Un vent de liberté nommé Next Issue !

Où que vous soyez dans le monde, vous pourrez désormais lire aussi bien L’actualité, Ricardo, Québec Science et Enfants Québec que Time Magazine ou The New Yorker.

 

[brightcove videoID=4186755289001 playerID=636457847001 height=509 width=600]

Belle journée pour la francophonie ! Rogers Communications (propriétaire de L’actualité) lance la version française d’un kiosque numérique innovateur: Next Issue.

Où que vous soyez dans le monde, si vous avez une tablette ou un téléphone intelligent, pour une somme modique, vous pourrez désormais lire aussi bien Ricardo, Québec Science et Enfants Québec que Time Magazine ou The New Yorker. En fait, vous avez plus de 170 magazines au bout des doigts

Appelons ça un passeport invitant pour un monde de découvertes, une planète luxuriante où Châtelaine, Sélection et 5 ingrédients • 15 minutes côtoient The Oprah Magazine et National Geographic.

Dans l’immense bouquet des 170 grands noms de l’édition désormais offerts par l’application Next Issue, une vingtaine de magazines sont québécois. Ils ajoutent une voix de chez nous dans le grand concert mondial !

Et ça ne fait que commencer…

Netflix a rendu possible la télévision à volonté. Next Issue offre un buffet de magazines à volonté.

Next Issue fait le pari que bien des lecteurs d’aujourd’hui sont des butineurs parfois infidèles qui veulent explorer, à coût modique, des publications qui parlent de leurs multiples passions (pour la déco, le golf ou les affaires internationales), avant de «se ranger» et de rester fidèles à quelques magazines, pour un temps, du moins. Next Issue leur donne la possibilité de céder à la tentation: choisir de lire autant de magazines qu’ils le souhaitent. Pour une somme mensuelle fixe — 10 ou 15 dollars par mois, selon le forfait choisi —, ils peuvent flirter avec tous les magazines qui leur font de l’œil, faire quelques infidélités ou revenir aux valeurs sûres.

Oubliée l’époque où on pouvait «manquer de lecture», parce qu’en voyage ou en vacances on avait mal choisi les kilos de plaisir imprimé qu’on avait glissés dans sa valise ou son porte-documents.

Au bout de son appareil mobile, il y a désormais un rendez-vous en français avec le monde en perpétuel renouvellement de Next Issue.

Lancé en 2011 aux États-Unis, Next Issue Media est une coentreprise qui réunit six des plus importants éditeurs de magazines des États-Unis et du Canada : Condé Nast, Time inc, Meredith, News Corp, Hearst et Rogers.

Derrière ces noms d’éditeurs se cachent des magazines plus grands que nature dont la réputation n’est plus à faire : Time, Cosmopolitan, People Magazine, Fast Company, Vanity Fair, Esquire, Men’s Health, Popular Mechanics, Good Housekeeping.

En décembre 2013 se sont ajoutés des titres canadiens appartenant à Rogers, comme Money Sense, Maclean’s, Châtelaine, Loulou, Flare, Canadian Business, Sportsnet et, bien sûr, L’actualité.

Voilà qu’aujourd’hui la famille s’élargit de nouveau pour accueillir d’autres publications québécoises de toutes les tendances, aussi bien artistiques que scientifiques ou gastronomiques.

À tous ces magazines qui nous rejoignent dans Next Issue : bienvenue !

Puissiez-vous, comme L’actualité, profiter de ce formidable instrument pour montrer à de nouveaux lecteurs friands de découvertes tout votre savoir-faire et tisser avec eux des liens durables.

Les éditions numériques offrent aux amateurs de récits enlevants et d’images percutantes de nouvelles occasions de sentir toute la richesse de l’expérience humaine. Illustrateurs, photographes et vidéastes ont désormais un nouveau terrain de jeux.

Lire un magazine a toujours été un rendez-vous. Avec une ambiance, un ton, une équipe, un point de vue, une aspiration. Partir à la découverte de nouveaux titres est toujours une aventure! Les magazines imprimés continueront encore longtemps d’offrir aux amoureux du papier un plaisir renouvelé. Next Issue permet de décupler leur rayonnement en séduisant d’autres lecteurs. Voyons voir ce que les lecteurs francophones de la planète feront des nouveaux rendez-vous que leur propose Next Issue.

Abonnez-vous dès aujourd’hui et obtenez UN MOIS GRATUIT !

Laisser un commentaire

Non, mais est-ce que je rêve ? Dans l’édition imprimée de L’actualité, Carole Beaulieu a remplacé son habituel éditorial pour céder la place au billet ci-dessus. On ne peut pas lui reprocher d’avoir utilisé l’éditorial pour faire la promotion de « la version française d’un kiosque numérique »… qui appartient bien sûr à… Rogers Communication puisqu’il s’agit d’un billet. Mais on peut lui reprocher d’avoir utilisé l’espace consacré habituellement à un éditorial, ça oui.

Car c’est bien ce que je lui reproche : d’avoir utilisé un espace où je suis habituée à lire des opinions intéressantes sur des sujets d’actualité. Elle y a attiré mon attention pour me faire lire un laïus de vente sur une application qui, pour 10 ou 15 dollars par mois selon le forfait choisi, me permettra de consulter plus de 170 magazines – dont seulement une vingtaine sont québécois – n’importe où dans le monde. Elle nous parle d’un «vent de liberté », d’un « buffet de magazines à volonté », de « Next Issue qui leur (c’est nous ça) donne la possibilité de céder à la tentation », de cette « vingtaine de magazine québécois qui ajouteront une voix de chez nous dans le grand concert mondial ! »

Gastronomie, musique, flirt, valeurs sûres et j’en passe, tout y est pour nous allécher.

Sauf que moi je considère que Madame Beaulieu a utilisé un espace fort important de son magazine. Ce texte aurait pu être publié dans « Les actualités » ou parmi les courtes nouvelles de « En commençant par la fin ». Là, elle m’a eue. Je me suis sentie traquée et je ne peux m’empêcher de penser que c’est une atteinte à l’intelligence des lecteurs de votre édition papier !

Sincèrement, c’est suffisant pour que je ne renouvelle pas mon abonnement l’an prochain.