Toujours plus haut, toujours plus loin

À Toronto, une nouvelle tour pourrait bientôt être le bâtiment le plus haut au pays. Et en Chine, une entreprise a inventé une batterie pour voiture électrique ayant une durée de vie de deux millions de kilomètres.

Photo: Herzog & de Meuron

UNE NOUVELLE TOUR GÉANTE pourrait bientôt remodeler la silhouette du centre-ville de Toronto. Un partenariat entre deux sociétés immobilières néerlandaises propose en effet la construction d’une tour de bureaux et d’habitations de 324 m de hauteur à l’angle nord-ouest des rues Bloor et Bay. Conçue par les architectes suisses Jacques Herzog et Pierre de Meuron, à qui l’on doit notamment le Stade national de Pékin (surnommé le « Nid d’oiseau ») et le musée Tate Modern, à Londres, elle deviendrait, si elle était construite aujourd’hui, le plus haut bâtiment du Canada… mais aussi l’un des plus minces de Toronto : ses étages supérieurs auraient une surface d’à peine 700 m2 (un peu plus de 7 500 pi2) ! La tour de 87 étages comprendrait 2 étages de commerces, 13 étages de bureaux, 71 étages de condos allant du studio à l’appartement terrasse, ainsi qu’un restaurant au sommet. Le projet est en cours d’approbation par la Ville de Toronto.

***

Batterie longue durée

L’entreprise chinoise Contemporary Amperex Technology a inventé une batterie pour voiture électrique ayant une durée de vie totale de deux millions de kilomètres ou 16 ans. C’est près de huit fois la garantie en kilomètres et deux fois celle en années qu’offrent présentement les manufacturiers automobiles sur les batteries.

Contemporary Amperex Technology est le plus important fabricant de batteries au monde, et compte Tesla et Volkswagen parmi ses clients. L’entreprise, qui dit être en mesure de produire ses nouvelles batteries dès maintenant, affirme que le supplément à payer par rapport aux modèles traditionnels est d’à peine 10 %.

Cette technologie, si elle était adoptée par l’industrie automobile, pourrait convaincre davantage d’acheteurs d’opter pour un véhicule électrique. La durée de vie limitée des batteries actuelles, combinée à leur coût de remplacement élevé, est en effet l’un des facteurs qui ralentissent l’adoption des voitures électriques.

Laisser un commentaire
Les plus populaires