Au tour du Lightning de paniquer

L’entraîneur de Tampa, Jon Cooper, doit avoir vraiment hâte d’en finir avec le CH. 

Photo : Scott Audette/NHLI/Getty Images
Photo : Scott Audette/NHLI/Getty Images

Blogue_hockey2Le Lightning de Tampa Bay avait besoin de cette victoire. Il est évident que Steven Stamkos est souffrant et il n’est probablement pas le seul. Après le but de David Desharnais, Tampa a délaissé son carcan défensif et tenté de se lancer à l’attaque. Le Canadien n’a tout simplement pas bronché. En fait, l’équipe a semblé prendre définitivement ses marques après le but de Desharnais en début de deuxième période.

Montréal domine encore au chapitre des chances de marquer

Concrètement, le Canadien a connu son match le plus dominant au chapitre des chances de marquer, non seulement en nombre, mais aussi en qualité:

Chances1

Cette rafale de chances «vertes» — soit de haute qualité — est d’autant plus significative qu’elle n’était pas le fruit de tirs déviés dans l’enclave, mais bien de joueurs se présentant seuls devant le gardien et de tirs sur réception de passes d’un côté à l’autre de l’enclave.

Ça n’est pas le résultat d’un choix tactique de la part du Canadien, qui est tout de même resté fidèle à son style. C’est plutôt la conséquence du fait que le Lightning a, pour la première fois de la série, ouvert le jeu, lançant plus agressivement ses attaquants en zone neutre lors des sorties de zone, ce qui exposait ses défenseurs aux revirements. Une fois marqué le but de Desharnais, le Canadien a généré 11 séquences de possession en zone adverse en récupérant des rondelles libres en zone ennemie. Tout ça en 27 minutes de jeu à forces égales. Au cours des 23 premières minutes du match, je n’ai compté que quatre de ces séquences.

C’est une très mauvaise nouvelle pour Jon Cooper, qui doit maintenant avoir vraiment hâte d’en finir avec le CH. À domicile, avec le meilleur alignement offensif possible (Drouin et Paquette jouaient, le vieux Morrow dans les estrades), Tampa s’est fait rétamer lorsqu’ils ont essayé de se porter à l’attaque. Il semble donc qu’ils seront contraints à essayer de gagner par des pointages de 1-0 ou 2-1 — avec du dompage de puck, en espérant que leur gardien recommence à arrêter toutes les chances obtenues par l’adversaire.

Desharnais et Emelin se réveillent

Desharnais vient de connaître deux très bons matchs au centre de Dale Weise et Alex Galchenyuk, ce qui doit certainement soulager Michel Therrien. L’entraîneur avait démantelé ce trio lors du premier match en raison de son rendement atroce, notamment contre Steven Stamkos, mais jeudi soir, c’était une tout autre histoire. Galchenyuk a obtenu quatre chances de marquer, alors que Weise en a cumulé deux. Desharnais, lui, a transporté le disque 5 fois en zone adverse (le meilleur rendement de son équipe) et quatre fois hors de sa propre zone (deuxième, derrière Galchenyuk, qui l’a fait six fois).

Alexei Emelin prend aussi de plus en plus ses aises dans un rôle des plus défensifs. Présent pour 12 des 19 mises en jeu disputées en territoire du Canadien, il a terminé sa soirée avec un score presque égal au temps de possession (13 tirs tentés par le CH en sa présence contre 14 par Tampa) et un solde légèrement positif aux chances de marquer (sept obtenues par Montréal contre cinq par Tampa). Du gros boulot dans l’ombre de Subban, Markov et Petry.

Carey Price est dû pour voler un match

À l’attaque, le Lightning vit et meurt par le trio Palat-Johnson-Kucherov, qui a généré jeudi 7 des 11 chances de l’équipe. Le jeu de puissance de Tampa est capable du meilleur, mais aussi du pire. Il est notamment poreux défensivement — le but de Pacioretty, en première période, était la sixième chance de marquer du CH en désavantage numérique depuis le début de la série.

La patience est donc de mise. Avec calme et méthode, les rouges doivent continuer à taper sur le clou. Bishop a volé deux matchs depuis le début de la série et il semble bien que ce soit à lui de voler la quatrième victoire de Tampa. Et ce face à un Carey Price qui semble de plus en plus être dû pour une performance hors norme.

Le Canadien a le dos au mur, certes, mais l’adversaire semble faiblir à vue d’oeil. La situation ne semble plus, tout d’un coup, aussi critique qu’on pourrait le croire.

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie

2 commentaires
Les commentaires sont fermés.

Je crois que Tampa a suffisamment de caractère pour reprendre le dessus dans le 5è match.

Ils n’ont pas connu de séquence de défaite importante pendant la saison régulière et ils sont revenus très fort après avoir subit une défaite cuisante dans le match #3 (si ma mémoire est bonne) contre Détroit.

Je m’attends à un match serré où Tampa va encore une fois trouver le moyen de marquer au moins 2 buts.

Finalement je me suis trompé sur 1 seul point : Tampa n’a pas trouvé le moyen de marquer au moins 2 buts!