Revivre : Des outils à partager

L’organisme aide des milliers de gens à prendre en charge leur santé mentale.

Revivre
Illustration : Mathieu Potvin

Cet article fait partie d’une série sur les lauréats des Prix de l’impact social.

Catégorie : Modèle d’affaires innovant

Revivre a réussi l’impossible à deux reprises. Ce petit organisme montréalais a d’abord inventé une solution économique pour lutter contre les problèmes de santé mentale. Puis, il a trouvé une façon de la faire connaître à des milliers de Québécois, malgré des moyens très, très limités.

Cette solution, c’est J’avance !, une série d’ateliers en groupe sur l’autogestion de l’anxiété, de la dépression, de la bipolarité et de l’estime de soi. « L’autogestion, ce sont tous les gestes qu’une personne peut faire au quotidien pour aller mieux », résume la directrice du programme, Stéphanie Fontaine, qui souffre elle-même de bipolarité. « Par exemple, quand je sais qu’un changement important surviendra dans ma vie, je prends rendez-vous d’avance pour une consultation avec mon psychiatre. »

Ces ateliers sont le fruit de 14 000 heures de travail auquel ont participé chercheurs et experts, et des études ont montré leur efficacité pour réduire les symptômes, éviter les rechutes et améliorer le bien-être. « On a un vrai bijou entre les mains », assure Stéphanie Fontaine.

La difficulté, c’est que Revivre n’a ni l’argent ni le personnel nécessaires pour offrir J’avance ! à tous ceux qui en ont besoin. L’organisme a donc fait d’une pierre deux coups : vendre des formations aux organisations qui souhaitent donner elles-mêmes ces ateliers et consacrer les revenus générés au financement du programme. Celui-ci est désormais offert par près de 60 partenaires aux quatre coins du Québec. Plus de 1 500 personnes participent ainsi aux ateliers chaque année, un nombre que Stéphanie Fontaine souhaite faire passer à 5 000 d’ici trois ans. Une portée inespérée pour un petit organisme comme Revivre !

Mais 5 000 personnes, ça ne demeure qu’une fraction des 600 000 Québécois qui souffrent de dépression ou d’anxiété chaque année, rappelle la directrice du programme. C’est pourquoi Revivre planche sur une version numérique des ateliers, afin qu’ils deviennent plus facilement accessibles à tous ceux qui en ont besoin. Un tel bijou, c’est fait pour être partagé !

Les Prix de l'impact social sont présentés par :
Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie

Commentaires
Laisser un commentaire