Diable Vert, à Glen Sutton (Cantons-de-l’Est), est le seul du genre au nord du Mexique. Accroché à un câble d’un kilomètre qui zigzague entre les arbres à une hauteur atteignant 30 m, vous pédalez dans le couvert forestier et admirez la flore, la faune et le décor environnant.

Jusqu’à la mi-novembre ; enfants, 35 $ ; adultes, 50 $.

Rafting à la pleine lune et camping aérien

Pourquoi se contenter de descendre des rapides en rafting le jour quand on peut ajouter une dose d’adrénaline en le faisant sous la pleine lune ? C’est ce que propose HorizonX, sur la rivière des Outaouais, jusqu’à cinq jours avant ou après les pleines lunes des 2 juin, 2 juillet, 31 juillet et 29 août. Il est ensuite possible de dormir dans des tentes accrochées par des lanières entre les arbres.

130 $, 2 nuits en camping et 2 petits-déjeuners compris.

La Route des via ferrata

Créées en Autriche au XIXe siècle et perfectionnées par l’armée italienne au XXe, les via ferrata, ou parcours ferrés, ne cessent de conquérir le cœur des pleinairistes québécois. En 2014, on a même regroupé une douzaine de parcours comprenant câbles, échelles et rampes accrochés à des falaises : la Route des via ferrata était née. Accessibles à tous (ou presque) et hautement sécuritaires, ces itinéraires sportifs peuvent être extrêmes et durer cinq heures (au parc national du Mont-Tremblant, dans les Laurentides), que vous soyez perché au-dessus des eaux (parc des Chutes Coulonge, en Outaouais) ou près d’une chute (parc de la Chute-Montmorency, à Québec), accroché à flanc de fjord (parc national du Fjord-du-Saguenay) ou dans un canyon (AventureX / canyon Sainte-Anne, à Québec).

 

SURFEZ SUR…

… la vague intérieure

Contrairement aux vagues stationnaires artificielles qui permettent de pratiquer le surf sur place, les vagues intérieures d’Oasis Surf, à Brossard, sont de trois tailles et de trois catégories : débutant, intermédiaire (avec vague de plus de 1 m) et avancé (avec un rouleau de 2 m).

Pour les 4 ans et plus ; initiation, 45 $ ; utilisation, 30 $ les 30 minutes.

 

vacances6
Surf à pagaie sur le fleuve, à Montréal – Photo : Igor Goni/KSF

… la vague extérieure

Depuis 12 ans, de drôles de zigotos se font remarquer au large d’Habitat 67 : couchés sur leur surf, ils pagaient avec leurs bras jusqu’aux vagues des rapides de Lachine, avant de se hisser sur leur planche pour les chevaucher. KSF (pour « kayak sans frontières ») — qui organise aussi des sorties en kayak et en surf à pagaie — propose des séances d’initiation et des cours.

De mai à octobre ; 12 ans et plus, 70 $ pour 3 heures.

 

PARACHUTISME…

vacances5
Photo : iStockphoto

… extérieur

Au Québec, il est possible de sauter en parachute en tandem dès l’âge de 14 ans, avec le consentement écrit des deux parents. Quelques adresses : Parachute Montréal, Voltige, l’école de Guillaume Lemay-Thivierge, près de Joliette, et Atmosphair, près de Québec.

À compter de 250 $ le saut (cspa.ca/fr).

… intérieur

Nul besoin de s’élancer d’un avion pour ressentir l’effet que procure une chute libre lors d’un saut en parachute. Au SkyVenture, à Laval, même les enfants de 4 ans peuvent se laisser porter par une colonne d’air de 175 km/h qui se déplace dans un tube à soufflerie vertical de près de 14 m.

À partir de 62 $.

 

3 FAÇONS INUSITÉES DE SE FAIRE
RACONTER DES HISTOIRES

Trois-Rivières en réalité augmentée vintage

Pas toujours reconnue à sa juste valeur, l’architecture du Vieux-Trois-Rivières — la ville a été fondée en 1634 — mérite pourtant le détour. A fortiori quand on peut en apprendre un peu plus sur certains bâtiments trans­formés, ou partis en fumée lors du grand incendie de 1908, en consultant des photos d’archives. C’est ce que proposent les visites urbaines à pied de Vue Parallèle, à l’aide d’une bonne vieille visionneuse View-Master. En plus de permettre aux visiteurs de s’immerger dans le passé au moyen d’images 3D, ce jouet-culte — précurseur de la technologie de réalité augmentée — ajoute une note ludique aux visites de 90 minutes.

Du 8 juill. au 6 sept., du mercredi au dimanche ; 5 $.

Montréal sous toutes ses coutures

Qu’elles soient sur demande ou offertes sur une base régulière, les visites thématiques de Mont­réal que propose Kaléidoscope sont fort variées, et certaines ne manquent pas de surprendre. Si on peut explorer le Plateau de Michel Tremblay, lorgner l’art mural et visiter presque tous les quartiers de la ville, il est aussi possible de faire une tournée des plus beaux halls de banque ou d’en apprendre un rayon sur le sikhisme ou les juifs hassidiques.

À compter de 15 $.

 

vacances7
Saint-Élie-de-Caxton – Photo : Municipalité de Saint-Élie-de-Caxton

Saint-Élie-de-Caxton, « le village qui existe pour vrai »

Il y a une dizaine d’années, Saint-Élie-de-Caxton, en Mauricie, périclitait. Mais depuis que son plus célèbre habitant, Fred Pellerin, lui a conféré une nouvelle notoriété, le petit village voit chaque année débarquer un lot de nouveaux arrivants. Le conteur a composé et narré des visites audioguidées (à pied, en carriole ou en vélo libre-service gratuit) aussi divertissantes qu’enrichissantes, mélange de contes fictifs et d’histoires réelles, et même d’extraits de spectacles. Les visiteurs affluent pour voir la traverse de lutins, le garage Déziel et l’arbre à papparmanes.

De juin à octobre ; 15 $.

 

10 FORFAITS VACANCES POUR 4 AU QUÉBEC

Les tarifs suggérés sont des prix de départ avant taxes et ne comprennent pas les boissons alcoolisées.

vacances8
Réservoir du Poisson blanc – Photo : Parc du Poisson blanc

(MOINS DE 500 $)
1 semaine sur une île privée : 280 $

Camping rustique sur une île isolée (parfois avec plage) accessible uniquement par canot ou kayak, sur le vaste réservoir du Poisson blanc, dans les Hautes-Laurentides. Livraison quotidienne de bois (gratuit) et de glace.

Du 16 mai au 13 oct. 

(MOINS DE 500 $)
1 semaine en caravane près d’une plage : 264 $

Sept nuits en roulotte au camping Baie-des-Sables, à Mégantic, adjacent à une base de plein air et à un parcours d’hébertisme aérien (en sus), avec accès à une plage et activités gratuites.

Du 15 mai au 13 oct. ; 20 % de rabais pendant certaines périodes.

 

vacances9
Huttopia Sutton – Photo : T. Philiptchenko/Megapress.ca

(DE 500 $ à 999 $)
1 semaine en prêt-à-camper : 700 $

Six nuits sous une tente prêt-à-camper (cinq places) au nouvel Espace de villégiature Huttopia Sutton, avec frigo, réchaud, literie, accès à la piscine chauffée, aux sentiers, à l’espace de vie (soccer sur table, bibliothèque, etc.) et aux activités. Toilettes et douches à proximité.

Du 16 août au 5 sept.

(DE 500 $ à 999 $)
1 semaine en chalet à la plage : 765 $

Séjour dans un chalet en bois rond tout équipé et situé directement sur la splendide plage Vauvert, près de Dolbeau-Mistassini, au Lac-Saint-Jean.

Du 1er juin au 7 sept.

 

vacances10
Pourvoirie du Domaine Bazinet – Photo : ATR Lanaudière

(DE 500 $ à 999 $)
6 jours à la pêche dans une pourvoirie : 800 $

Cinq nuits dans un chalet tout équipé ou dans une auberge pour deux adultes avec enfants à la pourvoirie du Domaine Bazinet, à Sainte-Émélie-de-l’Énergie (Lanaudière). Les droits de pêche, embarcations et activités du centre de plein air (kayak, pédalo, glissade, etc.) sont compris dans le prix.

Du dimanche au vendredi, de la fin juin au 7 sept.

(DE 1 000 $ À 2 000 $)
4 nuits en tout compris : 1 072 $

Au Centre touristique La Petite Rouge, hébergement dans un chalet et repas à la cafétéria, avec équipements sportifs (kayak, pédalo, etc.), accès à la plage, 20 km de sentiers de randonnée et vélo (en sus).

 

vacances13
Chute Vauréal, Anticosti – Photo : Sépaq

(DE 1 000 $ À 2 000 $)
3 nuits à Anticosti avec trajet en avion et auto : 1 680 $

Séjour dans un chalet tout équipé en bord de mer, voiture fournie, accès au parc national et trajet en avion aller-retour au départ de Mont-Joli.

Du 27 juill. au 21 août ; vols de Québec ou de Montréal pour Mont-Joli, 99 $ (sepaq.com/sepaq-anticosti/vacances-ete).

(DE 1 000 $ À 2 000 $)
7 nuits en demi-pension tout compris : 1 792 $

Forfait Club en chalet au Village Vacances Petit-Saguenay, activités encadrées et prise en charge des enfants par une équipe d’animation, déjeuners et soupers (buffet) compris, piscine, plage, hébertisme aérien, sentiers, etc.

Du 28 juin au 22 août.

(DE 1 000 $ À 2 000 $)
5 nuits en « semi-demi-pension » : 2 326 $

Forfait « vacances au lac » au Manoir du lac William, à Saint-Ferdinand (Centre-du-Québec), avec 5 nuits en 4 étoiles, 3 soupers de 5 services, 5 petits-déjeuners, pourboires, bains nordiques, piscine intérieure, sauna, sentiers et activités nautiques.

Du 10 juin au 9 sept.

 

vacances12
Chics-Chocs – Photo : Alex Bélair-Auberge de montagne des Chic-Chocs, Sépaq

(DE 1 000 $ À 2 000 $)
4 nuits en tout compris dans les Chic-Chocs : 2 600 $

Séjour 4 étoiles à l’Auberge de montagne des Chic-Chocs, avec un adulte et un enfant de 6 à 12 ans par chambre, navette depuis Cap-Chat, tous les repas, guides, équipement (vélo de montagne, canyonisme, etc.).

Du 3 juill. au 17 sept. ; rabais de 15 % sur les réservations faites avant le 20 juin.

 

8 ACTIVITÉS POUR S’ÉMERVEILLER AVEC LES ENFANTS

Foresta Lumina, la forêt enchantée de Coaticook

L’an dernier, cette installation multimédia a fait tout un tabac dans le parc de la Gorge de Coaticook. Créée par l’entreprise montréalaise Moment Factory, Foresta Lumina forme un fantasmagorique parcours nocturne en forêt, ponctué de musiques aériennes, d’effets spéciaux et de projections animées sur deux kilo­mètres. Effet magique garanti, même sous la pluie.

Tous les jours, du 20 juin au 6 sept. ; les vendredis et samedis, du 7 sept. au 11 oct. ; moins de 5 ans, gratuit ; enfants, de 7,50 $ à 9 $ ; adultes, 16 $.

 

vacances15
Domaine de la Forêt Perdue – Photo : Domaine de la Forêt Perdue

Un labyrinthe juché dans les airs

Inauguré en 2014, le Labyrinthe suspendu du Domaine de la Forêt Perdue, à Notre-Dame-du-Mont-Carmel (Mauricie), n’a pas d’égal au Québec. Formée d’un réseau de câbles, de rondins, de toiles en cordage et d’autres jeux, cette installation d’hébertisme aérien et d’escalade est aménagée en circuit fermé. En tout, 69 parcours interreliés et répartis sur quatre paliers s’y déploient, et les participants s’y déplacent en toute sécurité dès l’âge de 5 ans. Deux longues tyroliennes, une ferme animalière et plusieurs ruches complètent ce site récréatif.

De la mi-mai au 7 sept. ; enfants, 38,95 $ ; adultes, 42,95 $.

 

vacances14
Du plaisir en famille aux Îles-de-la-Madeleine – Photo : Centre nautique de L’Istorlet

Nager avec les phoques

Aux Îles-de-la-Madeleine, il est possible de plonger en apnée en compagnie de sympathiques colonies de phoques, au large du Corps-Mort, un étrange îlot rocheux qui sert de sanctuaire animalier. Après avoir enfilé une combinaison isothermique, un masque et un tuba, on se laisse flotter en attendant que les phoques s’approchent — ce qu’ils font inévitablement. Ceux qui craignent de se mouiller restent à bord du bateau pneumatique qui mène à l’îlot, à 14 km de Havre-Aubert.

De juillet à août ; 95 $ avec équipement, 65 $ en observation seulement (istorlet.com).

Toucher la faune du Saint-Laurent

À Sainte-Anne-des-Monts, tous les enfants en pincent pour Exploramer dès qu’ils y mettent les pieds. Touché par un récent incendie, ce centre d’interprétation sur le milieu marin du Saint-Laurent rouvrira juste à temps pour ses 20 ans, en juin. On y retrouvera les bassins permettant de toucher du doigt concombres de mer, homards et une foule de créatures marines, avant de partir en excursion sur un bateau de pêche pour se familiariser avec l’art de lever des casiers à crabes. Deux nouvelles expositions sont présentées : l’une sur les baleines, l’autre sur les requins. Les visiteurs pourront virtuellement y manipuler, à l’ordinateur, les organes d’un squale.

Du 6 juin au 11 oct. ; parc aquarium et exploration en mer : 5 ans et moins, 21 $ ; 6 à 17 ans, 35 $ ; adultes, 55 $ ; famille, 160 $.

 

vacances16
Hockey kayak – Photo : Au Gré du vent

Hockey kayak en pleine mer

Croisement entre le hockey et le kayak, le hockey kayak se pratique en eau peu profonde sur une embarcation stable et maniable (un « Mayak », sorte de kayak plat sur lequel on s’agenouille). But du jeu : utiliser sa pagaie pour se déplacer, frapper un ballon flottant et… marquer des buts. S’il s’apparente au Mayak-polo, où on utilise les mains pour lancer le ballon, le hockey kayak ne serait pratiqué qu’aux Îles-de-la-Madeleine… pour l’instant.

18 $ l’heure.

Plongée virtuelle en direct aux Escoumins

Nul besoin d’avoir passé son brevet de plongée pour explorer les splendeurs sous-marines des Escoumins, sur la Côte-Nord. Au Centre de découverte du milieu marin, des biologistes sautent à l’eau munis d’une caméra et filment la faune et la flore de ce site de plongée, le plus réputé du Québec. Les images sont projetées en direct et les spectateurs posent leurs questions en demeurant bien au sec.

Du 27 juin au 22 août ; 6 à 16 ans, 7,05 $ ; 17 à 64 ans, 14,20 $ ; 65 ans et plus, 11,95 $ ; famille, 35,55 $.

Les fantômes de Boréalis

Qui aurait cru, il y a quelques années, qu’on aménagerait une installation multimédia aussi instructive que visuellement réussie dans le réservoir d’eau souterrain désaffecté d’une usine de pâtes et papier ? C’est ce qu’on a fait pour le Parcours des oubliés, de Boréalis, à Trois-Rivières. Dans cet étrange rallye mystère qui se déroule dans la pénombre, les visiteurs cherchent des informations au moyen d’une lampe UV, tout en écoutant les histoires de personnages virtuels fort bien mis en scène.

Moins de 6 ans, gratuit ; 6 à 18 ans, 10,25 $ ; adultes, 13,25 $.

 

LOUP, Y ES-TU ?

vacances17
Parc Oméga

Établi au Québec depuis plus de 25 ans, le Marseillais Gilles Granal a toujours été fasciné par les loups. Et pour démystifier ces bêtes diabolisées, il propose de passer du temps auprès d’elles — même la nuit, sous les hurlements —, dans une tente ou un écogîte accolé à leur enclos, dans le parc Mahikan, à Girardville, au nord du lac Saint-Jean. Si Gilles Granal sent que certains de ses 38 protégés (dont plusieurs sont « imprégnés », c’est-à-dire habitués aux humains) sont d’humeur, il laisse les visiteurs traverser la clôture. Plus à l’est, la Ferme 5 étoiles, près de Tadoussac (Côte-Nord), permet d’entrer en contact avec un loup gris apprivoisé (et de donner le biberon à des bébés orignaux), alors que le parc Oméga, à Montebello (Outaouais), et le Bioparc de Bonaventure (Gaspésie) proposent des nuitées non loin de l’enclos des loups.

Parc Mahikan : nuitée, de 25 $ (camping rustique) à 170 $ (yourte ou écogîte) ; contact avec les loups, 50 $ par personne, 14 ans et plus.

Ferme 5 étoiles : 12 à 17 ans, 25 $ ; adultes, 35 $.

Parc Oméga : 100 $ pour 2 personnes, accès au parc en sus, 18 $.

Bioparc : 82 $ par personne en tente prospecteur

 

3 ITINÉRAIRES POUR DÉCOUVRIR L’HISTOIRE DU QUÉBEC

vacances19
Rue des Ursulines, Trois-Rivières – Photo : Michel Julien

Les plus vieux chemins au pays

Établi en 1737, le chemin du Roy fait corps avec une partie de l’actuelle route 138, entre Lanaudière et la région de Québec. Sur 280 km, ce qui fut la première voie carrossable au Canada longe le fleuve et traverse quelques-uns des plus beaux villages du Québec (comme Deschambault ou Neuville), et côtoie certaines de ses plus vieilles églises (à Cap-Santé, 1754-1763). Le chemin du Roy se lie bien à la Route de la Nouvelle-France, entre Québec et Sainte-Anne-de-Beaupré, où l’on trouve des maisons ancestrales des XVIIe et XVIIIe siècles.

(lecheminduroy.com et cotedebeaupre.com)

 

vacances20
Canal de Saint-Ours – Photo : Air Photo Max/Parcs Canada

La Route du Richelieu

De Sorel-Tracy à la frontière de l’État de New York, la Route du Richelieu longe la rivière du même nom, explorée par Champlain dès 1609. Elle s’étire sur 265 km, jalonnée d’églises, de manoirs, de villages ancestraux et de deux lieux historiques nationaux, ceux de Fort-Lennox et de Fort-Chambly, témoins des conflits entre puissances coloniales et entre le Canada et les États-Unis. La route passe également par la maison natale d’Honoré Mercier et la Maison nationale des Patriotes, où on souligne la rébellion de 1837-1838, ainsi que par les canaux historiques de Chambly et de Saint-Ours.

 

vacances18
Route des phares – Photo : Patrick Matte

Les sentinelles du Saint-Laurent

Cet itinéraire permet de découvrir 43 phares qui ont joué un rôle essentiel dans l’histoire de la navigation maritime du Saint-Laurent. De la Basse-Côte-Nord jusqu’au Pilier de Pierre de Saint-Jean-Port-Joli, ils méritent tous le coup d’œil, qu’ils soient abandonnés (Pointe du Sud-Ouest, à Anticosti), flottants (Haut-Fond Prince, sur la Côte-Nord), ou qu’on puisse les visiter ou y dormir (îles du Pot à l’Eau-de-Vie, dans le Bas-Saint-Laurent), ou encore s’y restaurer (Cap Madeleine, en Gaspésie).

(routedesphares.qc.ca)

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie

1 commentaire
Les commentaires sont fermés.

Wow. Merci pour les belles idées. J’en connaissais qq-unes, mais la tyrolienne de 1km qui va à 120 km/h, comme dans Divergence!, je ne savais pas qu’on pouvait faire ça!!!