Voyager à moindre prix

Voyageuse impénitente autant vers l’Europe que vers les destinations soleil, Valérie Borde a découvert au fil des ans de nombreux trucs pour payer moins cher, grâce à des amis ou au hasard de ses expériences. Voici ses maîtres mots.

Voyager à moindre prix
Photo : iStockphoto

1- Comparer — les options les moins coûteuses ne sont pas toujours où l’on croit — et éviter de faire « comme tout le monde ».

2- Réserver le plus tôt possible ou, plus risqué, à la dernière minute. Mais surtout pas un ou deux mois à l’avance…

3- Voyager à l’envers des autres, donc vers le Sud en été.

4- Partir en milieu de semaine et tenir compte des périodes d’affluence dans les pays visités. En quelques jours, le prix d’un billet pour Paris peut quasiment doubler, selon qu’on part juste avant ou après le début des vacances scolaires des Français (le 2 juillet cette année).

5- Vers le Sud comme vers l’Europe, les billets d’avion les moins chers ne sont pas toujours pour des vols nolisés. Air Canada, KLM ou Lufthansa pour l’Europe ainsi que les compagnies américaines pour le Sud font parfois des offres spéciales surprenantes, surtout en milieu de semaine. On gagne souvent à réserver directement dans les sites Web des compagnies aériennes dès qu’un bon prix est offert (les tarifs y sont modifiés plusieurs fois par jour…). Bon à savoir aussi : toute nouvelle liaison entraîne une guerre des prix. L’été dernier, sur le vol inaugural Québec-Paris de Corsair, j’ai payé 300 dollars de moins que ce que demandait Air Transat

6- Tenter de réserver son hôtel « tout compris » dans le Sud sans intermédiaire, en appelant directement sur place, à la condition de baragouiner l’espagnol ou de s’assurer d’être bien compris si l’on communique en anglais. Certains acceptent de prendre les réservations seulement en période creuse, d’autres toute l’année… et les prix sont parfois bien inférieurs !

7- Fuir les gros hôtels « tout compris » et les zones touristiques, et privilégier les petits hôtels de charme des régions moins explorées. Dans un village perdu de l’Ardèche, nous avons dormi dans un superbe château (avec authentiques inscriptions médiévales sur les murs de la salle de bains… et piscine aménagée dans la cour) pour moins de 100 dollars la nuit pour trois personnes, délicieux petit-déjeuner compris ! Un tarif inimaginable pour l’équivalent en Provence, à 80 km plus au sud…

8- Penser aux campings et aux auberges de jeunesse pour l’hébergement. Les campings sont de plus en plus nombreux à louer des chalets avec cuisinette, bien moins coûteux qu’un hôtel, surtout si l’on veut une piscine (nous l’avons vérifié en France et dans l’Ouest américain). Les auberges sont généralement ouvertes à tous, idéalement situées, et elles comprennent des chambres familiales parfois très confortables. Là aussi, on peut cuisiner.

9- Hors saison, marchander la location d’une voiture en faisant jouer la concurrence. À Québec, un loueur m’a consenti un rabais de 10 dollars par jour sur son tarif habituel quand je lui ai dit avoir trouvé moins cher ailleurs. On peut facilement négocier le kilométrage gratuit compris dans la location.

10- Louer sa voiture en ville plutôt qu’à l’aéroport, où le prix est majoré. On peut souvent la rendre à l’aéroport, sans devoir payer de surtaxe.

11- Profiter des prix défiant toute concurrence des villes de casinos, qui proposent des tarifs parfois très bas, autant sur les vols que sur la location de voiture et les hôtels (surtout en semaine), pour attirer les joueurs potentiels. Pour visiter l’Ouest américain, par exemple, atterrir à Las Vegas plutôt qu’à Phoenix ou à Los Angeles et y louer sa voiture peut faire épargner plusieurs centaines de dollars. Ne pas oublier que les taxes varient aussi d’un État à l’autre !