Surdité chez les Inuits : le Nunavik s’organise

Au Nunavik, près de 20 % des enfants entendent mal. C’est aussi le cas de 75 % des hommes d’âge mûr. Mais il existe des solutions : des systèmes de sonorisation dans les classes et des travailleurs inuits spécialisés en audition, les siutilirijiit.

Les commentaires sont fermés.

Sur le territoire du Québec, il est hautement souhaitable que seul le gouvernement du Québec s’occupe de la santé de nos citoyens inuits. Quand deux gouvernements tentent d’apporter de l’aide, souvent il y a mélange dans les responsabilités avec les conséquences que nos inuits subissent.
Il serait souhaitable aussi que la première ministre nomme un conseillère ou conseiller inuit pour que ce genre de tragédie ne se reproduise pas.