Sports

En skis… sur l’asphalte

Le ski à roulettes s’impose de plus en plus comme un sport en bonne et due forme.

Utilisé depuis 30 ans par les fondeurs d’élite pour préparer leur saison de compétitions hivernales, le ski à roulettes s’impose désormais comme une activité sportive en bonne et due forme. Deux courses — de 5 km et 10 km — seront d’ailleurs présentées pour une deuxième fois en deux ans à Sainte-Catherine-de-Hatley, près de Sherbrooke, en septembre.

À sa première édition, l’an dernier, cette compétition organisée par le Club de ski de fond d’Orford avait réuni une soixantaine d’athlètes canadiens, dont des membres de l’équipe nationale de ski de fond.

Encore peu connu de ce côté-ci de l’Atlantique, le ski à roulettes — un hybride entre le ski de fond et le patin à roues alignées — est très populaire en Europe, où un circuit officiel de courses, chapeautées par la Fédération internationale de ski, est en place depuis plusieurs années. Les points qui y sont gagnés s’ajoutent au pointage cumulatif de chaque athlète dans le cadre du classement de la Coupe du monde de ski de fond.