Le salut par les pentes-écoles

Les stations espèrent ainsi fidéliser les nouveaux adeptes.

(Photo: iStock)
(Photo: iStock)

De plus en plus de stations de ski du Québec convertissent leur pente-école en « zone d’apprentissage par le terrain ». Dans ces parcs à neige, les skieurs et planchistes novices s’exercent sur des dos d’âne, des virages inclinés et des demi-lunes en format réduit.

Le but : isoler chaque composante de la technique de glisse afin d’accélérer l’apprentissage et de renforcer le sentiment de compétence. Par la bande, les stations espèrent ainsi fidéliser les nouveaux adeptes. Actuellement, moins de un skieur novice sur cinq revient sur les pentes après sa première expérience.

L’initiative semble porter ses fruits. Un an après avoir inauguré leur pente-école nouveau genre, les stations du groupe Le Sommet, qui comprend notamment Mont Saint-Sauveur, ont augmenté leur taux de fidélisation d’environ 7 %.

Simon Blouin, directeur de l’école de ski de Ski Bromont, l’une des premières stations québécoises à avoir opté pour cette méthode, est catégorique : « Les jeunes élèves sortent de la zone d’apprentissage et skient sur les versants normaux de 30 % à 40 % plus vite que par les années passées. »

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie