Un skieur pas comme les autres

Les Jeux de Vancouver pourraient entrer dans l’histoire grâce au skieur de fond canadien Brian McKeever, 30 ans et quasi aveugle, qui tente de devenir le premier athlète à concourir à la fois dans les épreuves paralympiques et olympiques des mêmes Jeux d’hiver.

Brian McKeever : un skieur pas comme les autres
Photo : Jeff McIntosh / PC

McKeever commençait à s’illustrer sur le circuit international classique quand il a contracté, à 19 ans, la maladie de Stargardt. Depuis, sa vue s’est réduite de 90 %, et il ne distingue que les objets en périphérie de son champ de vision. Il est entré dans l’équipe de skieurs de fond handicapés et s’est adjoint l’aide d’un guide, son frère Robin, lui-même ancien membre de l’équipe nationale. Sur la piste, son frère file devant lui et le guide au moyen d’un petit haut-parleur.

À Vancouver, Brian en sera à ses troisièmes Jeux paralympiques. À Turin, en 2006, il avait récolté la médaille d’or au 10 kilomètres et celle d’argent au 20 kilomètres. Il y a deux ans, il a participé aux Championnats du monde classiques, où il a terminé 21e au 15 kilomètres, l’une des meilleures performances canadiennes de la compétition.

Pour se qualifier aux Jeux olympiques en décembre, Brian McKeever a dû se passer de Robin, car le règlement interdit toute assistance humaine ou matérielle. Il lui a fallu préparer sa course en inspectant d’abord le parcours, afin de le mémoriser en détail. Il saura le 3 février si ses performances seront suffisantes pour lui assurer une place aux Jeux.

Les plus populaires