Cinq centres de ski de fond à découvrir

Le Québec compte plus de 500 lieux de ski de fond, selon Ski de fond Québec. Des pistes en ville, à la campagne, en forêt ou encore dans les amas de neige de l’arrière-pays. Où aller pour fendre le manteau blanc ? Voici cinq destinations à découvrir.

Des skieurs à la réserve faunique des Laurentides. (Photo : Sépaq)

1. Club sportif Appalaches

L’Islet (Chaudière-Appalaches)

Sur la Côte-du-Sud, un groupe de bénévoles gère ce superbe centre de ski de fond qui crapahute sur les contreforts des Appalaches. Ce réseau bicéphale compte une zone familiale, avec des pistes en terrain peu pentu, et une zone difficile, qui grimpe en montagne pour un maximum de défis. Ce club possède aussi une piste éclairée de 800 m et une école de ski. Cet hiver, des cours en espagnol, destinés aux travailleurs migrants, s’ajoutent au programme.

2. Centre de ski du Mont Edouard

L’Anse-Saint-Jean (Saguenay–Lac-Saint-Jean)

Depuis quelques années, le Mont Edouard, centre de ski situé au fond de la vallée de la municipalité de L’Anse-Saint-Jean, est à la mode grâce à son immense terrain de jeu consacré au hors-piste. Mais la station anjeannoise possède également un petit réseau de ski de fond de 10 km qui ondule dans un décor enchanteur. 

3. Fiducie foncière de la vallée Ruiter

Canton de Potton (Cantons-de-l’Est)

Oubliez les pistes tracées à la perfection avec des machines sur ce territoire naturel protégé, blotti dans le massif des monts Sutton. Ici, on pratique le ski à l’ancienne, sur des pistes non creusées mécaniquement. On y déambule avec des skis hors-pistes, plus larges que les skis classiques. L’endroit demeure un secret bien gardé. Après une bordée, la poudreuse reste duveteuse pendant des jours.

4. Parc régional Montagne du Diable

Ferme-Neuve (Laurentides)

Si ce parc des Hautes-Laurentides possède un généreux parcours de pistes classiques (40 km) qui plaît aux gens du coin, les visiteurs viennent de loin pour batifoler dans le réseau balisé mais non tracé de 55 km en montagne, avec possibilité de nuitées en refuge. Pour une aventure hivernale hors du commun.

5. Camp Mercier

Réserve faunique des Laurentides (région de Québec)

Tenu par la Sépaq, ce centre est l’un des lieux par excellence du ski de fond dans la province. Il se démarque par ses abondantes accumulations de neige, sa longue saison de glisse — grâce à son altitude moyenne de 800 m qui garantit des températures plus froides — et son vaste réseau en forêt boréale de 50 km tracés pour le pas classique et 20 km pour le pas de patin. Cet hiver, un nouveau pavillon d’accueil de 10 millions de dollars reçoit les fondeurs en quête de neige.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.