Ses murs sont verts !

En 10 ans, Geneviève Noël a planté un million d’arbres dans les forêts de la Colombie-Britannique. Aujourd’hui, c’est Vancouver qu’elle veut reverdir.

Photo : Nick Westover
Photo : Nick Westover

En 2008, elle a créé MUBI, entreprise spécialisée dans les murs « végétalisés ». Le système mis au point par cette designer industrielle ori­ginaire de Montréal permet aux plantes de croître sur les murs intérieurs ou extérieurs. Un concept à la fois décoratif et écologique. « C’est en Colombie-Britannique que j’ai compris que ma vocation était de combiner mes deux passions : l’environnement et le design », dit cette brunette de 40 ans.

Après avoir étudié le design de mode et créé une entreprise dans ce domaine à Montréal, cette écolo dans l’âme a tout laissé tomber en 1995 pour voyager et planter des arbres. Six ans plus tard, elle entreprend un baccalauréat en design industriel à l’Université Emily Carr, tout en continuant de planter des arbres pour payer ses études.

Geneviève a trouvé à Vancouver un terreau fertile pour son entreprise, car bien des Vancouvérois ont élevé au rang de religion la protection de l’environ­nement. Les créations végétales de la Québécoise commencent à fleurir dans la ville : des propriétaires de condos, de magasins d’alimentation et d’hôtels ont déjà fait appel à ses services. MUBI – pour Myce­lium Urban Biodiversity Interface (interface de bio­diversité urbaine) – leur permet d’afficher leur conscience verte. « Les murs végétalisés amélio­rent la qualité de l’air de la ville, explique Geneviève. Ils captent la poussière, absorbent le carbone et produisent de l’oxygène. Ce procédé rafraîchit l’envi­ronnement urbain, ce qui réduit le smog. » En outre, ils sont jolis ! De véritables tableaux vivants, souvent à base de plantes indigènes de la Colombie-Britannique, comme le gingembre sauvage, la fougère réglisse, le fraisier des bois… Actuellement testés au Québec, les murs végétalisés de Geneviève Noël devraient bientôt pousser sous nos cieux.

Les plus populaires