Sports

35 grands moments du sport québécois

Les Expos, Guy «le démon blond» Lafleur, Gilles Villeneuve, Nadia Comaneci… Tant d’athlètes qui ont fait vibrer le cœur des Québécois!

L’actualité poursuit ses festivités d’anniversaire en vous présentant la 18e d’une série de 20 listes publiées en 2011.

1. L’idole d’un peu­ple.

Le 18 mars 1945, Maurice Richard devient le premier joueur de l’histoire de la Ligue nationale de hockey (LNH) à marquer 50 buts en 50 matchs.

2. Le réveil des « Canadiens français ».

Le 17 mars 1955, une émeute éclate au Forum à la suite d’une suspension injuste de Maurice Richard à la veille des séries éliminatoires. L’incident annonce la Révolution tranquille et la montée du nationalisme des années 1960, estiment les historiens.

À voir sur le site historique des Canadiens de Montréal : des images de l’événement

3. Les Expos, « Nos Amours ».

Le 8 avril 1969, les Expos de Mont­réal jouent leur premier match dans les majeures, au Shea Stadium, à New York. Quelques jours plus tard, ils disputent leur première partie au stade du parc Jarry. C’est le début d’une belle histoire d’amour avec les Montréalais.
.

4. Guy ! Guy ! Guy !

Le 10 juin 1971, le Canadien de Montréal repêche Guy Lafleur, vedette des Remparts de Québec. Le « Démon blond » fracassera plusieurs records et deviendra l’un des plus grands joueurs de l’histoire.

5. Ils étaient « venus pour apprendre »…

Le 2 septembre 1972, le Forum de Montréal accueille la première partie de la Série du siècle, entre l’URSS et le Canada. Notre sport national ne sera plus jamais le même.

6. L’heure de gloire planétaire.

Le 17 juillet 1976, plus de 70 000 personnes assistent aux cérémonies d’ouverture des Jeux olympiques de Montréal.

.

7. La reine Nadia.

Le 18 juillet 1976, une petite gymnaste roumaine de 15 ans, Nadia Comaneci, récolte une première note parfaite aux barres asymétriques. Les « 10 » s’accumuleront et le public la sacrera « reine des Jeux ».

.

8. La saison de rêve du Canadien.

Grâce au brio des Lafleur, Dryden, Lemaire et Robinson, l’équipe que dirige Scotty Bowman ne subira que huit défaites au cours de la saison 1976-1977. Les temps changent…

9. Le triomphe de Gilles Villeneuve.

Le 8 octobre 1978, Gilles Villeneuve remporte le Grand Prix du Canada au volant de sa Ferrari, sur le circuit de l’île Notre-Dame, qui portera plus tard son nom.

.

10. Les Nordiques de l’ère pré-Labeaume.

Après sept ans dans l’Association mondiale, les Nordiques de Québec disputent leur premier match dans la LNH, le 10 octobre 1979.

11. Inspirante Jacqueline Gareau.

Le 21 avril 1980, Jacqueline Gareau remporte le prestigieux marathon de Boston. Son deuxième exploit majeur aura été d’inciter des milliers de Québécois à se convertir à la course à pied.

12. Un K.-O. mortel.

L’un des moments les plus dramatiques de l’histoire sportive du Québec : le 20 juin 1980, dans un Stade olympique plein à craquer, le boxeur Cleveland Denny tombe sous les coups de Gaétan Hart. Il ne se relèvera jamais.

À voir sur Tou.tv : un épisode de l’émission Tout le monde en parlait sur le sujet.

13. Le coup fumant de Marcel Aubut.

Au terme d’une saga digne d’un roman d’espionnage, Me Aubut organise, en août 1980, la fuite des frères Peter et Anton Stastny de la Tchécoslovaquie à Québec.

.

14. Le héros de Sarajevo.

Le patineur Gaétan Boucher remporte deux fois la médaille d’or aux Jeux de Sarajevo, en 1984. Un grand champion est né.

15. Un plongeon en or.

Le 6 août 1984, Sylvie Bernier rafle la médaille d’or au tremplin de trois mètres lors des Jeux olympiques de Los Angeles.

.

16. Le massacre du Vendredi saint.

Le 20 avril 1984, une bagarre générale de plus de 20 minutes perturbe un affrontement Nordiques-Canadien. Le hockey dans son ensemble perdra la face…

.

17. Le plus grand athlète québécois de l’histoire ?

En 1984, Pierre Harvey devient le premier athlète à participer aux Jeux olympiques d’été (en cyclisme) et d’hiver (en ski de fond). Pierre Foglia dira de lui qu’il est le plus grand athlète québécois. Son fils, Alex, marche dans son sillon…

18. Le miracle du Petit Roy.

Le 24 mai 1986, le Canadien de Mont­réal remporte la 23e coupe Stanley de son histoire, grâce aux prouesses d’une recrue, qui deviendra l’un des plus grands gardiens de l’histoire : Patrick Roy.

.

19. Le but d’Alain Côté.

Le 28 avril 1987, le Canadien et les Nordiques s’affrontent, au Forum, pour le match décisif d’une série trois de cinq. À trois minutes de la fin de la troisième période, l’arbi­tre Kerry Fraser refuse un but à l’attaquant des Nordiques Alain Côté. Quelques instants après, le Canadien marque et remporte la série. Près de 25 ans plus tard, l’ex-entraîneur des Nordiques, Michel Bergeron, et des milliers de par­tisans de l’équipe demeurent convaincus que le but d’Alain Côté était bon.

.

Désolé, cette vidéo n'existe plus.

20. L’exploit de Jacques Demers.

Le 9 juin 1993, l’entraîneur Jacques Demers, connu pour son « positivisme », guide le Canadien vers sa 24e coupe Stanley. Aucun de ses successeurs n’a réussi à en faire de même depuis ce jour.

.

Désolé, cette vidéo n'existe plus.

21. Le jour où Sylvie Fréchette a récupéré sa médaille d’or.

Le 15 décembre 1993, une injustice est corrigée. Victime de l’erreur d’une juge brésilienne, Sylvie Fréchette récupère sa médaille d’or, dans un Forum bondé, 16 mois après sa performance à Barcelone.

22. Myriam Ire.

En février 1994, la spécialiste du biathlon Myriam Bédard remporte deux médailles d’or aux Jeux de Lillehammer, en Norvège.

23. Jour de deuil à Québec.

Le 25 mai 1995, Me Marcel Aubut annonce, la mort dans l’âme, la vente des Nordiques et leur transfert au Colorado. L’équipe gagnera la coupe Stanley l’année suivante, comme pour ajouter à la douleur des Québécois…

24. Le dernier match de Patrick Roy à Mont­réal.

Les amateurs n’ont rien oublié de cette scène : la contreperformance de Roy, son retrait tardif du match, le regard assassin qu’il décoche à Mario Tremblay, son mot à Ronald Corey et… l’échange qui a suivi. C’était le 2 décembre 1995.

 

25. Champions de père en fils.

Le 26 octobre 1997, sur le circuit de Jerez, en Espagne, Jacques Villeneuve remporte le Championnat du monde des pilotes de formule 1.

.

26. Tremplin vers la gloire.

En Malaisie, en 1998, Alexandre Despatie rafle quatre médailles, dont trois d’or, et devient, à 13 ans, le plus jeune médaillé de l’histoire des Jeux du Com­monwealth. Ce fut le début d’une carrière fulgurante qui mènera Despatie aux Jeux olympiques.

27. Les adieux au Rocket.

Le 27 mai 2000, plus de 150 000 Québécois défilent devant la dépouille de Maurice Richard, exposée en chapelle ardente au Centre Molson (devenu le Centre Bell). La mort du héros national a été suivie d’un véritable deuil collectif.

28. L’envol des Alouettes ou le début d’une dynastie.

Le 24 novembre 2002, les Alouettes de Montréal décrochent la coupe Grey. L’équipe répétera cet exploit en 2009 et 2010, en plus de dominer le football canadien tout au long des années 2000. Le grand héros ? Le quart-arrière Anthony Calvillo, qui, le 10 octobre dernier, est devenu le meilleur passeur de l’histoire du football professionnel en battant le record de 72 381 verges établi par Damon Allen.

29. Vite sur ses patins.

Son triomphe aux Jeux de Salt Lake City, en 2002, a fait du patineur sur courte piste Marc Gagnon le plus grand médaillé canadien de l’histoire des Jeux d’hiver.

.

Désolé, cette vidéo n'existe plus.

30. Le retour de Saku Koivu.

Le 9 avril 2002, le capitaine du Canadien, Saku Koivu, revient au jeu après avoir combattu un virulent can­cer. La foule lui réserve une ovation de neuf minutes. L’un des moments sportifs les plus émouvants des 50 dernières années.

.

31. Les adieux des Expos.

Les amateurs de base­ball québécois n’ou­­­­­­blie­ront jamais le dernier match à domicile de leur équipe, le 29 septembre 2004.

.

32. Le plus québécois des Roumains.

Le 19 octobre 2007, le boxeur d’origine roumaine Lucian­ Bute devient champion du monde des super-moyens.

.

Désolé, cette vidéo n'existe plus.

33. Une championne sur roues.

Avec ses cinq médailles d’or aux Jeux paralympiques de Pékin, en 2008, Chantal Petitclerc a confirmé son statut de grande athlète.

.

34. Le maître des bosses.

Le 14 février 2010, le skieur Alexandre Bilodeau, spécialiste des bosses, devient le premier Canadien à gagner la médaille d’or en sol canadien.

35. L’exploit surhumain de Joannie Rochette.

Un moment poignant dans l’histoire du sport. Trois jours après la mort subite de sa mère, la pati­neuse artis­tique Joan­nie Rochette décroche la médaille de bronze à Vancouver, le 25 février 2010. Des dizaines de millions de télé­spectateurs, sur tous les continents, versent une larme en la voyant éclater subitement en sanglots au terme de sa prestation.

.