Résumé des changements et comparaison entre l’orthographe traditionnelle et la nouvelle

La nouvelle orthographe fait son entrée dans toutes les écoles de France. Et au Québec ? C’est la confusion totale.

Les numéraux composés sont systématiquement reliés par des traits d’union.

Traditionnelle Nouvelle
cent cinquante-deux (152) cent-cinquante-deux (152)
mille cent trente et un (1 131) mille-cent-trente-et-un (1 131)

Dans les noms composés du type « verbe + nom » ou « préposition + nom », le second élément prend la marque du pluriel.

Traditionnelle Nouvelle
un brise-glace, des brise-glace ou un brise-glaces, des brise-glaces (Petit Larousse) un brise-glace, des brise-glaces
un après-midi des après-midis

Les mots empruntés forment leur pluriel de la même manière que les mots français et sont accentués conformément aux règles qui s’appliquent aux mots français.

Traditionnelle Nouvelle
un sandwich, des sandwiches un sandwich, des sandwichs
un maximum, des maxima un maximum, des maximums
artefact, chiche-kebab, legato artéfact, chichekébab, légato

L’accent circonflexe disparait sur le i et le u sauf dans les mots dû, mûr, sûr, jeûne(s) et le verbe croitre lorsqu’il y a ambigüité avec croire, ainsi que dans les terminaisons verbales du passé simple et du subjonctif.

Traditionnelle Nouvelle
connaître connaitre
traîner trainer
coûter couter

On emploie l’accent grave (plutôt que l’accent aigu) dans un certain nombre de mots (pour régulariser leur orthographe) ainsi qu’au futur et au conditionnel des verbes qui se conjuguent sur le modèle de céder.

Traditionnelle Nouvelle
réglementation, réglementaire règlementation, règlementaire
je réglerai, je réglerais je règlerai, je règlerais

Le tréma est déplacé sur la lettre u prononcée dans les suites -güe- et -güi-, et il est ajouté dans quelques mots.

Traditionnelle Nouvelle
ambiguïté, aiguë ambigüité, aigüe
gageure gageüre

Les verbes en -eler ou -eter se conjuguent sur le modèle de peler ou de acheter. Les dérivés en -ment suivent les verbes correspondants. Font exception à cette règle : appeler, jeter et leurs composés (y compris interpeler, dont l’infinitif s’écrit désormais avec un seul l).

Traditionnelle Nouvelle
je démantèle, démantèlement je démantèle, démantèlement
je morcelle, morcellement je morcèle, morcèlement

Le participe passé de laisser est invariable s’il est suivi d’un infinitif.

Traditionnelle Nouvelle
Ces personnes, nous les avons laissées partir. Ces personnes, nous les avons laissé partir.

Quelques familles de mots sont réaccordées.

Traditionnelle Nouvelle
combattre, combativité combattre, combattivité
siffler, persifler siffler, persiffler

Quelques anomalies sont supprimées

Traditionnelle Nouvelle
douceâtre douçâtre (comme forçat, commerçant)
eczéma exéma (comme examen, exécuter)

La soudure s’impose dans un certain nombre de mots composés, dont ceux avec contr(e)-, entr(e)-, extra-, infra-, intra-, extra- ou avec des éléments savants, dans les onomatopées, dans certains mots d’origine étrangère, etc. Ex. : contrappel, entretemps, électroencéphalogramme, tictac, weekend, portemonnaie.

Les mots en -olle et les verbes en -otter (et dérivés) s’écrivent avec une consonne simple. Font exception : colle, folle, molle et les mots de même famille qu’un nom en -otte (comme botter, de botte). Ex. : corole ; frisoter, frisotis ; greloter, grelotement.

Sources :
Connaitre et maitriser la nouvelle orthographe, par Chantal Contant et Romain Muller, De Champlain, 2005.
Vadémécum de l’orthographe recommandée, parRENOUVO, De Champlain, 2005.
Les rectifications de l’orthographe, Conseil supérieur de la langue française
Site d’information sur la nouvelle orthographe française, officiellement recommandée

Dans la même catégorie